Français
Monday 13th of July 2020
  1876
  0
  0

Nasrollah dénonce les ennemis de la guerre psychologique dans la région

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a affirmé à la cérémonie de deuil de la troisième nuit de Achoura organisée dans la banlieue sud de Beyrouth que «ces dernières années, nos ennemis se sont concentrés sur la guerre douce en raison du développement d
Nasrollah dénonce les ennemis de la guerre psychologique dans la région

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a affirmé à la cérémonie de deuil de la troisième nuit de Achoura organisée dans la banlieue sud de Beyrouth que «ces dernières années, nos ennemis se sont concentrés sur la guerre douce en raison du développement des moyens de communication, moyens qui ont permis à cette guerre contre nous de se renforcer comme jamais auparavant", ajoutant que "cette guerre douce se déroule sur plusieurs étapes et se concentre sur une seule idée : la responsabilité générale ou les circonstances générales ".

Durant la première étape, nos ennemis se sont penchés sur la question géographique, en faisant valoir par exemple que le Libanais ne doit assumer que la responsabilité de son pays, et donc il n’a pas à intervenir dans les affaires des autres pays ".

Son Eminence a déclaré: "cette étape a réussi sur les deux plans arabe et islamique sachant que ce qui a contribué à cette réussite sont: les difficultés, les frustrations, les pénuries et le sentiment d’impuissance de réaliser quelque chose ou de vaincre. Ainsi, chaque pays, chaque peuple ne pense plus qu'à lui-même."

Et de poursuivre : "Durant la deuxième phase, ils se sont infiltrés dans chaque pays et ont divisé les responsabilités et les soucis. Et donc, après le discours sur les questions nationales ou les préoccupations nationales libanaises, c’est le discours sur les questions chiite, chrétienne, druze et sunnite qui a pris le dessus.»

Il a ajouté: «Ils ont divisé les responsabilités nationales du Liban voire ils les ont miniaturisés, ainsi après le confessionnalisme on nous a imposé le régionalisme poussant les gens d’une région à ne penser qu’a leur région et estimert ne pas être concerné par ce qui se passe dans les autres régions ».

Il a expliqué : "l'exemple le plus laid du niveau de décadence auquel nous sommes arrivés dans le pays est celui de la crise des ordures, où la question des dépotoirs d’ordures est devenu une question confessionnelle et sectaire."

Sayyed Nasrallah a indiqué que « la quatrième étape est l'objectif du diable, car il s’agit de pousser l’individu – via la guerre douce – à ne s’intéresser qu’à ses affaires personnelles , ses désirs, ses intérêts et même ses rancunes. Bref, il ne s’intéresse qu'à ce qu'il aime et qu’à ce qu'il déteste . Et cela est une grande catastrophe car elle peut toucher n’importe quel individu, personne n'est épargnée ».

Son Eminence a fait remarquer: "nous sommes maintenant au cœur de cette bataille, dont les dimensions religieuse, intellectuelle et mentale sont claires. Sauf que l’infiltration médiatique et les puissances arrogantes ont atteint un tel niveau qu’elles sont capables de détourner nos esprits de nos principes."

Son Eminence a souligné que " ce qu’ils nous proposent s’oppose à la raison, à l’idée et à l'humanité, car l'homme a des responsabilités envers les autres, indépendamment de leur couleur et de leurs croyances, cette responsabilité peut s’élargir et se réduire mais elle est toujours présente."

Il a ajouté: "Sur le plan religieux, l'islam est la religion de la raison et du bon sens, de même la biographie des prophètes, tous les prophètes ont lutté pour l'humanité et contre l'oppression et la tyrannie, pour répandre la justice sur la Terre. L’Islam est une religion qui incite ses adeptes à assumer leur responsabilité envers les gens."

Il a estimé qu'il "faut prendre garde de cette duperie qui ne se rapporte pas à aucune logique ou religion. Il est de notre devoir de prier, de faire le pèlerinage, de payer la Zakat, de travailler pour le bien et la dignité des gens dans notre pays. Cela nous pouvons le faire n’importe où, et donc il est de notre devoir d’assumer notre responsabilité envers la nation, la région et les lieux saints ".

Enfin son éminence a souligné que «ce sont les capacités qui déterminent notre mission, certains sont incapables de faire quoique ce soit sinon de se préoccuper et de se sentir responsable, d’autres possèdent de l'argent ou des armes ou de la connaissance ou de la culture ou une position dans les médias, et donc chaque obligation et responsabilité varie selon la capacité de chacun."


source : abna24
  1876
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

    Le sens des responsabilités
    Tourisme musulman : découvrez le top 10 des destinations
    Pétition de honneur et dignité / Un plan écrit de martyr Cheikh Nimr Baqer al Nimr
    L’Imam Khomeyni: l’icône des révolutionnaires
    Qu’est-ce que la Nakba ?
    Sayyed Nasrallah :le sang versé du martyr cheikh Nimr a signé la fin des alSaoud
    ANALYSE DES RELATIONS ETATS-UNIS/ RUSSIE/ ISRAEL
    Le Maroc vend son expertise dans le halal au forum de Dakar
    L’ayatollah Javadi Amoli : Kaaba pivot de la liberté
    L'aspect social dans l'adoration:

 
user comment