Français
Wednesday 27th of January 2021
215
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

Quarante-quatrième leçon les ahlu-l-bayt

Quarante-quatrième leçon les ahlu-l-bayt

L'Imam Muhammad al-djawâd (203 - 220 h):

nous avons dit précédemment que les shiites du temps de l'Imam ridhâ, que la paix soit sur lui, étaient politiquement si puissants qu'ils pouvaient prétendre à l'expérience politique. ce qui a poussé al-ma'mûn a convoquer l'Imam ridhâ et l'obliger à accepter officiellement le poste de califat.

cependant, malgré l'accord de l'Imam qui était de toute évidence lié à sa non ingérence dans les affaires politiques et même la direction de la prière publique de l'aïd, il réussit à déjouer les complots d'al-ma'mûn et il est demeuré le symbole et l'espoir de la nation.

l'Imam al-djawâd, que la paix soit sur lui, suivit les traces de son père, et le calife al-ma'mûn tenta de faire aboutir les mêmes complots contre lui. aussi, prit-il l'initiative de lui faire épouser sa fille « oum al-fadhl » et ce, en vue de le séparer de ses bases populaires et de mettre auprès de lui un espion pouvant contrôler le moindre de ses mouvements et de ses gestes.

al-ma'mûn avait d'ailleurs déjà tenté de détruire l'Imam ridhâ en l'engageant dans une discussion à laquelle avaient pris part tous les chefs de religions et les philosophes de toutes sortes écoles, qui s'était soldée par le triomphe des gens de la maison grâce à l'extraordinaire prédominance de l'Imam ridhâ.

al-ma'mûn voulait donc coûte que coûte l'emporter sur les gens de la maison en mettant dans l'embarras l'Imam al-djawâd, vu son jeune âge qui n'avait alors que neuf ans. il organisa ainsi une réunion entre al-djawâd, que la paix soit sur lui et les savants les plus distingués de son époque, à leur tête yahya ibn aktham, le grand juge. lorsque ce dernier essuya un échec cuisant, al-ma'mûn commença à s'inquiéter.

D'autre part, quelque quatre vingt hommes de religion de baghdad ainsi que d'autres villes vont à Médine afin de rencontrer l'Imam al-djawâd.

parmi ses compagnons et ses partisans, figurent abu ‘umayr de baghdad, abu dja‘far ibn sanân, ahmed ibn abi nuçayr de kufa, abu tamâm habîb ibn aws, abu al-hassan ‘ Ali ibn mahziyar al-ahwâzî, al-fadhl ibn shâdhân. ils étaient tous soumis à un contrôle rigoureux du régime et souffraient un continuel harcèlement.

l'Imam, de par sa noble personnalité et sa haute connaissance, tenait tête au régime en place, poussant ainsi al-ma'mûn à lui proposer d'aller vivre à baghdad, capitale abbasside, car par cette mesure, il pouvait conforter sa place et légitimer son califat. Cependant l'Imam déclina la proposition et resta à Médine où il renforça ses relations avec les bases populaires des gens de la maison. mais avec l'avènement d'al-mu‘taçim au pouvoir, l'Imam al-djawâd fut convoqué à baghdad et contraint d'y habiter. et le nouveau calife élabora alors un plan pour l'éliminer par empoisonnement.

L'Imam Ali al-hâdî (220 - 254 h):

‘ Ali al-hâdî, que la paix soit sur lui, entama son Imamat dans des conditions fort dangereuses alors que le pouvoir abbasside persistait davantage dans l'agression, la rigueur et la déviation.

le califat d'al-mutawakil est l'une des pires périodes vécues par l'Imam. le pays subissait sans cesse des crises politiques en raison de la mauvaise politique du régime abbasside, et des révolutions ‘alawites qui s'ensuivirent, ce qui a sensibilisé les autorités, face aux Imams des gens de la maison, que la paix soit sur eux. a ce titre, al-mutawakil prit une série de mesures draconiennes dont :

l'anéantissement des shiites et des ‘alawites à travers une politique terroriste. de plus, al-mutawakil qui souffrait de troubles psychiques face à l'Imam ‘ Ali et aux gens de la maison, a poussé la sauvagerie jusqu'à donner des ordres pour faire disparaître la tombe de l'Imam al-hussein, de détruire les maisons environnantes et de transformer la terre en une zone agricole. cela s'est passé en l'an 237 h.

ainsi, les gens de la maison et leurs partisans ont vécu dans les pires conditions et la plus grande rigueur. leur niveau de vie s'est dégradé, au-dessous du seuil de la pauvreté. l'histoire a enregistré, à ce titre, une situation navrante où des femmes appartenant à la famille de Muhammad, qu'Allah prie sur lui et le salue, étaient contraintes de faire leur prière avec la même voile ! !

l'Imam al-hâdî, que la paix soit sur lui, fut ainsi écarté de ses bases populaires et convoqué en irak. al-mutawakil entendait par là déchirer la présence shiite, car il sentait le danger que représentait l'Imam après avoir reçu des rapports d'al hidjâz, lui signifiant que s'il avait un intérêt à la Mecque et à Médine, il devait tuer ‘ Ali ibn Muhammad !

al-mutawakil était prudent dans ses démarches. Aussi, lorsqu'il a convoqué l'Imam en Irak, il n'a non seulement pas pris l'initiative de l'emprisonner mais encore il lui a demandé de s'y rendre en compagnie de ceux qu'il aime parmi les gens de sa maison et de sa famille.

l'histoire a enregistré le mécontentement populaire suscité par la venue de yahya ibn harthama, l'envoyé spécial d'al-mutawaqui fut contraint de jurer publiquement qu'il n'était pas venu pour porter à l'Imam le moindre préjudice.

ainsi l'Imam partit à samra', accompagné de son fils al-hassan où il fut mis sous haute surveillance. l'accord de l'Imam de se déplacer à smara' intervient et se justifie par ce qui suit :

a - en cas de refus, les pressions exercées sur le shiisme et l'Islam vont être accentuées.

b - de par son accord, il déjouera les intentions de ceux qui ont rédigé les rapports, incitant la capitale à éliminer l'Imam.

c - son rapprochement de état pourrait le rendre plus influent. D'ailleurs, certains hommes de état ont été influencés par la personnalité de l'Imam et ont même, dans une certaine mesure, collaboré avec lui dans certains domaines.

la position abbasside, vis à vis de l'Imam consistait à défier sa connaissance et à le mettre sous haute surveillance. cependant l'Imam a dissipé tous les doutes qu'on a voulu semer autour de l'Islam. il a contrôlé toutes les révolutions ‘alawites et les a dirigées, il était très attentif à l'éducation de certains de ses disciples, à l'exemple de ‘ Ali ibn dja‘far, le poète et homme de lettres, ibn assakît et abd al‘adhîm al-husnî. la fin de l'Imam, que la paix soit sur lui, fut celle d'un martyr empoisonné par le calife abbasside, al-mu‘tazz.

L'Imam al-hassan al-‘askarî (254 - 260 h):

comme nous l'avons indiqué plus haut, un sentiment de peur s'est emparé du régime abbasside face au danger que présente l'Imamat des gens de la maison et leur autorité spirituelle. les autorités abbassides avaient pris des mesures répressives fort rigoureuses à l'encontre des gens de la maison et de leurs bases populaires après l'assassinat de l'Imam ridhâ, que la paix soit sur lui.

la politique répressive s'aggravait de jour en jour et il n'est pas du tout étonnant que les autorités et qu'une grande partie de la société désignent trois des Imams par « ibn ridhâ », ceci étant dû à la forte influence de la personnalité de l'Imam ridhâ sur la société musulmane et les gouverneurs eux-mêmes.

on peut dire que la ligne révolutionnaire tracée par l'Imam al-hussein, que la paix soit sur lui, est ancrée dans la conscience de la nation. En outre, un grand monument culturel dont les bases ont été assises par les deux Imams al-Baqir et sâdiq, a apporté ses fruits qui se sont traduits par l'épanouissement intellectuel et spirituel de la personnalité du musulman.

ainsi les Imams, de par leur pureté, ne laissent que des exemples vivants, utiles à la société et au musulman qui aspire à la perfection, qui a besoin d'une autorité pour résoudre ses problèmes.

il n'y a d'ailleurs rien d'étonnant, s'il y a une ressemblance dans les positions prises par les trois Imams des gens de la maison, que la paix soit sur eux, en ce qui concerne la continuation de la doctrine.

l'Imam al-hassan al-‘askarî a passé une partie de sa courte vie en prison et toute rencontre avec les masses lui était interdite. car malgré les crises politiques et les révolutions qui ont affecté le califat abbasside, et malgré la dislocation et la faiblesse de ce dernier, il n'en demeure pas moins que les gouverneurs avaient soumis l'Imam à une haute surveillance.

en outre on le rendait responsable de tous les soulèvements qui se déclenchaient çà et là à travers le pays, même ceux qui ne jouissaient pas du soutien de l'Imam.

un fait particulièrement important qui a marqué l'Imamat d'al-hassan al-‘askarî est le rôle qu'il a joué dans la préparation du terrain et la préservation du nouveau-né promis, annoncé par l'envoyé d'Allah, qu'Allah prie sur lui et le salue, qui doit purifier la terre de la perversité, l'injustice et de la déviation, pour y répandre la justice, le bien et la paix.

L'Imam a ainsi réussi à offrir la paix au nouveau-né al mahdî, le promis, malgré la mobilisation des autorités qui avaient tout mis en œuvre pour le capturer. il a entrepris à cet effet, trois actions :

a - la préservation al mahdî et sa dissimulation des gens à l'exception de ceux qui se sont rapprochés de lui et qui lui inspirent confiance.

b - la préparation du terrain pour l'acceptation de l'idée de l'occultation, par des annonces faisant état de sa naissance, de ses qualités et des raisons de son occultation. de plus les communiqués critiquaient les autorités en place.

c - adoption par l'Imam al-‘askarî d'une méthode de communication indirecte avec les masses pour les préparer à l'idée de l'occultation. ainsi, il déléguait des représentants pour prononcer ses discours, et aurait parlé à certains qui désiraient le rencontrer, à travers un voile.

ces mesures avaient été déjà prises par l'Imam al-hâdî, que la paix soit sur lui, mais elles s'étaient poursuivies de façon plus générale du temps de l'Imam al-‘askarî, car les gens avaient pris l'habitude de ne s'adresser qu'aux représentants de l'Imam et ils se suffisaient de cette communication.

la situation demeura ainsi jusqu'à la mort de l'Imam en martyr, empoisonné par al-mu‘tamid.

L'Imam al mahdî (260 - jusqu'à permission d'Allah) :

le terrorisme mené par le régime abbasside contre les Imams des gens de la maison, que la paix soit sur eux, se poursuivait. les saints Imams, quant à eux avaient résisté chacun selon les conditions de son temps et ses capacités. c'est pourquoi on constate que leurs vies se terminent soit par un assassinat à l'épée, soit par un empoisonnement, dans un champ de bataille ou dans des prisons, loin de leurs villes et de leurs patries.

ce qui troublait le sommeil du régime abbasside, c'était la manifestation promise de l'Imam al mahdî, annoncée par le prophète, qu'Allah prie sur lui et le salue, qui remplira la terre de justice comme elle aura été remplie d'injustice.

C'est pourquoi les autorités ont, aux derniers moments de la vie de l'Imam al-‘askarî, renforcé la surveillance de sa demeure, l'ont perquisitionnée et sont allés même jusqu'à envoyer des sages-femmes pour examiner les femmes, à la recherche al mahdî, le promis.

cependant, malgré ces mesures terroristes, Allah, louange à lui, a voulu que l'enfant promis naisse à l'aube du vendredi quinze de sha‘bân al-mu‘adham de l'an 255 h.

la responsabilité qui incombait à l'Imam al-‘askarî envers le nouveau-né était très lourde, car d'un côté il devait confirmer à la nation son existence et de l'autre, il devait assurer sa sécurité, responsabilité qu'il assuma d'ailleurs dans la plus grande perfection. Les masses populaires des gens de la maison ne nourrissaient plus aucun doute quant à la naissance al mahdî après les nombreux témoignages des intimes de l'Imam, dignes de confiance, à ce sujet.

après la mort de l'Imam, dja‘far déclara être l'héritier de son frère, mais alors qu'il voulait prouver cela en faisant une prière auprès de la dépouille de son père, il fut surpris par l'apparition d'un enfant s'opposant à lui. D'ailleurs, tout le monde, y compris les autorités, s'est rendu compte de l'existence de l'Imam, qui a vite fait de disparaître, après avoir prouvé sa présence devant les notables et ceux qui s'intéressent à lui. l'occultation de l'Imam se divise en deux parties :

a - l'occultation mineure : (260 - 329) : durant cette période, l'Imam al mahdî avait des contacts avec la base mais ne se manifestait qu'à travers ses députés qui se sont succédés. il s'agit en l'occurrence de ‘uthmân ibn sa‘îd ‘umarî, Muhammad ibn ‘uthmân ‘umarî, al-hussein ibn rûh nawbakhtî et enfin ‘ Ali ibn Muhammad simmari dont la mort annonce la fin de la députation et le début de l'occultation majeure dont le terme n'est connu que d'Allah, le tout-puissant. l'occultation mineure était indispensable pour que la conscience humaine accepte cette idée, car si l'occultation se produisait soudainement sans la préparation préalable du terrain, elle entraînerait certainement le rejet d'une quelconque existence de l'Imam.

b - l'occultation majeure : elle débuta depuis l'an 329 jusqu'à ce jour. la présence de l'Imam, que la paix soit sur lui, est comparable à la présence du soleil derrière les nuages qui envoie sur la terre ses rayons de lumière, de chaleur et de vie, même s'il se cache derrière les nuages. Sa présence est indispensable car elle redonne l'espoir aux opprimés et aux malheureux. l'Imam représente à cet égard le miroir réfléchissant les grâces divines. si nous en sommes privés, c'est parce que nous n'oeuvrons pas pour remplir les conditions favorables à son apparition, car il attend de nous une résolution et une volonté sincères pour nous apporter le salut. Combien sont ceux qui, à travers l'histoire, ont rencontré l'Imam al mahdî, et dont les témoignages transmis par eux-mêmes ou rapportés par d'autres, servent aujourd'hui de preuves concrètes de son existence. Il est l'Imam promis aux opprimés et aux malheureux qui attendent son prochain état par lequel se réalisera le voeu des prophètes pour l'établissement d'un gouvernement divin juste.

« Mon Dieu nous te prions de nous pourvoir d'un état noble où tu honoreras l'Islam et ses adeptes et où tu aviliras l'hypocrisie et ses adeptes, où nous serons de ceux qui appellent à ton obéissance et qui guident vers toi... » amen.

résumé :

1 - ayant réalisé la profonde influence qu'exerçaient les gens de la maison sur la nation, les autorités abbassides ont mis l'Imam al-djawâd sous haute surveillance :

- en le mariant à um al-fadhl, fille d'al-ma'mûn.

- en tentant de l'embarrasser dans des débats scientifiques

- en le convoquant à la capitale.

cependant l'Imam a déjoué tous les complots de la politique abbasside.

2 - l'Imam al-hâdî, que la paix soit sur lui, a été contemporain de l'un des plus hypocrites califes abbassides, en l'occurrence al-matawakil. l'Imam a passé cette sombre période à défendre l'Islam par tous les moyens.

3 - il y a une ressemblance dans le comportement des trois Imams des gens de la maison, que la paix soit sur eux (al-djawâd, al-hâdî et al-‘askarî) au regard des positions qu'ils prenaient et de la réaction abbasside à leur encontre.

4 - outre les fonctions relatives à la préservation de la charia, l'Imam al-‘askarî avait la responsabilité de préparer le terrain pour la période de l'occultation.

5 - l'Imam al mahdî, que la paix soit sur lui, qui était alors en occultation mineure, avait des contacts avec la base, à travers ses quatre députés, mais actuellement il est en occultation majeure jusqu'à ce qu'Allah, le Très-Haut, l'autorise à se manifester pour établir le grand état Islamique et la justice divine sur terre.

questions et débats :

1 - quelles sont les causes qui ont amené al-ma'mûn à marier sa fille à l'Imam al-djawâd ?

2 - rédigez un exposé sur la discussion qui a eu lieu entre l'Imam al-djawâd et yahya ibn aktham à la lumière des sources historiques.

3 - pourquoi l'Imam al-hâdî a-t-il cédé à la demande d'al-mutawakil de partir à samra' ?

4 - expliquez la position de l'Imam al-hâdî vis à vis du pouvoir en place.

5 - quelles sont les mesures prises par l'Imam al-hassan al-‘askârî dans la propagation de l'Islam et son renforcement ,

6 - parlez des caractéristiques de la société humaine à l'ère de la manifestation de l'Imam al mahdî

table des matières

chapitre I

recherches en vue de la connaissance d'Allah

Première leçon : la religion, compagnon permanent de l'homme

origines du sentiment religieux chez l'homme :

résumé :

questions et débats :

Deuxième leçon : recherche d'Allah ... appel a la nature primordiale de l'homme

comment l'homme peut-il découvrir le principe du monde ?

la loi de la causalité, voie permettant de prouver la réalité du principe :

les preuves démontrant la nullité du hasard :

environnement pollué par la négation de la nature :

manifestation de la nature primordiale en présence d'un danger :

les prophètes guident la nature primordiale de l'homme :

le sentiment religieux, quatrième dimension de l'esprit humain :

résumé :

questions et débats :

Troisième leçon : Allah et l'empirisme

l'ignorance conduit à la négation :

les sciences empiriques, couvrent-elles la totalité des connaissances de la matière ?

les causes de l'athéisme de certains empiristes :

Échec de l'empirisme :

Allah n'est pas le seul dont la connaissance soit impossible par les sens :

Discussion entre l'Imam Sâdiq et un matérialiste :

Allah le transcendant ne peut être connu par les sens :

nos sens perçoivent-ils toute la réalité ?

résumé :

questions et débats :

Quatrième leçon : manifestation d'Allah dans la

nature

l'apparition de la vie sur la planète terre est l'une des manifestations d'Allah, glorieux soit-il :

la preuve attestant la réalité de l'ordre universel, est-elle d'ordre empirique ?

la nature et la matière, peuvent-elles être le dieu du monde ?

l'extraordinaire harmonie entre les différents éléments de la nature, est-elle le produit du hasard ?

résumé :

questions et débats :

Cinquième leçon : le monde est pauvre il a besoin de richesse

le fait qu'Allah n'ait pas besoin d'une cause constitue t-il une exception au principe de la causalité ?

la matière peut-elle être une cause sans effet et être la cause première ?

la thèse de l'enchaînement des causes est nulle :

la matière peut-elle être éternelle ?

résumé :

questions et débats :

Sixième leçon : Allah à la lumière du coran

peut-on connaître le créateur ?

connaissance d'Allah sur la base du coran :

manière dont le noble coran affirme les attributs divins :

résumé :

questions et débats :

Septième leçon : conditions pour l'adoration

Comment l'être humain peut-il parvenir à son adoré ?

l'homme n'est pas seul à glorifier Allah :

Les attributs ne peuvent pas décrire Allah :

résumé :

questions et débats :

Huitième leçon : quelques attributs d'Allah

définition du monothéisme :

preuves de son unicité :

le pouvoir divin :

la création du monde :

différence entre la puissance divine et celle de l'homme :

y a-t-il un rapport entre le pouvoir et l'impossible ?

la science :

résumé :

questions et débats :

Neuvième leçon : la justice divine

aperçu :

la notion de justice :

les causes de l'injustice :

origine du malheur et des maux :

résumé :

questions et débats :

Dixième leçon : l'ordre existentiel

nécessité de la différence dans l'ordre de la création :

le monde considéré du point de vue matériel et du point de vue religieux :

peut-on avoir un droit sur Allah ?

résumé :

questions et débats :

Onzième leçon : fatalisme et délégation

le fatalisme :

arguments des fatalistes :

arguments réfutant le fatalisme :

la délégation (la volonté absolue) :

confusions entourant la délégation :

le choix (le juste milieu) :

résumé :

questions et débats :

Douzième leçon : la prédestination et le destin

notion de prédestination et du destin :

transfiguration du sort :

les facteurs influant sur la prédestination et le destin :

explication incomplète :

résumé :

questions et débats :

chapitre II

recherches sur les messages divins

Treizième leçon : preuves sur la nécessite d'envoi de prophètes

le but des prophéties

résumé :

questions et débats :

Quatorzième leçon : l'appel des prophètes ... caractéristiques et objectifs

1 - en l'appel des prophètes réside le réel intérêt de l'être :

2 - constitution d'un pouvoir religieux :

3 - connaissance de la nature humaine :

4 - établissement de la justice :

5 - émancipation de l'homme :

6 - satisfaction des intérêts généraux à travers la satisfaction de ses propres intérêts :

7 - le facteur croyance :

8 - le principe divin :

9 - l'application de la loi établie n'est pas garantie :

les caractéristiques des prophètes :

qu'est-ce que le miracle ?

l'illusion est à l'origine du reniement des miracles :

le miracle contredit-il la loi de la causalité ?

pourquoi les prophètes refusent-ils d'accomplir des miracles à la demande des associationnistes ?

résumé :

questions et débats :

Quinzième leçon : les caractéristiques des prophètes

l'inspiration :

le rattachement à Allah est-il possible ?

l'inspiration d'après le coran :

les différents types d'inspiration des prophètes :

comparaison entre les prophètes et les génies :

résumé :

questions et débats :

Seizième leçon : les caractéristiques des prophètes

l'infaillibilité ou immunité :

preuves quant à la nécessité de l'immunité des prophètes :

pourquoi les païens n'ont-ils pas accusé les prophètes d'avoir commis des péchés ?

l'infaillibilité est-elle fatale ?

pourquoi est-il fait allusion dans certains versets a la désobéissance des prophètes ?

l'immunité scientifique est-elle fatale ?

la science provenant d'Allah (al‘ilm alladunî) :

les qualités intrinsèques :

résumé :

questions et débats :

Dix-septième leçon : derniers messages de l'histoire

Aperçu sur la vie de notre maître Mohamed durant son enfance :

la vie du prophète avant la mission :

le début du message :

l'appel à l'Islam :

le premier homme qui crut au prophète :

jour de la réunion au domicile du prophète :

la période secrète :

L'émigration vers l'Abyssinie :

résumé :

questions et débats :

Dix-huitième leçon : différentes étapes et méthodes utilisées par les koreishites pour affronter l'Islam

début de l'émigration :

l'Islam à yathrib :

victoire de l'Islam et clarté de son ordre :

l'Islam s'est-il répandu par la force du sabre ?

particularités de l'ordre Islamique :

résumé :

questions :

Dix-neuvième leçon : le coran, miracle éternel de

l'Islam

harmonie des miracles avec les conditions sociales et scientifiques :

Pourquoi le miracle de notre maître Mohamed était-il d'ordre

linguistique ?

le coran, livre d'éternelle actualité :

Discours du maître des croyants, Ali, sur le coran :

origine de la science coranique :

le défi :

les étapes du défi :

Pourquoi les arabes n'ont-ils pas répondu au défi ?

le défi se limite t-il seulement à l'époque de la révélation ?

résumé :

questions et débats :

Vingtième leçon : le coran et la science moderne

exposé coranique sur les sciences modernes :

avis d'un savant étranger sur le coran :

quelques exemples de sciences empiriques :

la loi de l'attraction :

mouvement complémentaire du monde :

mouvement de la terre :

la forme sphérique de la terre :

composants du lait :

parité de la plante :

croissance du volume de la terre :

la fécondation :

les plantes :

résumé :

questions et débats :

Vingt-et-unième leçon la prédiction dans le coran

le style du coran :

résumé :

questions et débats :

Vingt-deuxième leçon : attrait impressionnant du

coran

exemples relatifs à l'effet du coran et à son attrait :

les dimensions de l'attrait :

incommensurabilité :

sens absolus en apparence limités :

le coran a travers le temps :

avis d'un orientaliste :

le coran, les prophètes et les livres sacrés :

pourquoi le nom du prophète n'a-t-il pas été cité ouvertement ?

annonce faite par le christ :

l'annonce des prophètes selon le coran :

résumé :

questions et débats :

Vingt-troisième leçon : univers alite du message

Islamique

clôture de la prophétie :

mystère entourant le renouvellement des prophéties et de la clôture par l'Islam :

différence essentielle entre l'Islam et les autres messages :

le rôle des prophètes quant à la préparation de l'ultime message :

rôle des chefs religieux vis à vis de l'homme :

rôle du temps et de l'espace dans les jugements secondaires :

les bases de l'Islam subissent elles un changement ?

le mystère de l'éternité à la lumière du coran :

thèse de l'Islam sur les décisions secondaires variées :

résumé :

questions et débats :

chapitre III

Recherches sur la résurrection

Vingt-quatrième leçon : importance de la croyance en la résurrection

la mort...premier pas vers la résurrection :

facteurs suscitant la peur de la mort :

La mort décrite par Ali :

résumé :

questions et débats :

Vingt-cinquième leçon : arguments sur la réalité de la résurrection

la résurrection, sagesse divine :

manifestation de la sagesse divine le jour du jugement dernier :

preuve sur la résurrection - preuve sur la justice divine :

résumé :

questions et débats :

Vingt-sixième leçon : preuves sur la résurrection

la nature :

l'aspiration à l'éternité est une preuve de la réalité de la vie éternelle :

la recherche de l'infini est une preuve de l'existence d'un monde illimité

pourquoi l'homme oublie-t-il l'appel de la nature ?

point de vue de la science sur la possibilité de la résurrection :

la logique du coran :

résumé :

questions et débats :

Vingt-septième leçon : aspects de la résurrection

que dit le coran à cet égard ?

l'indépendance de l'esprit, signe évident que la mort ne marque pas la fin de la vie :

la pensée matérialiste :

les caractéristiques de la perception humaine indiquent l'immatérialité de l'esprit :

La stabilité de la personnalité est une preuve de l'immatérialité de l'esprit

résumé :

questions et débats :

Vingt-huitième leçon : les caractéristiques de l'esprit

l'expérience et l'esprit :

la vision à la lumière du noble coran :

comment peut-on expliquer la juste vision :

résumé :

questions et débats :

Vingt-neuvième leçon : la fin du monde

le monde du barzakh :

l'agonie :

la vie dans le monde du barzakh :

les caractéristiques du monde du barzakh :

la fin du monde :

avis de certains astronomes :

le premier souffle de la trompe :

le deuxième souffle de la trompe :

l'état psychique des gens durant le rassemblement :

résumé :

questions et débats :

Trentième leçon : comment se produira la résurrection

les preuves de la résurrection corporelle :

résumé :

questions et débats :

Trente-et-unièmes leçon : caractéristiques du monde promis

le bas monde comparé à l'au-delà :

le paradis et la géhenne existent-ils effectivement ?

la voie du salut :

le repentir, première étape :

les avantages

résumé :

questions et débats :

Trente-deuxième leçon : la balance des actions

qu'est-ce que la balance ?

dimensions de l'action humaine :

la sincérité, critère essentiel d'appréciation de l'action :

exemple sur la valeur de la sincérité :

position de l'Islam à travers les versets et les récits :

comment se présenteront les actions au lieu du rassemblement :

comment les actions sont enregistrées :

l'action accompagne l'homme :

résumé :

questions et débats :

Trente-troisièmes leçon : les témoins devant la justice divine

disponibilité de tous les dossiers au tribunal :

croissance du dossier des actions :

résumé :

questions et débats :

chapitre IV

recherches sur l'Imamat

Trente-quatrièmes leçon : le commandement en Islam

définition générale de l'Imamat :

la vision sunnite :

les fondements du calife à la lumière de la théorie sunnite :

Vision shiite :

importance à connaître l'Imamat :

la démocratie, est-elle le seul modèle susceptible de gérer au mieux la société ?

l'Imamat est-il une nécessité sociale ?

résumé :

questions et débats :

Trente-cinquièmes leçon : la nécessite d'un Imam

les preuves :

résumé :

questions et débats :

Trente-sixième leçon : situation e l'Imamat au sein de la société humaine

nécessité de l'exégèse coranique :

l'Imam est le principal penseur au sein de la société :

le rôle de l'Imam dans la société :

le rôle des Imams issus des ahlu-l-bayt dans la communication de la

vérité :

résumé :

questions et débats :

Trente-septième leçon : les caractéristiques des Imams

l'infaillibilité n'est pas une qualité fatale :

preuves sur la nécessité de l'infaillibilité :

l'immunité ou l'infaillibilité relative à la connaissance est-elle fatale ?

résumé :

questions et débats :

Trente-huitième leçon : les caractéristiques des Imams

la science de l'Imam, une nécessité :

la nature de la science de l'Imam :

les sources de la connaissance de l'Imam :

témoignage de l'envoyé d'Allah :

résumé :

questions et débats :

Trente-neuvième leçon : l'Imam et la connivence du monde invisible

la relativité du monde invisible :

est-il impossible à quelqu'un d'autre qu'Allah d'avoir accès au monde invisible ?

Allah donne-t-il accès au monde invisible à certains de ses serviteurs ?

la connaissance de l'inconnu n'apporte aucun profit dans la vie quotidienne :

la connaissance du monde invisible n'agit pas sur le déroulement des événements :

résumé :

questions et débats :

Quarantième leçon : le prophète et l'avenir de l'Islam

le prophète annonce son successeur pour le leadership :

Le rang de Ali chez le prophète :

le point d'interrogation :

résumé :

questions et débats :

Quarante-et-unième leçon : événements qui ont succède au prophète

positions irresponsables :

la situation sociale après le prophète :

exemples de déviation :

création d'une immunité absolue pour les califes :

y a-t-il des garanties coraniques relatives à la justice des compagnons ?

cessation de l'activité intellectuelle :

situation sociale après le prophète :

L'activité shiite dans la défense de la justice :

résumé :

questions et débats :

Quarante-deuxième leçon : l'époque des ahlu-l-bayt

au cœur de l'histoire :

le prophète, réel fondateur du shiisme :

Le shiisme signifie l'Islam mohammadien :

L'Imam Ali (11 - 40 h):

L'Imam al-hassan (40 - 50 h):

l'Imam al-hussein (50 - 61 h) :

résumé :

questions et débats :

Quarante-troisième leçon : les ahlu-l-bayt

L'Imam as-Sajjad (61 - 90 h):

L'Imam Mohamed al-Baqir (95 - 114 h):

L'Imam Sâdiq (114 - 148 h):

L'Imam Mûssâ al-kâdhim (148 - 183 h):

L'Imam Ali ibn Mûssâ Rédha (183 - 203 h):

résumé :

questions :

Quarante-quatrièmes leçon : les ahlu-l-bayt

L'Imam Mohammad al-djawâd (203 - 220 h):

L'Imam Ali al-hâdî (220 - 254 h):

L'Imam al-hassan al-‘askarî (254 - 260 h):

L'Imam al mahdî (260 - jusqu'à permission d'Allah) :

Résumé :

Questions et débats :

 


source : www.sibtayn.com
215
0
0% ( نفر 0 )
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Chiites commémorent l'anniversaire du martyre de l'Imam Hadi (P)
L'Imam AL Hassan Ibn Ali / P
L’Imam dans la vision chiite
Dieu ne pouvait-Il pas accorder une grâce à Satan après des milliers d’années de dévotion ?
Discours De Dame Zaynab Devant Yazid Dans Son Palais A Damas
Ya Fatima Al-Zahrã
L’Imam al-Qazem Avec Haroun Qui Voulait Le Tuer
Le prophète dans le miroir de Masnavi
Qu'est-ce que l'Islam (Hadith)
"Stoppez l’agression et le blocus du Yémen !"

 
user comment