Français
Friday 14th of December 2018
  2909
  0
  0

Hadith des plus grands Livres Sahih sunites



Hadith des plus grands Livres Sahih sunites,pour ceux qui cherche la vérité !


Bismi Al-Lahi Ar-Rahma-ni Ar-Rahma-ni
Iqra' Bismi Rabbika Al-Ladhi- Khalaqa
Le Hadith des deux poids. (Al thaqalayn)


Tout D'abord dans mes recherches j'ai cherché à trouvé si le prophète(p) avait vraiment ordonner aux musulmans de suivre sa Sainte famille(p) après lui.Je me trouve rapidement face à un Hadith qui se repete dans les differentes livres sunnites et qui ne peut être refuté car il y a repetition successive dans les plus grands livres sunnite:

le prophète(p) dit: "Je vous laisse, ce que si vous vous y attachez bien, vous ne devirez jamais après moi: Le Coran une corde tendu du ciel à la terre et ma descendance, ma famille (3itrati alhbeyti) ils ne se separeront pas jusqu'à qu'ils me rejoignent à la source du paradis. Alors faite bien attention à la facon dont vous allez me succeder par rapport à eux"

le livre Tarmithi rapporter de Zaid ebn Sabet Hadith numero 874 des hadith de kanz l3mal page 44 Tome 1.

ce même Hadith est rappoté avec quelques differences mais le sens est le meme. le prophète(p) à dit: "je vous laisse deux succeseur(khalifatayn): le livre de Dieu une corde tendu du ciel à la terre et ma descendance, ma famille ( 3itrati ahlbeyti), il ne ceux separerons pas jusqu'a qu'ils me rejoignent à la source du paradis"

le grand savant sunnite Ahmad ben hanbal rapporté de Zeid ebn Sabet rappoté de 2 chemin authentique l'un d'entre eux page 182 et le deuxieme page 189 du tome 5 et hadith 945 des hadith du Kanz page 47 du tome 1.

Et ce meme hadith avec un debut qui dit: " Il est possible que je décède, je laisse entre vous les 2 poids...." toujours ecrit dans le livre de Ahmad ben Hanbal rapporté de Sa3id Alkhdrji par 2 chemin un page 17 et l'autre page 26 du tome 3.

Le Hadith des deux poids (thaqalayn) est rappoté dans les deux plus grandes collections de livres dit de Hadiths authentiques Bokhari et Mouslem.

Ce Hadith est deja une preuve irrefutable qui nous prouve dejà de façon generale que le prophète(p) et donc Allah nous commande de suivre après la mort du prophète(p) le Coran et Ahl l beyt (la famille du prophète)(p). Donc revenir à une source autre que le Coran et Ahl l beyt(p) après le mort du prophète(p) est contraire au commandement de l'Islam. Nous comprenons par : "si vous vous s'y accrochez bien vous ne devierez jamais" du bon chemin, que Ahl l beyt(p) sont des gens possedant un savoir complet et infaillible sur la religion. Et qu'en les suivant on ne peut jamais devier du bon chemin,en n'importe qu'elle circonstance! Il est clair aussi que la comparaison du prophète(p) du Coran à Ahl l beyt(p) montre le niveau élevé d'ahl l beyt (famille du prophète(p)) et que le Coran et ahl l beyt(p) sont sur le meme chemin. Et donc incarnent en eux la Vérité, la justice et l'authenticité. Il est donc clair aussi que Ahl l beyt (p)possedent ici des qualités spécifiques en eux.

Il est à noté que ce Hadith est encore rappoté dans les plus grands livres sunnites mais pour ne pas trop m'allonger je m'arrete à ces citations seulement, qui suffisent largement pour mes chers lecteurs.

Les Traditions de l'arche:


Le Messager de Dieu (p)a dit: Ma progeniture sera pour vous comme l'Arche de Noé pour son peuple. Celui qui y monte sera sauvé et celui qui s'y attarde sera noyé.

Hadith rapporté dans Moustadrak Al Hakem Volume 3 page 151- Talkhis adhahbi Yanaby3 al- Mawadda: page30- 370 - Assawaek alMouhrika: page 184- 234- Tharikh AlKhoulafa Assouyouti. Issaf Arraghibine Al jamaa Assaghir. et d'autre source encore Ce Hadith est clair comme le soleil en milieu de journée pour une personne d'esprit saint: Ce Hadith compare Ahl l beyt (la progeniture du prophète(p)) à l'arche de Noé ce qui veut dire que pour que la personne soit sauvé il faut qu'il suit Ahl l beyt(p). Une comparaison très eloquente du prophète(p) qui résume beaucoup de choses sur les qualités que possèdent ahl l beyt et sur notre devoir envers eux.

Pour celui qui veut suivre le chemin du prophète(p):


Le Messager de Dieu (que Dieu le Benisse) à dit: Celui qui désire mener une vie comme la mienne et avoir une fin comme la mienne, et habiter le paradis d'Allah planté par Dieu,suit après moi Ali (p)et ses partisans, se faire guider par ma progéniture qui a été créée de la même matiere que la mienne. Dieu les a doté de ma pensée et de mon savoir. Gare à ceux de ma communauté qui nient leur qualités et leurs vertus, qui récusent de par eux mon lien. Dieu les prive de mon intercession.

rapporté du Moustadrak al-Hakem: volume 3 page 128- Jamaa AlKabir Tabarani Al-Issaba de Ibn-Hajar Askalani. Kanz AlOummal: volume 6 page 155- Khawarezmi: page 34- Yanabi3 AlMawadda page 149- Hiliat Al-awalya: Volume 1 page 86- Tarikh Ibn Assaker: Volume 2 page 95

Je ne sais pas si il est necessaire que je commente ce Hadith qui resume d'une part notre devoir envers ahl l beyt(p) et d'autre part les qualités de cette progeniture bénie. D'une part dans ce hadith le prophète(p) recommande aux musulmans de suivre après lui Ali(p) et sa progeniture. Et d'autre part il assiste sur les qualités spécifiques de ahl l beyt(p)"Dieu les à doté de ma pensée et de mon savoir".: cela veut dire clairement que Dieu à doté Ahl l Beyt (p)d'un savoir divin comme le prophète(p). Et il met en garde toute personne qui oserai nier ces qualités à ahl l Beyt (p)"Gare à ceux de ma communauté qui nient leur qualités". Je laisse au chers lecteurs le soin de méditer sur ce Hadith qui pour la plupart d'entre vous le lisez pour la premiere fois de votre vie car les savants sunnites (qu' Allah aie pitié d'eux ) ne vous les ont jamais revelé et ont préféré gardé ces hadiths cachés dans les pages de leurs livres de hadith, de peur de voir leur adeptes decouvrir certaines verités qui vont ouvrir encore à d'autre verités historiques qui forment un passé obscure et décevant de l'histoire de l'Islam après la mort du prophète. Nous y reviendront...

Mais la question que l'on se pose lorsque nous decouvrons ces hadiths authentiques du prophète (p)c'est: qui est donc la progeniture du prophète qui nous est demendé de suivre après sa mort. Qui sont ces gens doués de savoir et de science comme prescrit dans les hadith. Le prophète(p) a t il désigné dans ses parole les peronnes de sa progeniture que l'on doit suivre après lui. C'est la question à la quelle nous allons repondre.

le verset de la purification:


Quand le verset coranique suivant a été revelé au prophète(p): "Certe Dieu veut vous debarraser de toute souillures ô famille du prophète et vous purifier totalement" le prophète(p) prit alors son manteau yemenite et couvrit Ali, Fatima, Hassan et Husein(p) et à dit:" ô Allah ceux sont eux ma famille (ahl beyti), alors debarrasse les de toute souillure et purifie les totalement." il repeta ceci deux fois. Oum Salama (femme du prophète) dit: Je suis parmis eux ô messager de Dieu? Le prophète repondit: tu es dans la voie du salut.

Masnad Ahmad ben Hambal volume 5, pages 182. rapporté par un autre chemin aussi volume 1 page 331.

rapporté par un autre chemin aussi volume 5 page 182: le prophète dit: "ceux sont eux ma famille et ma famille est prioritaire". Sans m'attarder sur les source, je dit: que ce hadith est rapporté par la plupart des livres sunnites de hadiths, dont Boukhari et Mouslem. Ce Hadith ne peut qu'être reconnu et irrefutable. Il est rappoté par des dizaines de chemins.

Tout d'abord ce hadith répond à notre question de savoir qui est veritablement la progeniture du prophète(p) à qui nous devons obeissance après lui.

Le prophète(p) dans ce Hadith a voulu nous faire connaitre qui sont veritablement les personnes de sa famille qu'on doit suivre après lui. Biensur il s'agit des personnes de sa famille presente à sont époque. Le prophète à designé Ali, Fatima Hassan et Husein(p) comme les personnes sous entendu par ahl l beyt(p). Et c'est seulement eux nuls autres personnes de son époque. Même les femmes du prophète(p) ne font pas parti de l'expression "ahl l beyt" comme le prouve le refus du prophète(p) d'introduire Om salama(p) à l'interieur du manteau.

Ensuite ce verset descendu sur le prophète(p) et ces quatre personnes porte un message très important: dans ce verset Allah nous informe que Alh l beyt(p) sont debarrasé de toute souillure et purifiés totalement. Biensur le mot souillure est utilisé dans le Coran pour signifié le péché. Tout pêché est une souillure chez Allah. Et donc Allah à purifié Ahl l beyt(p) de tout pêché, et comme le précise le verset cette purification est totale. Cela veut donc dire clairement que Ahl l beyt(p) sont infaillibles et ne comettent pas de pêchés comme la mentionné le Coran lui- même. Nous verrons plus tard que le prophète(p) n'a pu mettre dans son manteau que les ahl l beyt(p) vivant à son époque mais que l'étiquette d'ahl l beyt (p)s'applique à d'autre successeurs du prophète(p) après Ali, Hassan et Husein(p).

Bien sûr quand Allah utilise dans le verset le mot certe Dieu "veut", il est clair qu'Il exige quelque chose elle le devient naturellement. Et que si le mot "veut" voulait dire ici le souhait, Allah souhaiterais que tout les Homme ne commettent pas de pêchés pourquoi alors renfermerais -t- Il ce souhait en quatre ou cinq personnes. Il est donc illogique de vouloir interpréter les mots du Coran de façon à se sauver de la realité des sens et sans prendre en compte la realité du contexte de la révélation du verset.

Une reflexion:


La question à laquelle toute personne qui connait bien l'Islam et le coté complet de cette religion, devrait ce poser est: est-il possible que le prophète(p) n'est pas désigné son successeur après lui? Le prophète qui nous a enseigné le message divin en entrant dans les choses les plus secondaire comme, comment se brosser les dents.

Le prophète(p) qui est venu avec un message complet et achevé!Serait-il possible qu'il ne nous aie jamais parlé de la question de sa succession. Une question aussi importante qui touche l'avenir de l'Islam et des musulmans et qui sera l'origine de toute les divergences après sa mort, est- il possible que le prophète(p) n'en jamais parlé.

S'il ne veut pas designé une personne précise alors qu'il nous enseigne de quelle facon doit être désigné son successeur après sa mort. La théorie de la Choura innové par les savants sunnites ne repose sur aucune preuve islamique: jamais le prophète n'a parler de cette theorie (Choura) qui est en faite une théorie qui dit que après la mort du prophète le successeur doit être désigné par la "consultation" soit regroupement des compagnons des Ansars et des Mouhajirins qui vont designer le successeur du prophète(p). Cette théorie ne tire aucunement sa validité des sources islamiques.

Certains on voulu prouvé cette théorie en utilisant certains versets coranique et en les éloignant de leur sens évident. Ils se sont basé sur le verset "Et leur affaire est en consultation" et le verset "Et consulte les dans leurs affaires, et si tu est décidé alors comptes sur Allah". Dans ces deux versets Allah recommande à son prophète(p) de prendre en consideration l'avis de ses compagnons lorsqu'il prend des decisions, en indiquant comme même que le dernier mot et la decision revient au prophète.

Rien à voir avec la soit disant theorie de Choura. Et dans un autre verset Allah indique que la question du gouvernement et de l'autorité revient à LUI seulement: "N'a gouvernement qu'Allah". Et donc que la question de l'autorité et du pouvoir revient à LUI, et que c'est LUI SEUL qui decide du pouvoir. Donc la designation du gouverneur revient à Dieu et à LUI seulement.

D'autre part si nous lisons l'hitoire des prophètes nous constatons que tout les prophètes envoyés dans l'histoire de l'humanité ont désigné un successeur. Je dis bien tout les prophètes. Pourquoi alors le dernier et le meilleur des prophètes ne designerait-il pas son succeseur, alors que la non designation de son successeur entrainerait la dispersion de la communautée, les divergences les plus tendues entre les musulmans. Pourquoi ne désignerai-t il pas un successseur qui guiderait les musulmans après lui et continuerait à enseigné aux musulmans les pensées et les lois de l'Islam authentique. Un successeur qui aurait un savoir complet de l'Islam, un successeur qui aurait hérité des sciences islamiques du prophète(p). Un successeur qui protegerait les musulmans de toute deviations et serait la reference à suivre après le prophète(p).

Après avoir vu en bref les preuves du Coran et des Hadiths comme quoi le prophète(p) nous a ordonné de suivre sa progeniture purifiée(p), nous allons entrer plus en profondeur pour voir comment le prophète(p) à désigné son successeur légitime après lui: Comment le prophète(p) à plusieurs reprises a insisté à dire que son successeur est Ali ibn abi taleb(p).

Dés le début de la prophétie Ali(p) est désigné successeur.


Quand le verset coranique à été révélé au prophète(p): "Et prévient tes proches les plus rapprochés" sourate les poetes verset 214.Le prophète(p) rassembla ces proches de bani abd lmoutaleb et leur dit: Je suis envoyé à toute les creatures et à vous specifiquement. Je vous appel à deux mots léger à la langue et lourds sur la balance. dites: il n'y a de Dieu qu'Allah et que je suis le messager de Dieu. Qui d'entre vous me repond sur cette affaire, il sera mon frère mon ministre mon héritier et mon successeur après moi. le prophète répéta cela trois fois alors que personne ne répondit à cet appel sauf Ali ibn Abi Taleb(p) alors qu'il été le plus petit d'entre les présent qui étaient au nombre de quarante. Alors le prophète pris la main de Ali(p) et dis: Celui- ci est mon frère, mon héritier et mon successeur en vous, alors ecoutez -le et obeissez-lui.

Les sources sont très nombreuses j'en cite quelques unes: Mousnad Ahmad ben Hambal volume 1 pages 111, 159 et 333. Mohamad ben jerir altabari dans son exege du verset "previent..." et dans son livre d'histoire volume 2 page 217 par beaucoup de chemins. Ben hadid dans son explication de Nahj albalagha. Ben Alasir dans son livre d'histoire Alcamel volume 2 page 22 Alhalbi dans Alsira volume 1 page 271. Alhakem dans son moustadrtac volume 3 page 132. et encore beaucoup d'autre source des plus grands savants sunnite.

Nous voyons donc par ce hadith que le prophète(p) a voulu que la question de sa succession soit clair dés le début de sa prophétie. Il a meme ordonné au gens d'obeir à Ali(p) alors qu'il était à l'époque très jeune. Il est meme rappoté que les banu abdel Moutaleb se sont moqués du prophète(p) en disant: Mohamad nous demande d'obeir à un enfant! Tout au long de sa vie de prophète, le prophète(p) va systematiquement repeter et insister sur se sujet, dans les rassemblement clos et des les rassemblement généraux. de plusieur facon et en utilisant plusieurs expressions. Pour que cette idée soit claire aux yeux de tout les musulmans.

Des Hadiths au sens clairs


Le cheikh Sleman Alhanafi dans son livre yanabi3 almawada volume 1 page 156 chapitre 44:

le prophète(p) à dis: Oh Ali! tu es l'amour de mon coeur, mon héritier, l'héritier de ma science et la source de l'heritage de tout les prophètes après moi. tu es l'argument de Dieu sur ses creatures, tu es le pilier de la croyance et de l'Islam, tu es la colonne de l'Islam, tu es le phare de la guidance. Oh Ali! celui qui te suit es sauvé et celui qui te laisse péri, tu es la voie claire et le droit chemin, tu es le maitre de celui dont je suis son maitre, alors que je suis le maitre de tout croyant et croyante et quand j'ai été monté au ciel mon Dieu ma dit: Oh Mohamad! passe le salut de ma part à Ali et informe lui qu'il est l'Imam de mes rapprochés et la lumiere des gens qui m'obeissent et felicitation à toi pour cette vertu.

Alghazali Alchafi3i dans son livre Almanakeb et Aldilmi dans son livre Alferdos comme à reporté d'eux le cheikh Sleman Alhanafi dans son livre Yanabi3 Almawada volume 1 page 11 chapitre 1:

le prophète(p) à dit: j'étais moi et Ali des lumieres avant qu'Allah créé Adam de quatorze mille ans. Allah à mis cette lumiere dans Adam, on était donc moi et Ali d'une meme lumiere jusqu'a ce que cette lumiere se divise en Abdel Moutaleb, En moi est la prophétie et en Ali l'Imamat.

Manakeb Al khawarzmi pages 82 et 67:

Le plus savant dans ma communauté après moi Ali ebn Abi Taleb


Manakeb Alkhawarzmi pages 85 et 74:

Le prophète(p) à dit: Pour tout prophète un héritier et Ali est mon héritier.

Manakeb Alkhawarzmi pages 105 et 110:

Le prophète(p) à dit: Il y aura après moi des divergences, si cela arrive alors rangez vous avec Ali car il est la reference entre le vrai et le faux.

Manakeb Alkhawarzmi pages 110 et 105:

le prophète(p) dit: Si tu vois Ali se diriger dans une voie et le reste des gens dans une autre voie alors suis Ali et laisse les gens car il ne te sortira jamais de la voie guidée.

Des Hadith clair sur la succession, l'Imamat et l'infaillibilité de Ali dans des livres sunnites reconnus comme nous le voyons et comme nous allons continuer à le voir par la suite.

La tradition (Hadith) de la cité du savoir


Le prophète(p) a dit: Je suis la cité du savoir et Ali est la porte.

rapporté dans sahih altarmithi volume 5 page 300, Sounan Ibn Majeh volume 1 page 44 et dans d'autre source encore...

Ce hadith est suffisant pour decrire la personnalité qu'il faut suivre après le prophète(p), car c'est le plus Savant qui doit guider. Dieu dit: "Ceux qui ont recu la science seraient-ils les égaux de ceux qui ne l'ont point reçu" sourate azzoumar 9. Dieu dit aussi: "Lequel mérite le plus qu'on le suive, de celui qui dirige vers le vrai ou de cet autre qui ne dirige autrui qu'autant qu'on le dirige lui- même? Comment pouvez- vous en juger, si imprudement?" Younes verset 35

La tradition du rang


le prophète a dit: "Ali, tu es pour moi comme Haroun l'était pour Moise; mais je suis le dernier des prophètes.

ce hadith est rapporté de Sahih Boukhari volume 2 page 305 , Sahih Mouslem volume 2 page 360- Moustadrak Hakem volume 3 page 10 et bien d'autres sources encore.

Les hommes honnêtes et saints d'esprit savent très bien que cette tradition prouvent une caractérisation pour l'Imam Ali(p) : qu'il est le testamentaire, l'héritier et le successeur du prophète(p) exactement comme Haroun l'était pour Moise(p), et prouve aussi que Ali(p) a le meme degré que Haroun à l'exeption de la prophétie et démontre clairement qu'il est le plus vertueux de tous les compagnons, il n'est devancé que par le Messager de Dieu(p).

La tradition: Ali(p) est issu de moi!


Le prophète(p) a dit: "Ali est issu de moi, je suis issu de lui, et nul ne peut me représenter sauf lui".

rappoter dans Sounan ibn Majeh: volume 1 page 44. Khassayes Annissay page 20. Sahih Attarmithi: volume 5 page 300. Jamaa Al Ousoul de Ibn Kathir volume 9 page 471. Jamaa Assaguir de Assouyouti volume 2 page 56. Arryadh Annidhira de Tabari volume 2 page 229 et d'autre source aussi.

Ce Hadith est clair, il prouve que Ali(p) est la seule personne attestée par le prophète(p) pour le représenter en son abscence? Cette tradition lui a été attribué lorsque le Prophète(p) l'a envoyé à la place de Aboubakr pour annoncer la Sourate Baqara le jour du pèlerinage. Les historiens rapportent qu'Aboubakr est revenu en pleurant, et demandait au prophète(p) si Dieu avait révélé quelque chose à son égard? Le prophète lui a alors dit: "Dieu ma ordonné d'annoncer sa révélation par moi- même ou par l'intermediaire d'Ali".

Alors si Ali(p) est le seul homme porté garant par le prophète(p) pour le représenter en son absence, et s'il est le seul capable de tout expliquer à la communauté après la mort du prophète. Comment, alors peut-il être devancé par d'autre.

La Tradition Ali est mon successeur


Le prophète(p) désignant Ali (p)a dit:" Celui- ci est mon frère, mon testamentaire et mon successeur, vous devez l'écouter et lui obéir." rapporter dans beaucoup de source sunnite comme: Tarikh Tabari volume 2 page 319. Tarikh ibn Al- Athir volume 2 page 62. Assira Al- Halabya volume 1 page 311. Chawahed Ettanzil de Al-Haskani volume 1 page 371. Kanz Al Oummal: volume 15 page 15. Tarikh Ibn Assaker volume 1 page 85. Tafsir Al- Khazen volume 3 page 371. Hayet Mohamad de Mohamad Hussein Haykal dans la premiere édition: chapitre "avertis tes proches".

Cette tradition est l'une des plus celebres que les historiens ont enregistrés au début du message. Mais nous constatons malheureusement qu'il y a eu et il y a toujours des tentatives de falsification de la vérité devant des hadiths aussi clairs où aucune interprétation erronée n' est possible. Nous voyons par exemple que Mahamad Hussein Haykal, qui a mentionné cette tradition dans son ouvrage intitulé Hayat Mohamad (la vie de Mohamad), à la page 104 de la premiere edition imprimé l'an 1354 Hégire a effacé dans sa deuxième édition et dans toutes les suivantes, ce passage qui dit: "Tu es mon testamentaire et mon successeur". Ce passage a été aussi effacé dans Tafsir de Tabari: (volume 19 page 121), et à été remplacé par ces paroles: "Tu es mon frère et ainsi et ainsi...!!" Sans se rendre compte malheureusement pour les falsificateur et heureusement pour ceux qui recherche la vérité que Tabari a rapporté la tradition complète dans son ouvrage d'histoire volume 2 page 319.

C'est une occasion pour que je lance une alerte au danger de la falsisfication de la tradition du prophète(p) qui nous menerait à la catastrophe! et à notre deviation de l'Islam authentique. On finirait comme les chrétiens et les juifs, avec des sources falsifiées et des propos cachés puis disparus dans l'Histoire. Je jure au nom de Dieu que quand j'ai remarqué ceci j'avais sincerement mal au coeur et j'avais les larmes au yeux de voir que pour une question de branche ou de secte, pour des raisons politiques, pour des raisons de passions et d'extrémismes on commence a oser falsifier les sources de la tradition du prophète(p).

Le verset de la tutelle est révélé pour Ali(p):


UN jour Ali(p) priait dans la mosquée. Cest alors qu'un pauvre entre dans la mosqué et demande la Zakat. Personne ne lui donne de Zakat. Ali qui était en prosternation fait signe au pauvre de prendre la bague qui est dans son doigt. A l'instant même le verset est révélé au prophète(p): "Votre tuteur (maitre) est Allah, son messager et ceux qui ont cru; ceux accomplissent la prière et s'acquite de la zakat tout en étant incliné humblement."

Les plus grand savants sunnites approuvent que ce verset est descendu pour l'Imam Ali(p): abou ishac alsa3labi dans son exegère Cachf albian. Jar allah alzmkhchri dans Alcachf volume 1 page 422. Altabari dans exegèse. Alnisabouri dans ghara2eb alcoran volume page 461. alkadi alchoucani dans son exegese fath alghadir. Abou baracat dans son exegese volume 1 page 496. Ebn Hadid dans son explication de Nahj albalagha volume 13 page 277. Al kendouyzi dans yanabi almawada; mouheb aldin altabari dans riad alndra volume 2 page 227. Et encore beaucoup d'autre savants sunnites.

La déclaration officielle de la succession à Ali(p).


Nous voici maintenant à la derniere preuve irrefutable que nous allons developper en ceux qui conserne la désignation du Prophète(p), l'Imam Ali (p)comme son successeur légitime. Cette preuve est la plus claire et la plus sincère de toute celle que nous avons developpé. Pour la seule raison que cette désignation est la désignation officielle et public devant des milliers de musulmans, à la fin de la vie du noble Prophète(p).

Je vais rapporter ce qu'on peut relater de l'Histoire en règle général sans préciser les differentes transmissions des differentes sources, car cela nous prendrait trop de temps inutilement.

Cette preuve de la declaration officiellement est connu sous le nom de: le Hadith (tradition) de Ghadir Khom, et c'est ce qui suit: Le noble Prophète (sws) en revenant du pelerinage d'adieu qu'il avait accompli avec les musulmans et qui était son dernier pelerinage avant son décès, arriva dans un endroit nommé Ghadir Khom. Cette endroit était le carrefour dans lequel les musulmans allaient se disperser pour que chaque musulman puisse prendre son chemin vers sa région. A ce moment là, le Prophète(p) arreta tout les musulmans et commanda qu'on lui construise un Minbar pour qu'il prononce un discours au musulmans. C'était en milieu d'après midi et il faisait très chaud. Dans un long discours le prophète dis:

"Ne suis-je pas prioritaire sur vous avant vous même" c'est à dire n'ai- je pas l'autorité sur vous plus que vous ne l'avez sur vous même. Les musulmans repondirent: "Biensûr Oh Messager de Dieu". Alors le prophète (sws) prit la main de Ali(p) et la leva hautement et déclara: "Celui dont je suis son Maître Voila Ali qui est son Maître, Oh Allah, soit le rapproché de celui qui le sera pour lui , l'enemis de celui qui sera son enemis, trahis celui qui le trahis et donne la victoire à celui qui lui donnera victoire." Il est rapporté aussi dans plusieurs sources que le prophète(p) prononca le Hadith des deux points (at-thaqalayn) dans son discours. Dans certaine source reconnu, le prophète(p) construisit alors une tente où chacun des musulmans entra et prêta serment à Ali(p). Même les femmes: le prophète(p) ramena une saut d'eau où Ali (p)mettais sa main et la femme de même. Et il est rapporté dans plusieurs sources reconnues que Omar ibn khattab en prêtant serment à Ali(p) à dit: "Félicitation à toi Ali tu est maintenant mon Maître et le Maître de tout les croyants et croyantes."

Pour ce qui concerne les sources, elles sont beaucoup: Alhakem dans son Moustadrac dans Manakeb Ali page 533 volume 3. Masnad Ahmed ben Hambal page 372 volume 4. Alnisa2i page 21 dans Khasaes al3elwia 3end zecr lnabi man count mawla ma haza Ali mawlah. Masnad Ahmed ben Hambal page 281 volume 4. Alnisa2i page 4 mn khasa2es al3elwia et dans chapitre mnzilat Ali mn Allah page 25. Alnisa2i page 25 dans khasa2es. Et bien d'autres sources sunnite comme Tabarani et autre...

Je pense qu'il n'est pas nessaire de rajouter quelque chose à ceci. Sauf de dire que cette declaration efface tout doute sur la designation du prophète(p) de son successeur: Ali(p). Et qu'en faisant cela, le prophète a voulu rejeter toutes polémiques qui pourrait survenir après son décès au sujet de sa succession. Et d'autre par, le moment de cette déclaration et les circonstances exeptionnelles de cette declaration montre combien le noble Prophète(p) portait une importance spécial à ce sujet. Car il s'avait que ce sujet allait être l'origine des divergences entre musulmans après sa mort d'une part, et d'autre part l'importance de sa succession qui signifie, la personne apte à prendre en main le prolongement de l'appel après sa mort, et la personne apte à diriger les musulmans dans leur affaires et dans leur religion, en résumé la personne qui va remplir son rôle après sa mort (sauf la prophétie bien sûr).

1ère conclusion:


Les Hadiths allant dans le sens que le prophète(p) a désigné Ali(p) comme son seul successeur légitime son des centaines voir des miliers. Mais Je pense que ce qu'on a exposés de Hadiths authentiques selon les savants sunnites suffisent largement à celui qui cherche la vérité sur ce sujet. Nous pouvons donc conclure de ce qui à précédé que le noble Prophète (sws) n'est pas décédé sans désigner son successeur contrairement à certains propos incorrectes et très loin de la réalité des faits, mais que le Prophète(p) à designé l'Imam Ali(p) comme son successeur légitime après sa mort. Et pour qu'il n'y est pas de doute ce point le prophète a insisté sur ce sujet et n'a cessé de le faire depuis le debut de sa prophétie jusqu'à sa mort.

Fatima déclara : «Ainsi, ô Abou Bakr, vous vous hâtez encore au point de vous attaquer aux proches du Prophète?

Quand Umar est venu à la porte de la maison de Fatimah, il a dit : "Par l'Allah, je brûlerai complètement (la maison) sur vous à moins que vous ne sortiez et donniez le serment d'allégeance (à Abu Bakr)."

Références sunnite : Histoire de Tabari (arabe), v1, pp 1118-1120, Histoire d'Ibn Athir, v2, p325, Al-Isti'ab, par Ibn Abd Al-Barr, v3, p975, Tarikh Al-Kulafa, par Ibn Qutaybah, v1, p20 et Wal-Siyasah Al-Imamah, par Ibn Qutaybah, v1, pp 19-20.

Sahih Boukhari : Volume 3, Livre 32, Numéro 227

Fatima déclara : «Ainsi, ô Abou Bakr, vous vous hâtez encore au point de vous attaquer aux proches du Prophète ! Allah est témoin ! Je refuserai, ajouta-t-elle, de parler à Omar dans ce monde, et cela jusqu’à ce que je paraisse devant Dieu ! ».«Fatima, fille du prophète, courroucée, évita depuis cette époque Abou Bakr, et ne cessa de l’éviter jusqu’à sa propre mort, survenue six mois après celle de l’envoyé de dieu». Récit rapporté par le sahih de Boukhari tome 2 page 381

Pendant sa maladie Abû Bakr exprima avec amertume son regret pour trois de ses actes: «J'aurais aimé ne les avoir pas faits». Ce sont:

1. La rafle dans la maison de Fâtimah malgré les conspirations dont il dit avoir été l'objet;

2. Le fait d'avoir fait brûler vivant Fujâ'ah al-Salmî. Il dit à ce propos que cet homme aurait dû être soit relâché soit passé par le sabre, mais non pas brûlé;

3. Le fait d'avoir épargné le rebelle Ach'ath à qui il maria par la suite sa sur Om Farwah. Cet homme, dit-il, avançait toujours dans la bassesse.

«Al-Nasâ'î, citant Aslam, écrit que 'Omar entendit Abû Bakr lâcher ces mots: "C'est cela qui m'avait amené à ce à quoi je suis arrivé"».

"Al-Suyûtî", tradu. de M. Jarret, p. 104, "Al-Tabarî", "Al-'Aqd al-Farîd", "Kanz al-'Ummâl", etc.

Fatima fille du prophète courroucée, évita depuis cette époque Abou Bakr et ne cessa de l’éviter jusqu'à sa propre mort, survenue six mois après celle de l’envoyé de Dieu ».

Boukhari tome 2 page 381.

Abou Bakr envoya Omar à la demeure de Fatima afin de contraindre Ali de faire acte d’allégeance. Omar arriva devant la demeure de Fatima et il avait dans sa main une mèche de feu, il rencontra Fatima sur le pas de la porte ; cette dernière lui dit « O fils de Kattab, es- tu venu mettre le feu à ma maison » ce dernier lui répondit « oui ».

Balazuri page 586.

(Ceux qui offensent Dieu et Son messager, Dieu les maudit ici-bas, comme dans l'au-delà) (Les coalises Al-ahzab:57)

et le prophete concernant sa fille fatima :

Fatima est une partie de moi-meme, ce qui l'offense m'offense et ce qui la met en colere me met en colere) (Mouslim : 2/376)

ou encore: FATIMA est une partie de mon cœur.

Celui qui la contrarie me contrarie et contrarie Allah celui qui me contrarie.

Celui qui contrarie Allah est maudit et fait partie des gens de l’Enfer. »

(Sahih Boukhari, publication Lahore, Tome II, Hadith n° 909, page 407 et 408

Sahih Mouslim, chapitre sur les mérites de H° Fatima -a.s.)

or on sait que Fatima, paix soit sur elle, est morte en etant tres en colere contre Abu-Bakr (Boukhari : 5/177)

QU'EN DITES VOUS DE CES HADITH DE SOURCE SUNNITE QUI AFFIRME QUE OMAR DONNA DES COUPS¨DE PIED A FATIMA JUSQU'A CE QU'ELLE PERDE SON FILS MOHSEN DONT ELLE ETAIT ENCEINTE


مظلومية الزهراء (ع) في كتب السنه

قال ابن أبي دارم المتوفى سنة 352 : « إن عمر رفس فاطمة حتى أسقطت بمحسن » [ ميزان الاعتدال 1/139 ]

قال إبراهيم ابن سيار النظام المتوفى سنة 231 : « إن عمر ضرب بطن فاطمة يوم البيعة حتى ألقت الجنين من بطنها ، وكان يصيح عمر : احرقوا دارها بمن فيها ، وما كان بالدار غير علي و فاطمة والحسن والحسين» [ الملل والنحل 1/59 ، الوافي بالوفيات 6/17] .

ibrahim ibn siyar affirme que omar frappa le ventre de fatima jusqu'a ce qu'elle perde son bebe ( dont elle etait enceinte) et cria: bruler sa maison et ceux qui sont à l'interrieur et ceux qui etait à l'interieur etaient Ali, fatima , hassan et hussein.

Il y a 3 semaines

encore:

عن ابن قتيبة : « إن محسناً فسد من زخم قنفذ العدوي » [ المعارف لابن قتيبه كما عنه ابن شهر آشوب في مناقب آل أبي طالب 3/358 . علماً بان المعارف المطبوع قد حذف منه هذا المطلب ]

عن ابن قتيبة : « إن محسناً فسد من زخم قنفذ العدوي » [ المعارف لابن قتيبه كما عنه ابن شهر آشوب في مناقب آل أبي طالب 3/358 . علماً بان المعارف المطبوع قد حذف منه هذا المطلب ] .

10ـ عن شيخ ابن ابي الحديد : « لما القت زينب ما في بطنها أهدر رسول الله دم هبار ، لأنه روّع زينب فألقت ما في بطنها ، فكان لابد أنه لو حضر ترويع القوم فاطمة الزهراء وإسقاط ما في بطنها لحكم باهدار دم من فعل ذلك ... فقال له ابن أبي الحديد : أروي عنك ما يرويه بعض الناس من أن فاطمة روعت فألقت محسناً ؟

Position de L'Imam Hussayn auprès du Prophète et sa place dans la Sunna


Fait significatif - lorsqu'on sait que la Sunna ou la Tradition consiste en les paroles, les gestes et le comportement du Prophète - le Messager de Dieu le couvrait publiquement de son amour et de sa tendresse, et le portait ainsi que son frère aîné, al-Hassan, contre sa poitrine en exprimant à haute voix, devant ses Compagnons, cet amour paternel généreux:

«ô mon Dieu! Je les aime et j'aime ceux qui les aiment».al-Tabari, et Ibn Kathîr: "Istich-hâd al-Hussayn" (le Martyre d'al-Hssayn),

La métaphore suivante en dit long sur l'amour que le Prophète éprouvait et exprimait pour ses deux petits-fils:

«Mes deux fils que voici sont mes deux basilics de ce bas-monde ». al-Tabari, et Ibn Kathîr: "Istich-hâd al-Hussayn" (le Martyre d'al-Hssayn), Et les propos suivants ne laissent plus de doute sur la portée et la profondeur de cet amour:

«Al-Hussayn fait partie de moi, et je fais partie d'al-Hussayn. Dieu aimera celui qui aura aimé al-Hussayn».Al-Tarmathî, cité par Ibn Kathîr dans "Istich-hâd al-Hussayn

«Celui qui aime al-Hassan et al-Hussayn m'aura aimé, et celui qui les déteste, m'aura détesté».al-Tabari

Propos réitérés et confirmés à maintes autres occasions. Par exemple, lorsqu'un jour, le Prophète qui accomplissait sa prière, que al-Hassan et al-Hussayn se bousculaient sur son dos, en ces moments de recueillement, et que des gens vinrent les éloigner, dit:

«Laissez-les... Par mon père et ma mère, celui qui m'aime, doit les aimer aussi».al-Tabari Ce Hadith est cité par Abou Hâtam Ou encore cette autre métaphore révélatrice et on ne peut plus claire, utilisée par le Prophète pour mettre en évidence la position prédestinée d'al-Hussayn auprès de Dieu:

«Celui qui se réjouirait de voir un homme destiné au Paradis,qu'il regarde al-Hussayn».al-Tabari

Ainsi, le Prophète a donc pris soin de faire connaître aux Musulmans le sort de martyr qui attendait al-Hussayn, dés son enfance et de désigner sa position privilégiée dans la Umma, pour que celle-ci ne pardonne jamais à quiconque aurait le malheur de devenir parmi les assassins de son bien-aimé.

Les assassins d'al-Hussayn ne pourraient jamais prétexter l'oubli ou l'ignorance de ces paroles du Prophète pour qu'on puisse leur pardonner un jour, car le Prophète s'était attaché à les mettre suffisamment en évidence pour que de grandes figures de l'Islam, tels que Abou Bakr al-C,iddiq et Ibn 'Omar, trouvent toujours l'occasion de les répéter à l'intention des Musulmans. En effet c'est Abou Bakr qui a dit un jour:

«J'ai entendu le Messager de Dieu dire: "Al-Hassan et al-Hussayn sont les deux Maîtres de la jeunesse du Paradis"». al-Tabari Quant à Ibn 'Omar, c'est bien après l'assassina d'al-Hussayn qu'il rappela à des Irakiens venus lui poser un question canonique sur les moustiques, ce que le Prophète avait dit à propos de la position privilégiée qu'occupaient auprès de lui ses deux petits-fils: «Les Irakiens, dit-il, amer, m'interrogent sur les moustiques, alors qu'ils ont tué le fils de la fille du Messager de Dieu, lequel Messager avait dit "ce sont (al-Hassan et al-Hussayn) mes deux basilics dans ce bas monde"».al-Tabari Conscients de cette place de choix qu'al-Hussayn occupai dans le coeur et la pensée du Prophète et dans sa famille, les Musulmans ne pourront pas ne pas sentir qu'à travers son assassinat, c'était le sang du Prophète qui fut répandu si injustement et si tragiquement dans la terre de Karbalâ'.

Ils ne cesseront jamais de penser à ce crime impardonnable perpétré contre la famille du Prophète ne pourra se réparer que par le rétablissement des principes l'Islam pour lesquels l'Imam al-Hussayn s'était soulevé, et pas une révolte permanente contre ceux qui persistaient à dévier ces principes. De là les révolutions successives, dont ce d'al-Tawwâbine, contre le régime ommayyade, auteur de ce crime. Le sang d'al-Hussayn sera ainsi le volcan qui ébranlera les piliers de l'Etat Omayyade et détruira son entité.

Malgré toutes les tentatives perfides des Omayyades de justifier l'assassinat d'al-Hussayn et de déformer la noble cause pour laquelle il se battait, l'attachement des Musulmans au petit-fils du Prophète alla grandissant après son martyre. Car, comment auraient-ils pu se détacher de lui, s'ils voulaient rester attachés au Message de leur religion, alors qu'ils savaient que ce martyr faisait partie des Ahl-ul-Bayt (la famille du Prophète) que le Coran leur ordonne d'aimer:

«Dis: " Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre affection envers les proches". A celui qui accomplit une telle action, nous répondrons par quelque chose de plus beau encore». (Coran, XLII, 23);

et dont il souligne la purification:

«ô vous, les gens de la Maison! Dieu veut seulement éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement». (Coran, XXXIII, 33); et qu'il associe au Prophète:

«Si quelqu'un te contredit après ce que tu as vécu en fait de science, dit: "Venez! Appelons nos filset vos fils, nos femmes et vos femmes, nous ferons alors une exécration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs"». (Coran, III, 61) (Allah ordonna à Son Messager, dans ce Verset, d'appeler 'Alî, Fâtimah, al-Hassan et al-Hussayn, et de se diriger avec eux vers la vallée, et de demander aux Chrétiens de convoquer leurs fils et leurs femmes pour venir avec eux, afin de prier Allah de faire descendre Sa Malédiction sur les menteurs d'entre les deux parties. (Selon al-Zamakh-charî, dans "Al-Kach-châf,Al-Fakhr al-Râzî a noté, dans son "Tafsîr al-Kabîr, cité par Tabarî, Abû-l-Fidâ', Ibn Kathîr, al-C,iyûtî et bien d'autres).

Pourquoi Al-Hussayn s'est-il soulevé?


Dans une lettre adressée à son frère Muhammad Ibn al-Hanafiyyah ainsi que dans d'autres occasions, al-Hussayn évoque les raisons de son départ de Médine, de son refus du pouvoir de Yazid, et de sa révolution contre lui. Il y explique le sens de son mouvement et les fondements de sa confrontation avec le nouveau régime Omayyade. Ci-après l'essentiel de cette lettre:

«Je ne me suis pas soulevé de gaieté de coeur, ni pour une quelconque insatisfaction personnelle, ni par subversion ni injustement. Je me suis soulevé pour réformer la Umma de mon grand-père, le Messager de Dieu, pour commander le bien et interdire le mal, et pour suivre les traces de mon grand-père et de mon père ... »

Préserver le Message de l'Islam et la Tradition du Prophète, tels sont les deux mots-clé de la Révolution d'al-Hussayn.

Aucun élément d'ordre personnel n'entra jamais dans ses motivations.

Quant à son refus absolu du pouvoir de Yazid, il l'a expliqué clairement à Ibn al-Wâlid, comme nous l'avons vu plus haut: «Yazid est un libertin qui ne cache pas son libertin alcoolique et un assassin de l'âme interdite... Quelqu'un comme moi ne saurait prêter serment d'allégeance à un homme comme lui ... »

Le Gardien du Message ne peut aucunement confier celui-ci à son transgresseur. Rien de plus légitime.

Et c'est dans une autre lettre, adressée, celle-ci, au habitants de Kûfa qu'il souligne les conditions requises en Islam pour un prétendant à la direction politique des Musulmans, l'Imamat:

«Par ma religion, l'Imam ne peut être que celui qui gouverne selon le Livre, qui établit l'équité, qui a pour religion la Religion Vraie, qui s'en tient scrupuleusement aux Prescriptions de Dieu...»

Or Yazid était un débauché qui affichait sa débauche. L'essentiel de ses préoccupations étaient: les jeux, les divertissements, les femmes, les boissons alcoolisées, les courses de chevaux, la chasse etc... Comment dès lors, al-Hussayn, ce petit-fils du Prophète, ce gardien du Message, ce membre des Ahl-ul-Bayt dont «Dieu a effacé la souillure», pouvait-il consentir et contribuer à la désignation de quelqu'un comme Yazid pour la direction de la Umma, direction à laquelle ne doit accéder qu'un homme d'une intégrité exemplaire et possédant une connaissance profonde et parfaite des lois et des statuts de la Chari'â?

En appelant les gens à se joindre à lui dans son soulèvement il ne leur promettait qu'une chose: le retour au Message de Dieu et à la Tradition du Prophète.

«... Je vous appelle au Livre de Dieu et à la Sunna de Son Prophète... Car la Sunna est assassinée et l'hérésie, ressuscitée. Si vous écoutiez mes paroles et obéissiez à mes instructions... Je vous conduirais dans la bonne voie... Que la Paix et la Miséricorde de Dieu soient sur vous».

Apres ce bref aperçu Historique de L'Imam Hossayn (a.s) Je voulais dire que tout récupération du Qotb de son temps car il étais bel et bien le Qotb Imam Hossayn ! Tout récupération de cette affaire qui est grave par un groupe ou par un autre pour divisé la Oumma rendra des comptes personnellement au Prophète (a.s.f) et a son Seigneur (a.j). Hossayn c'est sacrifié pour la Oumma par Amour de cette Oumma par Amour de son grand Père (a.s.f). Les Ahl bayt sentaient que l'amour il ne respirait que l'amour ils étaient que amour et c'est pour cette que Allah nous demande : «Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les Proches."»

(Sourate al-Chûrâ, 42 : 23)

al-Bahrânî, citant "Al-Musnad" d'Ahmad ibn Hanbal, citant Sa'îd ibn Jubayr, Ibn 'Abbâs a dit :

«Lorsque cette Parole : "Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les proches" a été révélée, on demanda :

O Messager d'Allah ! Qui sont tes proches que nous avons l'obligation d'aimer? - 'Alî, Fâtimah, et leurs fils, répondit le Prophète.»

Al-Fakhr al-Râzî a confirmé ce qui suit dans le ''Tafsîr al-Kabîr'', après avoir mentionné la parole d'al-Zamakh-charî (l'auteur d'"Al-Kach-châf"), concernant la Famille de Muhammad:

«Et moi je dis : la Famille [A^le] de Muhammad sont ceux dont le sort lui revient. Car plus le sort de quelqu'un lui est totalement et solidement lié, plus on est de sa famille. Or il ne fait pas de doute que les liens entre le Messager d'Allah et Fâtimah, 'Alî, al-Hassan et al-Hussayn sont des plus solides, et cela est prouvé par des témoignages concordants. C'est donc eux qui sont obligatoirement la Famille du Prophète.»

Selon un récit sain (Hadith C,ahîh) sur al-Hassan ibn 'Alî, celui-ci fit un jour un prône dans lequel il déclara :

«Je suis un des membres des Ahl-ul-Bayt, de qui l'amour est rendu obligatoire par Allah à tout Musulman, puisqu'Allah a dit : "Dis : "Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre amour envers les proches."»

J'arrête ici de donné les références qui ne manque pas sur ce sujet ! Mais ce qui est important pour nous musulman n'est pas de jugé ou critiqué les chiite pour cela car a ma stupéfaction lorsque je suis tombé sur des Hadiths sahih que :

Le Prophète, le premier à pleurer du Martyre d'al-Hussayn !


L'Imam 'Alî, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal a raconté:


- Un jour, en entrant chez le Messager de Dieu, j'ai vu que ses yeux débordaient de larmes. Aussi lui demandai-je:

- «Qu'est ce qui t'a fait pleurer, ô Messager de Dieu?» - «L'Ange Gabriel, dit-il, vient de me quitter. Il m'a informé qu'al-Hussayn serait tué près de l'Euphrate. Et me demandant, "veux-tu sentir la terre où il sera tué?", il tendit sa main, ramassa une poignée de terre et la donna. Je n'ai pu alors empêcher mes yeux de déborder de larmes».

Abû Hurayrah, cité par l'imam Ahmad Ibn Hanbal, témoigne:


- Le Prophète (P), regardant al-Hassan, al-Hussayn et Fatima (leur mère), dit: «Je serai en guerre contre quiconque aura été en guerre contre vous et en paix avec quiconque aura été en paix avec vous».

Cité par Ibn Kathir


Si je pouvais en écrire plus sur vous je le ferais Ahl bayt mais l'imperfection de mon âme me limite dans mon amour pour vous ! C'est par votre rapprochement a vous que nous nous rapprochons de notre Rassoul (a.s.f) c'est par votre lumière que tout Wali est Wali et tout cheikh est Cheikh !

"«Je suis sur le point d'être rappelé et de répondre [à ce rappel]; je vous laisse les Thaqalayn : le Livre d'Allah - Il est Puissant et Glorifié- et ma Famille. Le Livre d'Allah, une corde tendue du Ciel à la terre, et ma Famille, les Gens de ma Maison. Celui Qui est Doux m'a informé qu'ils ne se sépareront pas jusqu'à ce qu'ils reviennent vers moi auprès du Bassin. Regardez donc bien comment vous vous comporterez avec eux après moi.» " (Muslim, Musnad, Majma, al-C,awâ'iq al-Muhriqah)

Point de prière si nous ne prions sur vous ô Ahl Bayt, comme la si bien dit Chafi'i Vous etes avec le Coran le Testament Prophétique vous etes sorti comme le Coran du Cœur de notre vénéré Prophète. Salam et Salat sur vous et en ce mois de Moharam salam sur Hosayn (a.s)
 

  2909
تعداد بازدید
  0
تعداد نظرات
  0
امتیاز کاربران
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

      Les Hadiths et la Sunnah
      Où en est le document du hadith " Si la science est les Pléiades, il y aura des hommes du ...
      Hadiths sur le mois de Ramadhan
      Les actes de piete du mois de thul- Hajjah
      Hadith des plus grands Livres Sahih sunites
      Le travail et les études
      Le Tayammum (Ablutions au moyen de la terre, du sable, etc.
      Comment Exécuter La Prière
      Quelle solution proposé-vous pour l’application du décret sur le mariage temporaire ?
      Fatwas concernant le jeûne (partie I)

 
user comment