Français
Monday 28th of September 2020
  99
  0
  0

Les prophètes annoncent l’apparition du juste divin

Les prophètes annoncent l’apparition du juste divin

Les prophètes annoncent l’apparition du juste divin
Apparition du juste, promis par Dieu « Et très certainement, Nous avons écrit, dans le psautier, après le Rappel : « Oui, ils hériteront la terre, Mes esclaves, gens de bien : » ( Sourate, les prophètes, verset 105 )

C’est verset et tant d’autres annoncent aux déshérités et aux adorateurs de Dieu, le rétablissement d’un gouvernement unique mondial par la plus méritante de Ses Créatures.

Mais l’Imam Baqer ( as ) dit au sujet de ce verset : « Les adorateurs de Dieu qui gouverneront toute la terre, à la Fin des Temps, seront les disciples de l’honoré Mahdi, que Dieu hâte sa glorieuse venue.

Pourtant, il semble difficile, sinon impossible, d’imaginer pour les Arrogants et les Iniques que les Déshérités prennent le pouvoir. Cela sera possible pour ces derniers, qui auront toujours demandé, dans leurs prières à Dieu. L’apparition du sauveur du monde, qui n’auront jamais et des Iniques.

Gouvernement unique du monde
Les prophètes et les messagers de Dieu ont annoncé la création d’un gouvernement mondial et l’apparition de l’honoré Mahdi. Cette promesse aplanira la voie à la solution des maux et des problèmes qui affectent l’humanité, et demeure le seul moyen permettant l’accés au perfectionnement de l’homme. Même les penseurs et les philosophes ont proposé une loi unique, pour établir une société ordonnée dans le monde entier. Par exemple, kant, philosophe allemand ( 1727-1804), a dit : « La création d’un ordre mondial dépendra de l’établissement d’une loi commune pour le monde entier.

» Mêmes les « prophètes » non-divins ont parlé d’une société qui marcherait vers une discipline mondiale. En d’autres termes, tous les systèmes imaginés par les hommes, comme les religions divines, partagent cet espoir. Selon Russel, philosophe et écrivain anglais, l’attente de Marx, fondateur de la philosophie du Marxisme, reste identique à celle des Chrétiens, à savoir le retour de Jésus.

Naturellement, l’attente des philosophes se base sur l’espoir d’un plus grand bien être matériel et diffère de celle des Croyants des religions divines. De toutes manières, on s’aperçoit, en étudiant les communautés humaines, les propos des chefs religieux et les différentes croyances, que la foi en un grand sauveur est répandue parmi tous les hommes.

Goldisieher, orientaliste Juif, écrit à ce sujet : « La foi au retour et à l’apparition d’un sauveur promis n’est pas le seul fait de l’Islam, et on trouve, dans d’autres religions, des idées sembles.

Pour l’Hindouisme, Vichnou, montera sur un cheval blanc, tiendra en main une épée de feu et réapparaîtra, à la fin de la présente ère du monde, en tant que kali kal. Chez toutes les ethnies d’Orient, même mes Indiens d’Amérique, existe cette croyance au retour ou en l’apparition du sauveur promis. En général, la foi en la fin des Temps et l’attente d’un sauveur sont une croyance acceptée par toutes les religions divines, aussi bien le Judaïsme, le Zoroastrisme, le Christianisme et ses différentes écoles, le catholicisme, le Protestantisme et l’Orthodoxie, que la religion de l’ Islam, ainsi que les prétendants à la prophétie, en général, en tant que principe absolu.

La théologie biblique à expliqué et commenté, en détail, dans le théologie des religions divines, ce sujet précis.

Il faut rappeler encore que les prophètes antérieurs, notamment l’honoré Jésus-Christ, béni soit-il ont annoncé la mission prophétique du prophète de l’Islam. Le terme « paraclet », signifiant celui qui console et apaise, est un nom sacré pour le Prophète de l’Islam.

Feu Allameh Mir Seyyed Ahmad Alavi Damad, grand chercheur, dans son auvrage Masqal-é-safa, pour réfuter l’argumentation du missionnaire chrétien Padri, se réfère aux deux termes bibliques « Messie » et « Paraclet », pour conclure que l’honoré Moise et l’honoré Jésus avaient annoncé à leurs disciples la venue de Mohammad. Dans cette étude savante, il déduit des termes bibliques le bien-fondé de l’Imamat des douze Imams.

Espoir en un avenir lumineux
L’espoir en un avenir heureux motive l’individu, il désespérerait d’une vie heureuse. Aussi l’ennemi tient-il, par l’agression culturelle qu’il mène contre les nations faibles et pleines d’espérance, des propos cyniques, par lesquels il nie les prophètes et leurs enseignements, plongeant les gens dans le désarroi et l’égarement.

Durant la période d’occultation du Mahdi, les gouvernants impies et les exploiteurs du genre humain fabriquent, à force de propagande, de faux sauveurs, et exaspèrent, ainsi, les masses déshéritées. Par des promesses mensongères et fausses, et des religions sans bases et vides de tout dans les cœurs, quant aux vérités divines et célestes.

Lorsque les gens simples auront compris la fausseté des promesses faites par les réformateurs au service des puissants, et auront saisi la duperie et la vanité des faux prophètes, ils douteront même de la véritable religion et de la venue de sauveur. C’est pour cette raison que les Imams ont refusé de fixer une date pour la venue du sauveur.

Un récit concernant l’Imam Djavad parle du désarroi et de la désorientation qui pourrait apparaître, si l’on venait à fixer une date pour la venue du Mahdi. Les cœurs se durciraient, les gens se détourneraient de l’Islam. Mais il est dit qu’il viendra, dans un avenir proche, pour conforter l’espoir chez les gens. Il faut que la communauté ne perde pas l’espoir et la tranquillité, qu’elle avance, en toute quiétude, qu’elle travaille et poursuivre sa propre édification et assume responsabilités et devoirs. Ceci est la signification de l’apparition du sauveur, qui représente la piété la plus grande.

Promesse de venue du réformateur divin faite par les prophètes

Nous avons dit que les prophètes divins, notamment Jésus, avaient annoncé à leur Ummah, la venue de Mohammad, afin qu’il poursuive leur voie. Ils avaient, également, annoncé l’apparition du Mahdi qui instaurerait un gouvernement mondial.

Récits islamiques
1- Le Prophète de l’Islam dit : « Il sera de nous celui derrière lequel Jésus, fils de Marie, priera »

2- Il dit aussi « Par Dieu, en vérité, le fils de Mairie descendra parmi vous, en tant que juge équitable. » Puis : « Il priera derrière le Mahdi. »

3- L’Imam Baqer dit, à son tour, que Jésus reviendra, certainement, en ce monde, avant le jour de la résurrection, puis il affirme qu’il priera derrière le Mahdi.

Que dit l’Evangile ?
Dans le chapitre de l’Apocalypse de Jean, il est dit à propos de la venue du sauveur :

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici un cheval blanc. Celui qui le monte s’appelle Fidèle et véritable ; il juge et combat avec justice. Ses yeux sont une flamme de feu ; sur sa tête se trouvent plusieurs diadèmes ; il porte un nom écrit, que nul ne connaît, sinon lui, et il est vêtu d’un manteau trempé de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues de lin fin, blanc et pur. De sa bouche sort une épée tranchante pour frapper les nations. Il les fera paitre avec une verge de fer. »

Les livres saints, notamment l’Evangile, comportent de nombreuses citations à propos du Mahdi. Nous invitons les chercheurs à consulter à ce sujet les ouvrages de valeur « Abqari al-Hassan », de l’Ayatollah Nahavandi, vol 1, pages 18, 21, 31, 35, et « Navaeb al Dohour » de l’Ayatollah Mirjahani, vol, 4, pages 297 à 319, et anfin, l’ouvrage « Laumé al Rabani », de Allameh Mir Seyyed Ahmad Alawi.

Ressemblance du Mahdi à Jésus, fils de Marie
Pour conclure, nous rappellerons, en bref, les ressemblances entre Jésus et le Mahdi :

1- La mère de Jésus était la meilleure des femmes de son temps. Il en était de même de la mère du Mahdi et son aïeule a été la meilleure des femmes du monde

2- Jésus a parlé dans le ventre de sa mère, Mahdi aussi.

3- Jésus a parlé au berceau, comme le Mahdi.

4- Jésus a compris, dans l’enfance, le gouvernement et les qualités de la prophétie ; le Mahdi a été chargé, dans l’enfance, de la responsabilité de l’Imamat.

5- Jésus a été occulté. Il en a été de même pour l’honoré Mahdi.

6- Les gens ne sont pas unanimes sur la vie et la mort de Jésus. Il en est de même à propos de la naissance et de la mort du Mahdi.

7- Jésus a ressuscité les morts, sur ordre de Dieu, et faisait des miracles. Le Mahdi avait le vilayat, il guérissait les malades et ressuscitait les morts. Mieux encore, il revivifiait les cœurs et « par lui, Dieu ressusciterait la terre, après sa mort

  99
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

Le Coran défie les associateurs
Al Mahdi au regard des Ahloul Bayt
Chapitre premier Les règles concernant le port des vêtements et chaussures
les prophètes :
L'islam Et Les Autres Religions
La Conférence sur l’Imam Khomeiny, la Palestine et la Résistance islamique
Dixième leçon l’ordre existentiel
Les Mérites du Mois de Rajab
Fatima (as) dans le Coran et la Sunna
La Brève Biographie de la Vénérable Fatima al-Maasouma (P)

 
user comment