Français
Friday 5th of March 2021
70
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

Que signifie cette expression « Ne considérez pas les jours comme les ennemis sinon, ils vous prendront aussi comme ennemis » ?

Que signifie cette expression « Ne considérez pas les jours comme les ennemis sinon, ils vous prendront aussi comme ennemis » ?

Question


Expliquez ce que signifie cette expression « Ne considérez pas les jours comme les ennemis sinon, ils vous prendront aussi comme ennemis » ?

Résumé de la réponse

 

Cette apparait dans certains hadiths du prophète (ç) et « les jours » ici font allusion aux jours de la semaine. Cette expression montre l’importance du temps et il ne faut pas regarder les jours d’un mauvais œil et s’en plaindre sinon il peut se produire quelque chose de mal pour celui qui aune telle pensée. Il ne faut pas être négligeant par rapport au vent de clémence qui souffle sur l’homme au cours des jours et il faut veiller à en profiter. Oui cette a une autre signification que vous découvrirez dans la réponse détaillée.

Réponse détaillée

 

Cette expression ressort de certains hadiths du prophète (ç).[1] En apparence, cette expression traduit le fait que l’homme ne doit pas avoir des mauvaises ou se plaindre par rapport aux jours. Car se plaindre face aux jours risque avoir un mauvais effet et des évènements désagréables au sujet des jours auxquels on a eu des mauvaises ou auxquels on s’en est plaint. Certes dan certains hadiths cette expression traduit un autre sens et on peut les accepter si on les regarde avec l’œil de la concordance avec certains cas ou certains aspects exotériques de l’expression. Cette expression dit on s’accorde à la nomination des jours de la semaine car chaque jour correspond avec le nom d’un infaillible et « les jours » ici font allusion aux jours de la semaine.[2]

 

Soukr ibn Delf fait partie des chiites de l’imam et il pensait que le jour dans cette expression voulait dire jour et nuit. Ce hadith atteste les croyances des astrologues et certains forgeurs de présage qui pensaient que le destin de l’homme est relié au mouvement de la nuit, le jour, le mois les étoiles et face à cela, l’homme a les mains liées. Soukr ibn Abou Delf dit : « je suis allé rencontrer l’imam Hadi dans son centre de détention. Je lui dis ô mon maitre il y a un hadith rapporté du prophète dont je ne comprends pas la signification. C’est ainsi que l’imam Hadi lui dit : c’est nous qui sommes la signification des « jours », aussi longtemps que les cieux et la terre existent. Donc Samedi est le nom du messager de Dieu, Dimanche représente le nom d’Ali, Lundi représente le nom de Hassan et Hossein, Mardi représente d’Ali ibn Hossein et Mohammad ibn Ali (l’imam Baqir) et Ja’far ibn Mohammad (l’imam Sadiq), Mercredi correspond aux noms des imams Moussa ibn Ja’far (imam Moussa Kazim) Ali ibn Moussa (l’imam Reza) Mohammad ibn Ali (l’imam Jawad) et  moi-même (l’imam Hadi), Jeudi correspond au nom de fils Hassan (l’imam Hassan Askari) et vendredi est au nom de mon petit fils (l’imam du temps). »[3]

 

De toutes les manières cette expression traduit l’importance du temps et nous ne devons pas avoir une mauvaise pensée vis-à-vis des jours ou alors s’en plaindre. Nous devons plutôt considérer que les jours sont porteurs de vents de miséricorde divine pour l’homme et nous ne devons pas être négligeant et en profiter de chaque instant. L’un des moyens de profiter et de tirer la miséricorde divine constitue à chercher refuge auprès des imams infaillibles à travers la lecture des Ziarat reparties en fonction des jours et dan les livres d’invocations tels que Mafatih ul jinan.

__________________________________________________________________________________________________

[1] - Da’aim al Islam, Nou’man ibn Mohammad ibn Mansour Tamimi Maghribri Abou Hanifa, vol 2, page 145, Mo’assassa Ahl-ul-bayt li Ihyahi Touras, Beyrouth Liban, 2 ème édition 1385 ; Moustadrak wasa’il de Mirza Hossein Mo’adess Nouri, vol 13, page 77, Mo’assassa Ahl-ul-bayt li Ihya al Touras, Beyrouth, Liban, 1ère édition 1408 hégires lunaires.

[2] - Behar ul anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 99, page 211, Mo’assassa al wafa, Beyrouth – Liban

[3] - Behar ul anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 99, page 211.

70
0
0% (نفر 0)
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Qu'est-ce que signifie la soumission à Dieu ? Qui est le serviteur ? Comment peut-on se conduire ...
Est-il impératif de rembourser le jeûne et la prière des morts qui avaient perdu leurs mémoires ...
Est-il possible que dans une société des pécheurs la présence de quelques bienfaiteurs ou des ...
combien de sourate du coran ont pour titre les noms d’animaux ?
Dans quel discours l’imam Ali (as) décrit comment les trois premiers califes avant lui ont ...
Le hadith suivant est-il correcte : l’imam Sadiq (as) ibn Mohammad cite cette déclaration : « ...
Puisque tout mouvement dans la prière entraine l’annulation de cell-ci, comment s’est ...
Ce que la Prière fixe dans l'âme et dans la société
trente-quatrième leçon le commandement en Islam
Sous la base de quel argument dit-on que l’arabe est la plus complète des langues ?

 
user comment