Français
Wednesday 3rd of March 2021
865
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

Les principaux exportateurs de viande Halal ne sont pas musulmans…

Là où on s’attendrait, en toute logique, à ce que ce soit des industriels musulmans qui tirent véritablement profit de cette prodigieuse mine d’or, ce sont en réalité des entrepreneurs non musulmans qui prospèrent et s’engraissent en exerçant une position dominante sur les exportations de viande et volaille certifiées Halal… à destination du monde arabo-musulman. Un comble !
Les principaux exportateurs de viande Halal ne sont pas musulmans…

 Là où on s’attendrait, en toute logique, à ce que ce soit des industriels musulmans qui tirent véritablement profit de cette prodigieuse mine d’or, ce sont en réalité des entrepreneurs non musulmans qui prospèrent et s’engraissent en exerçant une position dominante sur les exportations de viande et volaille certifiées Halal… à destination du monde arabo-musulman. Un comble !   

Ce paradoxe criant a été mis en lumière par un expert en la matière, Rafi-uddin Shikoh, le directeur général de DinarStandard, une société basée à New York, spécialisée dans le business des médias et la recherche de nouveaux marchés musulmans. Aussi inconcevable que cela puisse paraître, l’essentiel de la viande exportée vers les pays à majorité musulmane ne provient pas des Etats membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

« Aujourd'hui, l'espace de la nourriture Halal est une chaîne de valeur mondiale. Les plus grands fournisseurs sont des pays non OCI ... Ainsi, Le Brésil est le plus grand exportateur de volaille et l'Inde le plus grand exportateur de bœuf. Dans les 57 pays à majorité musulmane, 90% de la viande émane de l'extérieur, de pays non musulmans », a-t-il indiqué mardi, en marge du sommet économique islamique mondial qui se tenait à Dubaï.

Alors que le Brésil, l'Inde et la Nouvelle-Zélande, ces principaux exportateurs labellisés Halal, se taillent la part du lion auprès de l’OCI, certains de ses Etats membres travaillent d’arrache-pied pour combler cette singulière anomalie, en renforçant leurs exportations notamment vers le Pakistan, la Turquie et l’Iran, mais aussi vers la Thaïlande, la Corée du Sud et la Chine qui cherchent actuellement à accroître leur production alimentaire Halal.

Le marché planétaire de la viande, aliments et boissons Halal en quelques chiffres clés  : les pays musulmans ayant dépensé le plus en 2015 étaient l'Indonésie (155 milliards $), la Turquie (166 milliards $), le Pakistan (106 milliards $), l' Egypte (78 milliards $), le Bangladesh (69 milliards $), l'Iran (59 milliards $) et l'Arabie Saoudite (48 milliards $).

Le marché mondial des ingrédients Halal est d'une valeur estimée à environ 245 milliards $, selon les données de Thomson Reuters. Les importations de l'OCI ont atteint 33 milliards $ en 2015. Le chiffre d'affaires pour les produits alimentaires et les boissons certifiés halal a avoisiné les 415 milliards $ l'an passé.


source : abna24
865
0
0% (نفر 0)
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Avec un voile, je me sens libre
Etiquetage des produits issus des colonies: "Israël" menace l’UE de rétorsion
le président al-Assad affirme que la première priorité est donnée à l’éradication du ...
ANALYSE DES RELATIONS ETATS-UNIS/ RUSSIE/ ISRAEL
Pour rendre moins opaque le financement des Mosquées en France
Comment la guerre contre Daesh est racontée aux Américains?
Le conseil d’un ami
L'ignorance à l’origine de la peur de l’islam ?
Le mufti Hassoun à la conférence de l’Union mondiale des oulémas de la résistance
La Nature De L’Homme

 
user comment