Le recours au saint Coran est la seule voie de superviser les discours religieux


امیرالمومنین علی (ع) - جلسه بیست و پنجم _ روز 29 رمضان - رمضان 1436 - مسجد حضرت امیر -  



Selon l’Agence Internationale de Presse Coranique(IQNA), citant le journal Al Ray, l’ayatollah Taskhiri qui parlait à la cérémonie d’ouverture de la conférence
« Le rôle des ulémas et des propagandistes dans le contrôle des discours religieux et l’unité de l’Umma islamique » à Damas, a critiqué vivement l’offense de Yasser Al Habib, savant extrémiste chiite koweitien envers Aïcha, l’épouse du Prophète (SAWA) et des personnalités islamiques respectueuses chez les sunnites. Le secrétaire général a assimilé Yasser Al Habib pour ses propos discordants dans l’Umma islamique à Salman Rushdie, écrivain apostat indien, auteur du livre « Versets sataniques ».


Il a précisé aussi que le Coran était la meilleure source pour superviser et contrôler les discours religieux car ce Livre sacré appelle à l’unanimité, à l’éloignement des superstitions et de l’offense aux autres dans leur discours.


L’ayatollah Tashkiri, à la fin, a exigé des musulmans de ne pas permettre aux manipulateurs et aux ennemis de semer des discordes par leurs complots entre musulmans.


L’Hojjat ol islam Akhtari, secrétaire général de l’association mondiale Ahl ol Bayt dans cette conférence, en déclarant que toutes les religions divines étaient la cible des ennemis, a souhaité l’unité et l’unanimité des fidèles des religions pour contrer les complots anti religion qui se réalisent avec la complicité de certains médias. Il a appelé que le Coran était la seule voie pour résoudre les problèmes de l’Umma.


Cette conférence « Le rôle des ulémas et propagandistes dans le contrôle des discours religieux et l’unité de l’Umma islamique » a débuté le 24 octobre au palais des conférences Omeyyades de Damas et s’est terminée le 25 octobre.

 

Dans cette conférence, Mohamad Saïd Ramadan Al Bouti, penseur syrien, Akef Ayden, vice président de l’organisation Dianat de Turquie, Ali Gomaa, mufti d’Egypte, Naïm Ghassem, adjoint du secrétaire général du Hezbollah du Liban, l’Hojjat ol islam Seyed Ahmad Moussavi, ambassadeur de la république islamique d’Iran à Damas, Khled Mashal, président du bureau politique du mouvement Hamas, Ahmad Badreddin Hassoun, mufti de Syrie et Mohamad Abdol Sattar Al Sayyed, ministre des Waqfs de ce pays furent invités.

 

سخنرانی های مرتبط
سخنرانی استاد انصاریان سخنرانی مکتوب استاد انصاریان سخنرانی استاد انصاریان در مسجد امیر سخنرانی ها