Français
Sunday 16th of May 2021
2266
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

La Calamité du Jeudi

la calamité du jeudi " est sans aucun doute un jour terrible pour l'ensemble de la Umma rapportés par les plus grandes sources et le début d'un très long égarement. Les Compagnons étaient regroupés dans la chambre du Prophète Mohammed (saw), trois jours avant sa mort. Il leur demanda de lui apporter de quoi écrire un message protecteur qui
La Calamité du Jeudi

"la calamité du jeudi " est sans aucun doute un jour terrible pour l'ensemble de la Umma rapportés par les plus grandes sources et le début d'un très long égarement.
Les Compagnons étaient regroupés dans la chambre du Prophète Mohammed (saw), trois jours avant sa mort. Il leur demanda de lui apporter de quoi écrire un message protecteur qui évitera leur égarement. Mais les Compagnons se sont divisés, quelques uns ont désobéi à son ordre en prétendant qu'il divaguait. En écoutant leur propos, le Prophète (saw) s'était fâché. il les a chassé de chez lui sans rien écrire.

Récit du jeudi de la calamité

Ibn Abbas raconte :
 
"C'était un jeudi, et quel jeudi ! Le Messager d'Allah était très malade, il déclara : "Approchez-vous, Je veux vous écrire un message qui vous protégera de l'égarement et de la déviation."
Omar a dit : " Le Prophète est trop souffrant et il nous suffit de lire le Coran, le Livre de Dieu ! "

Les Compagnons se divisèrent en grandes querelles. Les uns disaient  "Qu'il nous écrive son message qui évitera l'égarement !  D'autres se rangeaient aux côtés de Omar.
"
 
Lorsque leurs voix s'élevèrent du fait de leurs querelles et leurs divergences, le Prophète dit : " Allez-vous en! Sortez de chez moi ".
Ibn-Abbas qui rapportait cette histoire, pleurait et disait : " La plus grande calamité et le plus grand malheur se sont produits ce jour-là, car le Prophète a été empêché d'écrire ce qu'il voulait "

Sahih Al-Boukhari Volume I Page 37 et Volume 5 Page 138
Mousnad Ahmed Volume 1 Page 355 et Volume 5 Page 116.
Tarikh Tabari Volume 3 Page 193.
Tarikh ibn-athir Volume 2 page 320
 

La gravité du péché

Ce hadith terrible que personne ne peut renier, rapportés dans Boukhary ou Tabari, deux références imbattables pour les frères Sunnites montre comment le Prophète (saw) a été empeché d'ecrire un ordre qui aurait protégé la Umma de l'égarement et de la déviation.

Comment une telle chose a pu être possible au point que le Prophète (saw) se mit en colère et chassa les Compagnons qui étaient autour de lui ? Au point que Ibn Abbas pleure et dise  " La plus grande calamité et le plus grand malheur se sont produits ce jour-là, car le Prophète a été empêché d'écrire ce qu'il voulait "
 
Pourquoi Omar empêcha le Prophète (saw) d'ecrire aux Musulmans un ordre aussi important ?

Ne sommes nous pas en droit de nous poser des questions ?

La vérité est que le Prophète (saw) voulait designer Ali (s), de manière formel comme Commandeur de la Umma aprés sa mort. Omar et ceux qui l'accompagnaient ce jour la l'avaient bien compris au point qui qu'ils élevèrent la voix en présence du Prophète (saw) alors que le Coran l'interdit : " Croyants ! Ne couvez pas de votre voix celle du Prophète, et n'élevez pas le ton en lui parlant, comme vous le faites entre vous même; vous risqueriez d'y perdre tout le bénéfice de vos oeuvres à votre insu." Al Houjourat : 2

Les Compagnons se disputèrent entre ceux qui voulaient que le Prophète (saw) ecrivent son ordre et ceux qui étaient du coté de Omar qui l'en empecha en disant : " Le Prophète est trop souffrant et il nous suffit de lire le Coran, le Livre de Dieu ! ".
 
Omar connaissait t'il le Coran mieux que le Prophète (saw) lui même ? Voulait-il par cet appel créer le désordre et empêcher le Prophète d'écrire son message ? Chose qui fînit par arriver.

Omar a-t'il oublié les verset du Coran qui disent :

" De même que parmi vous, Nous avons suscité, issu de vous même un Prophète qui vous communique Nos versets, vous sanctifie, vous enseigne l'écriture et la sagesse, et vous initie à bien des choses que vous ignorez." La Vache 151
 
" Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante de suivre leur propre choix, lorsque Dieu et Son Messager en ont décidé autrement. Quiconque désobéit à Dieu et à Son Messager s'égare de toute évidence." Al-Ahzab 36


Explications
 
Le Prophète (saw) souffrait-il au point qu'il demanda sans raison aux Compagnons présent avec lui ce jour la "Approchez-vous, Je veux vous écrire un message qui vous protégera de l'égarement et de la déviation."

Mettons de coté l'affirmation Chiite qui est la plus probable, et qui démontre que le Prophète (saw) voulait effectivement nommé Ali (s). Disons que Omar dans sa compassion considérait que le Prophète était trop souffrant pour écrire et qu'il avait besoin de repos.

Pourquoi le Prophète (saw) se serait mis alors en colère contre Omar et les Compagnons présent ce jour en les chassant et leur disant " Allez-vous en ! Sortez de chez moi ", au lieu de les remercier pour leur attention ?

Le Prophète (saw) qui ne parle pas sous l'effet de la passion, ne pouvait pas divaguer, ni délirer, à cause d'une quelquonque souffrance car il est le Prophète (saw), le dernier de tout les Messagers, choisît par Dieu pour guider les hommes et les protéger de l'erreur dans son ultime message qu'est l'Islam.

Moi qui suit Musulman, Sunnite ou Chiite, puis-je accepter que l'on élève la voix sur mon Prophète (saw) ? Qu'on lui désobéisse ? Qu'on l'empeche d'écrire un message qui aurait été salutaire pour toute la Umma ? Qu'on le mette en colère ? Non je ne peux pas l'accepter et je suis en droit de dire cette vérité car si ce jour la l'Imam Ali (s) avait été de ceux qui avaient mis en colère le Prophète (saw), l'empêchant d'écrire son testament, je ne l'aurais pas acceptés, nous ne l'aurions pas acceptés. Mais al hamdullah, l'Imam Ali (s) dans sa sagesse et ses mérites n'y est pas mélé, au contraire, l'Imam Ali (s) est victime de ce triste jour.

Omar et la plus part de ceux qui était aux coté du Prophète (saw) le jeudi de la calamité savaient que le prophète voulait écrire le nom de l'Imam Ali (s) car il a été déja designé à Ghadir Khum et au pélérinage d'adieu à la Mecque (Hadith al thaqalayn). Le refus de Omar, conduit les Compagnons à la dispute et la division, ce qui entrainera aprés la réunion de la Sakiffah la division de la Umma.

Nous appartenons à Allah et à Lui nous revenons, il n'y a de puissance et de force qu'en Allah le Tout-Haut et le Tout-Puissant.


source : alhassanain
2266
0
0% (نفر 0)
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

RAJAB AL-ASSABE
Sciences du Hadîth et de la Sunna
Le "Nouvelles chiite" Philippe Senderos
Al-Mahdi au Regard des Mystiques Musulmans
Rapport sexuel en Islam
Dieu ne pouvait-Il pas accorder une grâce à Satan après des milliers d’années de dévotion ?
4-Les Prières Surérogatoires (Recommandées: Nawâfil) et l'Esprit de Volontariat
Le Jeûne
La Calamité du Jeudi
La répétition dans le saint Coran.

 
user comment