Français
Tuesday 10th of December 2019
  190
  0
  0

Al-Mahdi au Regard des Mystiques Musulmans

Le sujet d'al-Mahdi n'est pas limité à l'école des Ahl-ul-Bayt, que la paix soit sur eux, mais plutôt, il est un pôle d'intérêt dans toutes les écoles de pensée Musulmanes. Beaucoup de grands savants Musulmans, référés par les nombreuses traditions du Prophète de l’Islam, ont enquêté et ont écrit beaucoup de livres sur ce sujet.

Les mystiques Musulmans, basés sur les traditions existantes et leurs points de vue sur l’existence et la création, ont traité la question d'al-Mahdi selon leur propre perspective. Le Monothéisme et la connaissance de l’Homme Parfait, étant le véritable monothéiste, sont les bases mêmes de toutes les questions et connaissances du mysticisme. Du point de vue des grands sages parmi les gens d'intuition, l’Homme Parfait est l’essence même de l'ordre de la création et la conservation du monde et l’espèce humaine est dépendante de son existence.

Les Gens de la Signification affirment que l’Homme Parfait devrait avoir aussi une existence élémentaire parmi tous les âges afin que le monde et l’humain soient maintenus dans la lumière de son existence. Ils ont parlé d'un tel homme dans diverses occasions et sous des noms différents.

Le grand mystique Aziz al-Din Nasafi, dans son livre Al-Insan al-Kamil (« l’Homme Parfait »), écrit: « Maintenant on sait que cet Homme Parfait a beaucoup de noms, y compris Hadi (le guide), al Mahdi, Imam, Calife (ou Khalifah, successeur), et Sahib al-Zaman (Seigneur du Temps) ». Il ajoute plus loin,

Cet Homme Parfait a toujours existé dans le monde, et il n’y en a pas plus d’un. E'galement, si nous personnifions toutes les existences du monde comme une personne, l’Homme Parfait sera le coeur de cette personne; une créature sans coeur ne peut pas vivre. Par conséquent, l’Homme Parfait existe toujours dans le monde, et il ne peut pas y avoir plus qu'un.

Muhyi al-Din ibn Arabi aussi dans « Le Biseau d'Adam » maintient que le califat est emprisonné dans l’Homme Parfait, et déclare que la «Succession (califat) ne peut pas être vrai sauf pour l’Homme Parfait ». Bien sûr, notons que du point de vue des mystiques, le « Qutb » (le Pôle) dans l’existence du monde est comme l'esprit dans le corps, et Hadi et Mahdi signifie également Qutb.

Sheikh Ali Akbar ibn Assad Allah ibn Amr Allah al-Mawdudi, un célèbre savant Indien, dans son Yawaqit «E'meraudes», Question 45, raconte que Al-Sharani a dit,

Sheikh Abu al-Hassan al-Shadili, qu’Allah l’agréé, a dit que le « Qutb » ou l’Homme Parfait est décrit en quinze signes. Ceux-ci incluent le fait qu'il devrait être caractérisé par l’infaillibilité, la pitié et la succession, il devrait fortifier les Porteurs du Trône, et la vérité sur l'humilité devrait lui être révélée. Il devrait être également familier à tous les Attributs Divins. Ensuite, il explique que d'après ceux qui maintiennent à croire qu’à part le Prophète d’autres peuvent être aussi infaillibles, et que ceux qui limitent l'infaillibilité à seulement certaines personnes et le nient à d’autres, se sont éloignés du chemin.

Imam Al-Mahdi au Point de vue du Sheikh Muhyi al-Din ibn Arabi


Muhyi al-Din ibn al-Arabi al-Ta’i est un mystique Sunnite, philosophe et théologien. Il est né à Murcie en Andalousie, s’est installé et a décédé à Damas en 638 A.H. Il a écrit de nombreux livres, dont al-Futuhat al-Makkiyah, Muhadarat al-Abrar, Fusus al-Hikam, al-Tajalliyyat al-Illahiyya, Diwan et bien d’autres.

Muhyi al-Din parle de Mahdi dans son Futuhat à diverses occasions. Par exemple, dans le chapitre 366, il écrit :

Sachez que al-Mahdi doit venir, mais il ne viendra pas tant que le monde soit rempli d’injustice et d’oppression. Il le remplira de justice et d’équité. Même s’il reste un seul jour au monde, Dieu allongera ce jour jusqu'à ce que ce successeur devient un Calife.

Al-Mahdi est de la progéniture du Messager de Dieu et des descendants de Fatima, que la paix soit sur elle. Son grand-père est ibn al-Hossein ' ibn Ali Abi Talib. Son père est al-Hassan al-Askari, le fils d'Imam Ali al-Naqi, le fils Mohammad al-Taqi, le fils d'Imam Ali al-Rida, le fils d'Imam Moussa al-Kazem, le fils d'Imam Ja'far al-Sadiq, le fils d'Imam Mohammad al-Baqir, le fils d'Imam ' Ali Zayn al-Abidin, le fils de l'Imam Hossein, le fils de 'Ali ibn Abi Talib, que la paix soit sur lui.

Son nom est le même que le nom du Prophète et les Musulmans lui promettront la fidélité entre Rukn et Maqam. Il ressemble au Prophète et est semblable à lui dans son tempérament, personne n’est plus proche du tempérament incomparable du Prophète (« En effet vous possédez un grand caractère » al-Qalam: 4) que son éminence En outre, Muhyi al-Din dans al-Manaqib (« Les Vertus ») parle des excellences d'al-Mahdi:

« Ali est le Secret des Secrets E'minents, l'A^me Cachée des âmes sacrées, l’E'chelle des Intellects, la Réalisation des Principes, le Pôle de la meule de l'existence, le Centre du Cercle de Révélation, la Perfection de la Création et l'Origine de la Perfection, la Beauté de tout et la place du Rassemblement de l'existence, la Connaissance Connue et Existante. Les questions tournent autour de lui, lui de qui la naissance est célèbre. Il est parallèle au miroir prophétique, le Vérificateur des apaisants secrets, Lui l’Embellisseur des lumières divines, et Celui qui s’est Nourri dans les voiles Seigneuriaux. Il émane les vérités par son existence, et fend des subtilités par sa révélation. Il est le plus Grand Nom Divin, contenant les modes infinies de la création, le Sans fin, le Plongeur dans l'Océan Miséricordieux, le Roi des Générosités Compatissantes, la Montagne de Manifestation Dévote, le Feu de l'Arbre Corporel, la Loi du grand Allah, l'Objectif Ultime de l'espèce humaine, le Père du Temps, le Maître de l'Age. Il est le Refuge de la Vérité, l'Organisateur des places cachées et connues de l'ordre, Abu al-Qasim Mohammad ibn al-Hassan, que la paix soit sur lui.

Ce qui a été mentionné ici sont les attributs, les vertus et la lignée de son éminence aussi bien qu'une description de son gouvernement au temps de son apparition. Ceux-ci ont été tirés de récits largement transmis, trouvés dans les traditions enregistrées des écoles de pensée Islamiques. De plus, ibn Arabi dans le second volume d'al-Futuhat explique le sujet mentionné ci-dessus dans la réponse à quelques questions émises par Al-Hakim al-Tirmidi et déclare que le Sceau de sa Sainteté (wilayat) est vivant et il avait l'honneur d’être en sa présence.

Bien sûr, ibn Arabi divise le sceau de sainteté en sceau de sainteté générale et sainteté spéciale. Il décrit Jésus comme le Sceau de Sainteté Générale et le Mahdi le Sceau de Sainteté Mohammadien et de Sainteté Spéciale. Dans cet article je n’ai pas l’intention de critiquer ses points de vues, par conséquent, je réfère le lecteur à Jami'al-Asrar (« l'Abrégé des Secrets » de Sayyid Haydar Amouli), qui, en dépit de son respect profond pour ibn Arabi, critique le dernier discours sur Sa Sainteté.

Il y a des poèmes élégants dans son livre, al Futuhat al-Makkiyah expression de son dévouement et respect pour le 12ème Imam.

Sheikh Mahmoud Shabistari et Sheikh Mohammad Lahiji


Sheikh Mahmoud Shabistari est l'auteur de l'ode mystique Golshan-e Raz (' La Rose des Jardins Secrets). Ce livre est considéré comme l’un des livres les plus excellents mystiques qui ont garanti la célébrité éternelle à son auteur. Beaucoup de commentaires ont décrits le poème dont le commentaire de Sheikh Mohammad Lahiji qui est l’un des meilleurs.

Lahiji argumente que Les Saints (wali) suivent et obéissent au Prophète, tous dans l’aisance et l’adversité et dans la contraction et l’expansion, et attaques, luttes et démonstration d’obéissance dans le chemin. A cause de cela, il est recommandé d’observer tous commandements (religieux) et s'abstenir de tout ce qui est défendu, et dans le respect de loi Divine et discipline spirituelle devenir celui qui partage des secrets avec le Prophète. Depuis que le Prophète a atteint le rang du Bien-aimé, le Saint mouvement venant du rang d'un bien-aimé en qui il a cru, suit avec soin le Prophète. Pour l'attribut de l'existence du cher aimé, coulera du Prophète dans les Saints à cause de l'obéissance dernier. Aussi, il accomplira une intimité avec le Prophète, sainteté et ferme la proximité de Dieu. C'est comme le Messager de Dieu qui a dit,

«علي مني و انا منه، خلقت أنا و علي من نور واحد، انت مني بمنزلة هارون من موسى ، الا أنه لا نبي بعدي»

« Ali m’appartient et j'appartiens à lui. ' Ali et moi avons été créés d'une seule lumière. Vous (‘Ali) êtes à moi comme Aaron est à Moise excepté cela il n'y aurait aucun Prophète après moi. »

Sheikh Mahmoud Shabistari écrit:


La sainteté suppose plusieurs manifestations d'après différentes dispositions et capacités à s’étendre pour qu'ils deviennent innombrables… Le plus haut et la plus parfaite manifestation de cette sainteté paraissent dans la parfaite existence du Sceau des Saints, car il est la manifestation de sainteté absolue, alors que le repos des saints dans leurs différents rangs dérive de la lumière de la sainteté de la lampe du Sceau des Saints.

Sheikh Mohammad Lahiji, dans son commentaire sur la parole de Mahmoud Shabistari, écrit:


Le Sceau des Saints est la manifestation de toute sainteté. Il est la perfection de la communauté, comme la perfection de la réalité du cercle a été manifesté dans le dernier point. Le Sceau des Saints est Imam Mohammad al-Mahdi qui a été promis au Prophète, que la paix soit sur lui et sa Maison, qui a dit,

«لو لم يبق من الدنيا الا يوم لطول الله ذلك اليوم حتى يبعث فيه رجلا مني او من اهل بيتي يملأ الارض قسطا و عدلاً كما ملئت ظلماً و جوراً»

Même s’il reste seulement un jour du monde, Allah étendra ce jour jusqu'à ce qu'Il envoie un homme de ma progéniture ou de ma Maison. Il remplira le monde avec justice et équité comme il a été rempli avec injustice et oppression

Il affirme plus loin,

«المهدي من عترتي من اولاد فاطمة»

Al Mahdi est de ma progéniture, et il est de la descendance de Fatima


Dans le cercle de sainteté absolue, qui est manifestée par le Sceau des Saints, les saints sont tous comme les points ou les différents membres du Sceau des Saints. C'est parce que la réalité de sainteté s'est réalisée par un des attributs de perfection dans chacun des saints, et par tous les attributs (s’est manifesté) dans le dernier point qui est Mohammad al-Mahdi. Le cercle de sainteté est manifesté et est réalisé dans ce dernier point. De même que tous les prophètes, que la paix soit sur eux, dérive la lumière prophétique législative de la lampe prophétique du Sceau des prophètes, de la même façon que tous les saints dérivent la lumière de sainteté et perfection du soleil de la sainteté qui appartient au Sceau des Saints. C'est pourquoi la sainteté du Sceau des Saints est appelée la Sainteté Solaire pendant que la sainteté des autres saints est appelée la Sainteté Lunaire. Car tous les saints prennent la lumière de leur sainteté, de la sainteté absolue du Sceau des Saints comme la lune prend sa lumière du soleil.

Abd al-Razzaq al-Qasani dans son commentaire sur la parole d'ibn Arabi écrit aussi:


Il accentue sur le fait que dans les matières de la loi religieuse, le Sceau des Saints peut être un partisan, de même qu'Al-Mahdi qui viendra à la fin du temps, est un partisan de Mohammad, que la paix soit sur lui, dans matières de la loi religieuse et dans les champs de la vraie connaissance et les sciences. Tous les Prophètes et saints le suivraient, et cela ne contredirait pas ce que nous avons dit, que son existence intérieure est l'existence intérieure de Mohammad, que la paix soit sur lui. C'est pourquoi il est dit qu’il est l’un des bons exploits du Seigneur des Prophètes, que la paix soit sur lui, qui a dit,

«ان اسمه اسمي و كنيته كنيتي فله المقام المحمود»

Son nom est mon nom et son surnom est mon surnom, et il a une place louée.


Il aussi dans Tuhfat al-Ikhwan fi Khasais al-Fityan (' Le Cadeau des Frères sur les Caractéristiques de la Nuit') écrit:

De même qu'Adam, l’Elu d’Allah, est le commencement et manifestation de la prophétie, Abraham, l'Ami d'Allah, est son mât, et Mohammad, le Bien-aimé de Dieu, est son sceau, si aussi Abraham est le commencement de la chevalerie, ' Ali, le Commandant du croyant, est son mât, et Mohammad al-Mahdi, que la paix soit sur lui, est son sceau, et il est le Sceau des Saints.

Comme est vu clairement, dans ces mots éloquents, la référence est faite à deux points importants au sujet d'Al-Mahdi: en premier lieu son existence le Phoque des Saints, et deuxième sa place dans relation à tous les autres messagers de Dieu.

Khwajah Mohammad Parsa dans Fasl al-Khitab (' La Distinction du Discours'), dit:


Parce qu'Abu Abd Allah ibn Ja'far ibn 'Ali al-Hadi, qu’Allah soit satisfait de lui, par son frère Abu Mohammad al-Hassan al-Askari n'avaient aucun fils, et a demandé que son frère eût confiance en lui sur l'Imamat des Musulmans, il fut appelé « le menteur »… Abu Mohammad al-Askari introduisit son fils Mohammad, qu’Allah soit satisfait de tous deux, à la digne confiance et membre dépendant parmi sa Maison et ses compagnons.

Alors il raconte la tradition de Hakima, la tante de l’Imam al-Askari, au sujet de la naissance de l'Imam du Temps et à la fin il affirme,

L’Imam al-Askari m’a dit, « O ma tante! Emmenez cet enfant à sa mère. » je l'ai rendu à sa mère. L'autre jour quand je suis venu voir l’Imam al-Askari, j'ai vu l'enfant avec lui, et il était si clair qu'il a ensorcelé mon coeur. J'ai dit, « Mon seigneur! Est-ce que vous connaissez cet enfant béni?» Il a dit, « Ma tante! Il est celui qui devrait être attendu, il est celui à propos de sa venue nous avons donné de bonnes nouvelles. »

Alors Hakima a ajouté,


Je me suis prosterné et ai remercié Allah. Alors quelquefois j’essaie de fréquente la maison de l'Imam, mais je ne l'ai pas vu. Un jour que j'ai dit à l’Imam, « Mon Seigneur! Qu'est-ce que vous avez fait avec mon seigneur, l'Attendu? » Il a répondu, « Nous avons eu confiance en lui tel la mère de Moise Qui a eu confiance en son fils. »

Il écrit plus loin,


Les traditions dans cette considération sont innombrables. Les vertus d'al-Mahdi, le Caché des yeux et le Seigneur du temps…sont nombreux. Nous avons des récits périodiques qu'il paraîtra, et la lumière de son existence brillera partout; il ranimera la religion de l'Islam et luttera dans le chemin de Dieu…. Ses compagnons sont libres de toute tâche ou défaut; ils passent leurs jours comme il le fait, et ils atteignent la vérité par son conseil. De plus, le califat et la sainteté se termineront avec lui. Il est l'Imam de la mort de son père au jour de la Résurrection. Jésus se trouvera derrière lui dans les prières et confirmera sa demande; il appellera des gens à sa religion qui est la religion de l'Islam.

Mawla Jami Noor al-Din Abdul Rahman


Dans Shawahid al-Nubuwwah « Les E'vidences de la Prophétie », Jami présente le fils d'al-Hassan al-Askari comme le douzième Imam, et, décrivant les merveilleux événements de sa naissance et quelques de ses miracles, déclare qu'il est celui qui remplira le monde avec justice et équité. Dans ce livre, à la fin de son compte sur la vie des Imams infaillibles, il écrit que Mohammad ibn al-Hassan ibn 'Ali ibn Mohammad ibn 'Ali al-Rida, qu’Allah soit satisfait de Lui, est le douzième Imam et son surnom est Abu al-Qasim et ses titres incluent la Preuve, l'Imam Attendu et le Seigneur du Temps.

Arif Abd al-Rahman


Il est un des maîtres du Soufisme et est l'auteur de Miraat al-Asrar « Le Miroir des Secrets ». Comme est cité dans Kashf al-Astar « Défaire les Voiles », il explique ses vues sur le douzième Imam, l'al-Mahdi le Promis:

Ici, nous affirmons le soleil de la religion et la richesse de ce guide du peuple et du royaume, le successeur pur d'Ahmad, le vrai Imam Abu al-Qasim Mohammad ibn al-Hassan al-Mahdi, qu’Allah soit satisfait de lui. Il est le douzième Imam parmi les Imams de la Maison du Prophète. Sa mère est une esclave (Umm Walad) et son nom est Narguès. Il est né la nuit du jeudi, le quinzième mois de Ramadan, 255 AH, ou, d'après la version donné dans Shawahid al-Nubuwwah, le 23ème du Ramadan de Samarra en 258 AH. Le nom et le surnom du douzième Imam sont le nom et surnom du Prophète. Ses titres sacrés sont al-Mahdi, al-Hujjat (la Preuve), al-Qa'im (celui qui se lève), al-Muntadar (l'Attendu), Seigneur du Temps, et le douzième qui se lève. Au temps de la mort de son père, l’Imam al-Hassan al-Askari, il avait cinq ans, et il est devenu Imam à cet âge, de même que Dieu l'Exalté avait donné Jean, fils de Zacharie, sagesse et honneur pendant enfance, et élevé Jésus le fils de Marie, que la paix soit sur lui, à un haut rang quand il était encore enfant.

Il ajoute que « Ses miracles sont si nombreux qu'ils ne peuvent pas être comptés dans ce petit espace ». Alors, il fait référence à un récit qui a été raconté par Mulla Abd al-Rahman al-Jami dans Shawahid al-Nubuwwah à travers Hakima, la soeur de l'Imam Ali al-Naqi , la tante de l’Imam al-Hassan al-Askari, et il discute de la naissance de son éminence qui a déjà été recouvert.

Sa'ad al-Din Mohammad ibn al-Muayyad al-Hamawi


Il est né en 587 AH et est mort en 650 AH. Il est un mystique Iranien qui a été acclamé largement par ses contemporains. Expliquant ses vues sur le Gardien, les saints et l’Imam al-Mahdi, il écrit:

Et au sujet de la religion de Mohammad, il a dit, « Après moi il n'y aurait aucun prophète pour appeler les gens dans ma religion. Après moi il y aura ce qui me suivent et sont près de Dieu. Ils sont appelés les saints. Ces saints appelleront les gens dans ma religion et à partir de ce temps le terme 'wali' ou 'gardiens' ont été utilisé dans la religion de Mohammad. Allah, l'Exalté a choisi douze personnes parmi la communauté de Mohammad, les a apportés près de Lui, a conféré Sa spéciale sainteté sur eux et les a faits les successeurs de Mohammad. La phrase, «العلماء ورثة الأنبياء» « Les savants sont les héritiers des prophètes » a été dit dans la relation de ces douze personnes, et, également, la formulation, «علماء أمتي كأنبياء بني اسرائيل» « Les savants de ma communauté sont comme les prophètes des Israélites ». Cependant, le dernier, qui est le douzième Gardien, est le Sceau des Saints et est appelé al-Mahdi et Seigneur du Temps.

Sheikh Farid al-Din Attar Neishaburi


Sheikh Farid al-Din Attar Neishaburi abu Hamid - ou Abu Talib - Mohammad, fils d'Abu Bakr (est mort en 618 A.H.) est un célèbre mystique Hanafite. Il a écrit les deux livres en prose et vers. Son Tadhkirat al-Awliya «Les Biographies des Saints» qui est au sujet de la biographie des mystiques, est compté comme une référence authentique et documenté, et son Mantiq al-Tayr «Le Discours des Oiseaux» est un travail mystique monumental. Dans son Madh-har al-Sifat «La Manifestation des Attributs», il loue le grand Prophète de l'Islam et sa Maison dans des versets, et à la fin il loue le Seigneur du Temps.

Il est intéressant de savoir qu'il a été rapporté que ce grand homme littéraire n'a jamais loué chacun des rois ou princes de son temps. En fait, on ne peut pas trouver un morceau d'écriture dans tous ses travaux qui louent d’autres personnes. Néanmoins, il a composé cet excellent éloge au sujet des Imams Shiites, que la paix soit sur tous. Il a aussi composé d'autres odes intéressantes dans l’éloge de l'Imam 'Ali, Maître du Vertueux (que la paix est sur lui).

Mawlana Jalal al-vacarme al-Balkhi


Jalal al-Din Mohammad Balkhi al-Rumi, connu comme Mawlawi (est mort en 672 A.H.) est un distingué et grand mystique Hanafit et poète. Il est l'auteur du Mathnawi et est pensé pour être un des plus grands mystiques et génies du monde Musulman. Son Mathnawi est une mine de sagesse et connaissance. Son autre travail, le Diwan e Shams, contient ses odes.

Dans son Diwan Shams Mawlana révèle sa croyance dans la position des Imams infaillibles, un par un, et après avoir loué le Commandant du Fidèle et ses fils, composé des vers vivifiants dans son enthousiasme pour l'apparition de l'Imam Caché.

Parmi ces écrivains Sunnites et savants qui sont principalement accrédité comme littéraire plutôt que mystique, nous pouvons énumérer ce qui suit :

Haskafi Hanafi


L'al-Fadl Yahya ibn Yahya Haskafi est savant distingué du 6ème siècle A.H. qui est mort en 551 A.H. Yaqut al-Hamawi ont parlé au sujet de sa vie dans Mu’jam al-Udaba

«Dictionnaire de l’Homme Littéraire». Haskafi est probablement un des premiers hommes qui appelle Imam Mahdi, en langue poétique, par le nom de «douzième Imam» et comme «ce Mahdi en qui les Shiites croient». Dans une longue ode écrite en arabe éloquent, il déclare la sainteté de l'Ahl al-Bayt et la direction du douzième Imam, al-Mahdi.

Cette ode a été citée par ibn al-Jawzi al-Hanafi dans ‘Al-Muntazam’ , vol.3, page.183, par 'Imad al-Isfahani dans son livre « Kharidat al-Asr» et par Shams al-Din ibn Tulun dans son livre al-A'immah al Ithna' Ashar.

Shams al-Din ibn Tulun


Shams al-Din ibn Tulun (mort en 955 A.H.) était un savant Sunnite qui s'est concentré sur les sciences littéraires aussi bien que le courant des sciences Islamiques en son jour. Il avait un haut rang parmi les gens savants de Damas et aimait beaucoup l'infaillibilité et la pureté des membres de la Maison du Prophète. Il a écrit un livre intitulé al-A'immah al-Ithna Ashar introduisant les personnalités et les manières de vivre de la Maison du Prophète avec des questions complètes au sujet des douze Imams (que la paix soit sur eux). Ce livre a été édité par un savant Sunnite célèbre nommé Salah al-Din Al-Munjid (l'auteur du livre distingué «Le Rôle de l’E'glise dans les Pays Arabes» lequel a été publié par Dar al-Sadir à Beyrouth en 1958. Un point intéressant est qu'il a mentionné des matières au sujet du Promis Imam al-Mahdi par des sources Sunnites sous le titre «Nombre 12»

Il a composé un excellent poème de six vers dans la section définitive du livre susmentionné qui montre son amour, foi et sincérité envers les Douze Imams encourageant des gens pour suivre la Maison du Prophète.

Ahmad Jami (le Sheikh de Jam)


Ahmad Jami (mort en 536 A.H.) connu comme Sheikh al-Islam quelquefois appelé Jendepeel, le Sheikh de Jam, et le Guide Spirituel de Jam était un grand Soufi. Il est, autre un distingué caractère et célèbre homme Sunnite de lettres qui a reconnu la naissance de l'al-Mahdi le Promis et croyait qu'il paraîtrait un jour pour améliorer le monde. En outre, Sheikh Jam a accentué la direction des Douze Imams dans une ode élégante.

Fadl ibn Ruzbahan al-Shaf'i


Fadl ibn Ruzbahan al-Shaf'i, était originaire de Shiraz et a appartenu à l'école Shafi et la trajectoire Soufi.

Il était connu comme Khwajah Mulla connu et est mort en 927 A.H. Il a écrit un livre détaillé qui critique le livre d'Allamah Hilli Minhaj al-Karamah , et relevant les questions contre l'Imamat. Cependant, il a composé une ode excellente de quinze vers en honneur des Quatorze Infaillibles, envoyant salutations de paix sur eux au commencement de chaque couplet. A la fin du poème, après avoir envoyé des salutations sur l’Imam al-Mahdi , il a parlé de l'augmentation de l’éclairage du soleil de son E'lévation et la dispersion de justice au temps de son apparence.

Abd al-Mu'min al-Shabalanji al-Shafi'i


Sayyid Abd al-Mu'min al-Shabalandji Shafi'i était savant E'gyptien célèbre qui vivait dans la partie de bonne heure du quatorzième siècle A.H. Il a composé un livre intitulé « Nur al-Absar fi Manaqib Al Bayt al-Nabii al-Mukhtar ». Il était savant Sunnit qui avait mentionné les Douze Imams et fait référence à al-Mahdi de l'Imam dans particulier.

Ibn Hijr al-Haithami al-Makki al-Shafi'i


Ibn l'al-Haithami Hijr est grand savant Sunni qui était habile dans les traditions prophétiques dont écritures, tel que les al-Zawa'id Majma' sont devenus partie des sources traditionnelles. Il a aussi écrit d’importants ouvrages au sujet des personnalités et vies des Douze Imams.

Al-Qadi al-Shawkani


Il est l'auteur d'al-Qadir Fath, Nail al-Awtar and al-Tawdih fi Tawatur ma Jaa fi al-Mahdi al-Muntazar wa al-Dajjal wa al-Massih.

Mustafa Rafi'i


Dr. Mustafa Rafi'i, un savant contemporain Sunnit, a compilé un livre intitulé « Islamuna » concernant les problèmes contemporains des Musulmans. Dans son livre, il a complètement enquêté sur la question d'al-Mahdi de l'Imam, son occultation et son gouvernement.

Les savants qui ont discuté au sujet d’al-Mahdi écrit dans cet article qui ont acclamés et célébrés des mystiques Musulmans ont tout exprimé leur dévouement, loyauté et amour envers la sublime place de l'Imam al-Mahdi. Ils ont exprimé leurs attitudes à travers de mots sublimes, comme le grand Sheikh Sa‘ad al-Din Hamuyah a dit, «Al-Mahdi ne paraîtra pas jusqu'à ce que les secrets d'unité divine seront entendu déjà mentionné dans des liens de ses pantoufles». Tel mentionné auparavant, ils ont récité des odes et des vers en l'honneur d'al-Mahdi et l'ont appelé le Pôle du Temps, le Gardien de l'A^ge, l'Imam du Temps, al-Mahdi, le Guide et Sceau des Saints, le Secret des Secrets Sublimes, le plus Grand Nom Divin, la plus Grande Loi d'Allah, et à travers de dévoilement et de témoignages (al-kashf et al-shuhud) prouve son existence. Même quelques-uns, comme ibn Arabi et Sheikh Hasan al-iraqi, a demandé qu'ils avaient l'honneur rencontrer et être avec son éminence.

Ils ont aussi décrit clairement la généalogie de son excellence, et presque tous d’entre eux accepte unanimement que l'al-Mahdi est vivant au temps présent. Qu'il est le fils d'al-Askari de l'al-Hasan de l'Imam, et il est le descendant de l'Imam al-Hussain, que la paix est sur lui, principes professés par les Chiites duodécimains presque à l'unanimité. Quelques grands savants Sunnites ont aussi fait référence aux vues des mystiques sur al-Mahdi. Par exemple Ibn Khaldun, le sociologue célèbre et historien, écrit:

Les soufis contemporains suivent un autre chemin pour prouver l'existence du Gardien Fatimide. Ils prouvent son existence sur la base du dévoilement et du témoignage qui est la fondation de leur chemin. Un des soufis contemporains qui a parlé plus que d’autres au sujet de ce Gardien Fatimide est Muhyi al-Din ibn Arabi dans son « Anqa’ al-Maghrib » « L'Aigle du West » et ibn Qissi dans son Da'al-Na'layn « retirez vos sandales ».

En conclusion les points de vues des rapporteurs parmi les Sunnites au sujet de l'al-Mahdi le Promis ne sont pas très différents des points de vues des Imâmites. E'galement, les croyances des partisans de la Maison des Ahl-ul-Bayt dans le respect des vertus, des attributs et de l'absence de son éminence sont aussi admises par les mystiques des autres écoles Islamiques.

  190
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

    Du'â' al-'Ahd (pacte) I?C? C???I
    Ziyarat de l'Imam Al Mahdi le vendredi
    Ziyarat de l'Imam Al Mahdi (S) après la prière du matin/Al Fajr
    Dou’à An-Noudbà /L'Invocation de la lamentation
    Do'a Alfaraj
    Hadîth du Prophète (P) sur l'identité d'Al Mahdî (p)
    Des Traits du Regne d`al-Mahdi
    Al-Mahdi au Regard des Mystiques Musulmans
    Interrogations sur l'Occultation de l'Imâm al-Mahdî (h)
    Qui sont visés par un hadith qui dit « au moment de la Réapparition de l’Imam du Temps, ...

 
user comment