Français
Sunday 5th of July 2020
  1976
  0
  0

L'aspect social dans l'adoration:

L'adoration représente essentiellement la relation de l'homme avec son Seigneur. Elle donne à cette relation les éléments de persistance et de stabilité. Mais elle a été formulée dans la Loi islamique d'une manière qui en fait, le plus souvent, un instrument de relation de l'homme avec son semblable: c'est ce que nous désignons par «aspect social» de l'adoration. Certaines rites impliquent le regroupement et l'établissement de relations sociales entre les pratiquant. Le Djihâd par exemple exige
L'aspect social dans l'adoration:

L'adoration représente essentiellement la relation de l'homme avec son Seigneur. Elle donne à cette relation les éléments de persistance et de stabilité. Mais elle a été formulée dans la Loi islamique d'une manière qui en fait, le plus souvent, un instrument de relation de l'homme avec son semblable: c'est ce que nous désignons par «aspect social» de l'adoration. Certaines rites impliquent le regroupement et l'établissement de relations sociales entre les pratiquant. Le Djihâd par exemple exige des combattants qui font acte d'adoration d'Allah en se battant pour Sa Cause, qu'ils établissent entre eux les relations se forment normalement, entre les soldats, dans les unités militaires.

D'autres rites n'exigent pas, en soi, le regroupement, mais lient néanmoins l'adorateur, d'une façon ou d'une autre, à une certaine forme de regroupement, afin de l'amener à réunir, en une seule pratique, sa relation avec son Seigneur et sa relation avec son semblable.

Parmi les prières canoniques obligatoires figure la prière commune dans laquelle la prière individuelle devient prière collective. Les liens du groupe s'y raffermissent, la prière spirituelle se fortifie en conséquence de l'unification dans la pratique du rituel.

L'obligation du pèlerinage s'inscrit dans des époques et dans des lieux précis; la pratique du pèlerinage crée, de ce fait, une grande activité sociale.

L'obligation du jeûne elle-même, qui est par nature un acte individuel, est liée à la fête de la rupture du jeûne, aspect social de cette obligation qui unit les pratiquant dans la joie de la victoire remportée sur leurs désirs et leurs ennuies (caprices).

 

L'obligation de la Zakât crée, parallèlement à la relation de l'homme avec son Seigneur, une relation avec l'autorité spirituelle (Wali al-Amr) à laquelle elle est versée ou avec le nécessiteux ou le projet charitable qui sera alimenté par elle.

Nous remarquons ainsi que, d'une manière ou d'une autre dans la pratique d'une adoration unique la relation sociale se trouve le plus souvent très proche de la relation rituelle de l'homme avec son Seigneur. Cela est une confirmation du rôle social joué par cette relation rituelle, laquelle ne peut être considérée comme réussie que si elle constitue une force capable d'orienter correctement les relations sociales qui l'accompagnent.

L'aspect social de l'adoration atteint sa valeur dans ce que l'adoration propose d'idéaux qui forment sur la scène sociale un symbole spirituel de l'unité de la communauté et de la conscience de son originalité et sa spécificité. La Qiblah ou la Maison Sacrée de Dieu sont des idéaux proposés par la Loi islamique dans le chapitre de l'adoration et de la prière rituelle. Cet idéal ne possède pas seulement une dimension religieuse mais encore une dimension sociale, en tant que symbole de l'unité et de l'originalité de la communauté (Ummah). C'est pour laquelle les Musulmans durement faire face à des harcèlements violents de la part des impies lorsque la Chari'ah leur imposa une nouvelle Qiblah, selon les mots même du Coran:

«Nous avons fait de vous une Communauté éloignée des extrêmes pour que vous soyez témoins contre les hommes, et que le Prophète soit témoin contre vous.

Nous n'avions établi la Qiblah vers laquelle vous vous tourniez que pour distinguer ceux qui suivent le Prophète de ceux qui retournent sur leurs pas.

C'est là, vraiment, un grand péché, sauf pour ceux que Dieu dirige.

Ce n'est pas Dieu qui rendra vaine votre foi.

- Dieu est, en vérité, bon et miséricordieux -

Nous te voyons souvent la face tournée vers le ciel; nous t'orienterons vers une Qiblah qui te plaira.

Tourne donc ta face dans la direction de la Mosquée sacrée.

Où que vous soyez, tournez votre face dans sa direction.

Ceux qui ont reçu le Coran savent qu'il est la Vérité venue de leur Seigneur.

- Dieu n''est pas inattentif à ce qu''ils font -».

(Coran, 2: 143/144)

Car ces impies réalisèrent la signification sociale de cette législation qui constitue un des phénomènes qui établissent la personnalité de cette communauté, en faisant une communauté du juste milieu.

Voici donc quelques aperçu généraux sur les rites dans la Loi islamique.

En plus de ce que nous avons pu mentionner de traits généraux à propos du rôle des rites dans la vie humaine, il existe pour chaque rite des fonctions et des aperçus détaillés. En effet, chaque rite islamique possède ses effets, ses spécificités et un caractère bénéfique pour l'adorateur et pour l'évolution de l'homme en général.

Nous ne pouvons ici traiter de tous ces détails, mais ceci trouvera sa place à un autre niveau du discours. Nous avons déjà autorisé certains de nos élèves à combler ce vide.

C'est à Allah, le Très-Haut, que nous demandons la protection et c'est Lui que nous implorons de ne pas nous priver de l'honneur de L'adorer, de nous classer parmi Ses serviteurs agréés, de nous couvrir de Sa Bonté et Sa Bienveillance, car c'est Lui dont la Miséricorde entoure toute chose.


source : sibtayn
  1976
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

    La Torah pour justifier les crimes de guerre
    Comment la guerre contre Daesh est racontée aux Américains?
    La Prière et la Sécurité intérieure
    L'expédition de mo'tah. La conquête de la mecque. La bataille de honayn et d'autres evénements ...
    Sixième leçon Allah à la lumière du coran Peut-on connaître le créateur ?
    Le Maroc vend son expertise dans le halal au forum de Dakar
    Attentats de Bruxelles: les responsables attisent la haine anti-musulmane
    Le sens des responsabilités
    L’ayatollah Javadi Amoli : Kaaba pivot de la liberté
    Les Compagnons

latest article

    La Torah pour justifier les crimes de guerre
    Comment la guerre contre Daesh est racontée aux Américains?
    La Prière et la Sécurité intérieure
    L'expédition de mo'tah. La conquête de la mecque. La bataille de honayn et d'autres evénements ...
    Sixième leçon Allah à la lumière du coran Peut-on connaître le créateur ?
    Le Maroc vend son expertise dans le halal au forum de Dakar
    Attentats de Bruxelles: les responsables attisent la haine anti-musulmane
    Le sens des responsabilités
    L’ayatollah Javadi Amoli : Kaaba pivot de la liberté
    Les Compagnons

 
user comment