Français
Thursday 26th of November 2020
  41
  0
  0

HISTOIRE DU PEUPLE DE L’ÉLÉPHANT ET ENSEIGNEMENTS QUE NOUS EN TIRONS

HISTOIRE DU PEUPLE DE L’ÉLÉPHANT ET ENSEIGNEMENTS QUE NOUS EN TIRONS

HISTOIRE DU PEUPLE DE L’ÉLÉPHANT ET ENSEIGNEMENTS QUE NOUS EN TIRONS



Nous trouvons de nombreuses histoires dans le Saint-Qouran. Ces incidents historiques qui sont décrits dans le Livre Saint constituent des leçons qui sont applicables aujourd’hui aussi bien en Orient qu’en Occident et ce jusqu’au Jour du Jugement. Il faut noter que le Saint-Coran n’est pas un livre simple d’histoire mais c’est un modèle. Les histoires de ce Livre nous donnent des leçons d’un point de vue légal[1], théorique, éthique et spirituel.

Nous nous intéresserons aujourd’hui à la Sourate 105 du Saint-Qouran. L’histoire du peuple de l’éléphant est très sous-évaluée dans notre société. Or, les Arabes accordaient beaucoup d’importance à cet incident, c’est pour cela qu’il a marqué l’année calendaire.

Nous expliquerons quand et pourquoi la Sourate Fil a été révélée. Puis nous nous intéresserons à l’histoire d’Abraha qui attaqua la Sainte-Kaaba et analyserons la réponse de Hazrat Abdoul Mouttalib. Enfin, nous verrons quelles leçons nous pouvons tirer de cet événement.

Notre 6ème Imam A.S. dit : « Celui qui récite la Sourate Fil, qu’il soit sur la montagne ou sur la terre, Allah swt le réveillera le Jour du Jugement et dira : "Laissez-le entrer au Paradis sans aucun compte[2] !" »

Une personne demanda à notre 4ème Imam A.S. les raisons de la révélation de cette Sourate. Imam Zainoul Abidine A.S. répondit : « Hazrat Abou Talib, qui était un grand défenseur de la religion islamique, vint voir le Saint-Prophète saw un jour et lui dit : "Ô Rassoulallah, les Mecquois demandent si vous êtes un Prophète juste pour les gens de Makka ou bien vous êtes un Prophète pour toute l’Humanité." Notre Saint-Prophète saw dit à Hazrat Abou Talib : "Je suis un Prophète pour toute l’Humanité, toutes les races et toutes les classes sociales." Quand les gens entendirent ceci de la bouche de Hazrat Abou Talib, ils dirent : "Ô Abou Talib, dites à votre neveu de mettre fin à ce message car, si les Romains et les Perses vont savoir que ce sont les paroles de Mouhammad, ils viendront et mettront la Kaaba en morceaux." C’est à ce moment-là que la Sourate Fil fut révélée. »

Quelle est l’histoire du peuple de l’éléphant ? Originellement, les chrétiens de Najran avaient été persécutés par un dictateur juif, Zounouat al Hiniari. Il obligeait les chrétiens à suivre la religion juive et s’ils refusaient, il ordonnait qu’on les brûle[3]. Zounouat captura un certain nombre de chrétiens et le Saint-Qouran raconte leur histoire. Le Saint-Coran ne parle pas uniquement des musulmans et de l’Islam, il parle aussi des chrétiens car notre Saint-Prophète saw est venu pour compléter le message des Prophètes précédents. Il y a eu un véritable holocauste[4] dont Allah swt parle dans la Sourate Bourouj[5]. La Sourate parle des Ashabé Oukhdoud, des chrétiens qu’on brûlait vivants. Parmi les survivants, il y avait un homme appelé Douss. Il alla voir le César de Rome (qui était la suprématie chrétienne) et lui expliqua la situation des chrétiens de Najran. Il demanda à César de les aider. Le dirigeant de Rome lui conseilla de solliciter l’aide de Najashi de l’Abyssinie près du Yémen et ensuite de revenir à Rome. "Najashi est un être humain juste, c’est un homme de Dieu et il va vous aider" précisa César. Najashi envoya une armée dirigée par Arbad. Son assistant général était Abraha. Abraha et Arbad étaient en charge de la région de Sana’a au Yémen (qui est actuellement la capitale du Yémen). Même si Abraha était chrétien de nom, il ne se comportait pas comme tel. Il décida de tuer Arbad afin de prendre le pouvoir. Lorsque Najashi apprit cela, il décida de destituer Abraha. Ce dernier se rasa la tête, mit de la terre sur son visage, envoya du sable du Yémen à Najashi et lui demanda pardon. Abraha fut pardonné. Il voulut honorer Najashi en construisant une grande Kaaba au Yémen. Il espérait que tous les Arabes deviendraient des chrétiens et laisseraient la Kaaba à Makka pour se diriger vers la nouvelle Kaaba au Yémen. Une fois sa Kaaba construite au Yémen, un groupe de bandits la brûlèrent. Jaloux, Abraha envoya des missionnaires à Makka pour qu’ils convertissent le peuple d’Abraham de l’idolâtrie au christianisme. Il se dit : « Comme ces gens ont brûlé ma Kaaba, je vais aller détruire leur Kaaba. Je prendrai avec moi un troupeau d’animaux que ces gens ne pourront jamais vaincre. » À cette époque, il n’y avait pratiquement pas d’éléphants à Makka. Il se rendit d’abord à la Mecque avec ses soldats afin d’avertir ses habitants de son intention. Il vit un troupeau de 200 chameaux et il les prit. Il décida ensuite de rencontrer le chef du groupe afin de lui faire part de son projet. Il rencontra donc Hazrat Abdoul Mouttalib, le grand-père de notre Saint-Prophète saw.

Le second gardien de la Sainte Kaaba était le père de Bibi Khadidja ahs. Son nom originel était Khalid mais les Arabes l’avaient surnommé Khouwaylid.

Abraha rencontra Hazrat Abdoul Mouttalib. Ce dernier expliqua ensuite à son peuple la situation et leur recommanda de se rendre sur la montagne d’Abou-Koubais et d’y invoquer Allah swt. Il leur dit qu’il les rejoindrait plus tard. Il se rendit ensuite à la Sainte-Kaaba et s’adressa à Allah swt en ces termes : « Ô Allah, détruis les forces de celui qui est l’ennemi de Ta Maison car il est aussi Ton ennemi et par conséquent il est également notre ennemi ! » Il demanda ensuite des nouvelles à son fils qui lui dit : « Nous avons vu un nuage noir venir de la Mer Rouge. » Hazrat Abdoul Mouttalib dit alors : « Ne vous inquiétez pas, nous triompherons ! » Croyez-vous que Hazrat Abdoul Mouttalib et Hazrat Abou Talib étaient des Mecquois normaux ? Non ! C’étaient des personnes spéciales. Ils étaient des descendants du Prophète Issa A.S. Ils étaient des awssiyah d’Allah swt entre Jésus et Mouhammad saw.

Abraha était sur son éléphant qu’il avait appelé Mahmoud, l’éléphant digne d’éloges.

Selon certains récits, il avait un éléphant ; selon d’autres, il avait 8, 10 ou 12 éléphants. Il entra avec arrogance en pensant "je vais vaincre ces gens, je vais en finir avec eux !" Allah swt envoya des oiseaux ayant chacun à leur bec 3 cailloux[6].

Quelles leçons pouvons-nous tirer de cette histoire ?

1 – Faisons confiance en Allah swt :

Nous devons traverser des épreuves dans nos vies et nous devons compter sur Allah swt en tout temps. Rappelez-vous ce qu’Abdoul Mouttalib a dit à Abraha : « Cette maison a Son Maître ».

Tawwakkoul signifie que j’utilise les facultés que j’ai, je m’appuie sur ma relation avec Allah swt et je fais confiance en Allah swt au lieu de compter sur les autres créatures d’Allah.

Nous savons combien la dépression fait de dégâts de nos jours.

Allah swt donne aussi bien à ceux qui demandent qu’à ceux qui ne demandent pas (cf Mounajat-e-Shabaniyyah). Rappelez-vous l’histoire du Prophète Moussa A.S. qui se demandait qui protègerait sa fille après son décès. Jibraïl A.S. vint le voir et lui dit de taper sur son bâton. La mer s’ouvrit. Il vit un rocher au milieu de la mer et une chenille qui se trouvait sous cette roche. Jibraïl A.S. dit à Moussa A.S. : "Allah swt s’occupe d’une chenille sous un rocher au fond de la mer et tu te demandes qui s’occupera de ta fille quand tu quitteras ce monde ? »

2 – Rappelons-nous l’histoire du peuple de l’éléphant

Allah swt veut que l’histoire du peuple de l’éléphant et l’incident des cailloux soit remémoré chaque année au hajj. L’histoire des Ashabé Fil s’est passée à Mouzdalifa, à la frontière de Mina. Nous devons ramasser des cailloux à Mouzdalifa. C’étaient ces mêmes cailloux qu’Allah swt a utilisés pour vaincre ses ennemis. Allah swt nous demande « Êtes-vous prêts à utiliser ces cailloux pour combattre vos ennemis ? » "Mouzdalifa" vient de "iztilaf" ou du mot "zulf" qui signifie proximité. En effet, quand nous arrivons à Mouzdalifa, nous arrivons à un point où nous sommes le plus proches d’Allah swt. Quand nous voyons l’obscurité de la nuit, disons « Ô Allah, je ramasse des cailloux afin de passer de l’obscurité vers la lumière, je me souviens du jour où Tu as détruit le peuple de l’éléphant. Maintenant je veux détruire les ennemis qui sont en moi : l’envie, l’hypocrisie, le désir… »

3 – Ne soyons pas arrogants

Cette histoire nous montre qu’aussi arrogant que soit l’oppresseur, Allah swt embarrasse cet oppresseur quand il se soulève contre Allah swt.

Rappelez-vous comment les dictateurs ont été supprimés durant le printemps arabe.

Vous vous souvenez qu’en 1991, Saddam Houssain voulait détruire la tombe d’Imam Houssain A.S. Il fut trouvé dans un trou comme un rat.

4 – Méfions-nous de l’extrémisme

L’histoire du peuple de l’éléphant nous montre que dans chaque religion, il y a le Bon et l’Extrême. Par exemple, dans le christianisme, Abraha était à l’extrême. Est-ce que cela veut dire que tous les chrétiens sont extrémistes ? Non ! À titre d’exemple, Najashi était un bon chrétien. Il en est de même en Islam. Dans l’histoire islamique, il y a eu des extrêmes et des modérés. Nous ne pouvons pas généraliser.

Parfois nous pensons que lorsqu’une armée vient attaquer notre maison, il n’est pas sage de notre part de la regarder attaquer.

Rappelez-vous Bilal-e-Habashi, le muezzin du Saint-Prophète saw. Sa mère était la nièce d’Abraha. Elle s’appelait Joumana et elle fut capturée par la tribu des Khaz’amites qui l’ont vendu aux Bani Jamou’h. Khalab, le responsable et défenseur des Bani Jamou’h avait un serviteur du nom de Raba’. Il épousa Joumana. Ils eurent 2 fils : Khalid et Bilal et une fille : Housna. Il arrive parfois que les personnes vertueuses viennent de personnes cruelles et mauvaises. On ne pourrait jamais imaginer que le muezzin de l’Islam viendrait de la descendance d’Abraha !

Cette histoire nous montre qu’il y a plusieurs façons de déshonorer la Sainte-Kaaba :

1 – Négliger la Visitation de la Kaaba

Imam Ali A.S. a écrit dans son testament : « Si vous abandonnez la Sainte-Kaaba, vous abandonnez votre dignité. »

Notre 7ème Imam A.S. a dit : « Si une personne peut subvenir aux dépenses du hajj mais n’y va pas, elle fait partie des infidèles. »

2 – Ne pas respecter les lois associées à la visite de la Kaaba

Faisons attention à respecter le lieu, n’agissons pas comme des animaux, ne poussons pas les autres au hajj. Quand nous sommes invités chez quelqu’un, nous respectons sa maison.

Rappelons-nous le débat qu’Imam Mohammad at-Taqi A.S. a eu avec Yahya ibne Aqssam, le plus grand savant et juge de Baghdad, à propos du hajj alors que notre 9ème Imam A.S. n’avait que 8 ans[7]. C’est grâce à ce débat que les gens ont réalisé que les Imams A.S. en général et Mohammad at-Taqi A.S. en particulier obtiennent leur Ilm[8] directement d’Allah swt.

Souvenons-nous aussi du fait que Yazid ne s’est pas contenté des atrocités commises à Karbala sur le petit-fils de notre Saint-Prophète saw. Il a ordonné par la suite qu’on brûle la Sainte-Kaaba[9] (cf événement de la Harra)[10].


Source : Majaliss de Sayed Ammar Nakshawani, Moharram 1433 (2011)
Traduction réalisée par l’équipe de http://shia974.fr


--------------------------------------------------------------------------------


[1] Juridique
[2] Hissab-kitab
[3] Pour plus d’informations, lire http://en.wikipedia.org/wiki/Christian_community_of_Najran
[4] Ce terme vient de holos costos qui signifie brûlure complète
[5] N° 85, les constellations
[6] Pour plus de détails sur cet événement, voir http://shia974.fr/madressa/tarikh_3_en_power_points.html (leçon 5)
[7] Pour en savoir plus sur ce débat, voir http://shia974.fr/madressa/tarikh_9_en_power_points.html (leçon 6)
[8] Connaissance, savoir
[9] 2 ans après les événements de Karbala
[10] Pour plus de détails sur cet événement, voir http://shia974.fr/majaliss/biographie_de_yazid.html

  41
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

Salman al-Farisi al-Mohammadi(que Dieu soit satisfait de lui)
Un point important à souligner
Le jour de l’exécration réciproque – mubahala-
Lettre d’un père bienveillant aux jeunes filles (2)
Conception de Fatima
A Venise, l’artiste suisse transforme une ancienne église en mosquée
Pourquoi les Chiites n’effectuent pas les tarawih en congrégation?
Une brève biographie de l’Imam as-Sajad (Psl)
Imam Ali al-Naqi al-Hadi (P)
Analyse du sermon "Khoutbo" d'Imam Zainoul Abidine A.S. à Sham

latest article

Salman al-Farisi al-Mohammadi(que Dieu soit satisfait de lui)
Un point important à souligner
Le jour de l’exécration réciproque – mubahala-
Lettre d’un père bienveillant aux jeunes filles (2)
Conception de Fatima
A Venise, l’artiste suisse transforme une ancienne église en mosquée
Pourquoi les Chiites n’effectuent pas les tarawih en congrégation?
Une brève biographie de l’Imam as-Sajad (Psl)
Imam Ali al-Naqi al-Hadi (P)
Analyse du sermon "Khoutbo" d'Imam Zainoul Abidine A.S. à Sham

 
user comment