Français
Monday 25th of January 2021
41
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

USA larges sanctions unilatérales contre la Syrie

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Grâce à un communiqué publié lundi, le Département du Trésor des États-Unis a signalé l'inclusion d'un " réseau international " sur la liste des sanctions anti-syrien, accusé d’avoir, la note allègue, fournir de l'huile à la Syrie en violation des sanctions imposée sur le pays arabe.
USA larges sanctions unilatérales contre la Syrie

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Grâce à un communiqué publié lundi, le Département du Trésor des États-Unis a signalé l'inclusion d'un " réseau international " sur la liste des sanctions anti-syrien, accusé d’avoir, la note allègue, fournir de l'huile à la Syrie en violation des sanctions imposée sur le pays arabe.

" Beaucoup de ces institutions sont façades entreprises que le gouvernement de la Syrie et ses partisans ont utilisés dans une tentative d'échapper aux sanctions des États-Unis et l'Union européenne (UE) ", souligne la note.
 
À cet égard, le ministère fait valoir que les activités de ces 11 personnes et entreprises ont permis au gouvernement de Damas à " continuer à alimenter le conflit en Syrie. "

De même, le ministère nomme sept navires appartenant à des entités sanctionnées et estime que peut être confisqué si elles sont aux États-Unis ou sont détenus par les Américains.
 
Comme l'avis, les sanctions sont pour nous geler les avoirs de ces personnes et des États-Unis interdit aux entreprises et aux parties effectuant des transactions avec eux.

D'autre part, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Département du Trésor des États-Unis a annoncé que sanctionner six entités publiques syriennes.
 
" Le Trésor continuera ses outils financiers solides utilisés pour affaiblir le réseau de soutien (le président syrien) Al-Assad (...) Ces sanctions intensifier la pression économique et financière sur le gouvernement syrien ", a dit la déclaration.

L'annonce de la prolongation des sanctions anti- syriens ont lieu peu de temps après que le gouvernement de Washington annonce qu'il est prêt à prendre des «mesures supplémentaires » pour protéger les insurgés en Syrie.

Comme depuis le début de la crise syrienne en Mars 2011, le gouvernement du président syrien Bachar al-Assad, n'a pas donné dans sa lutte incessante et infatigable contre le terrorisme, les gouvernements occidentaux et leurs alliés régionaux ont ménagé aucun effort pour la pression gouvernement syrien et de la nation.

Le 31 Mars dernier, le Département du Trésor des États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions sur un responsable syrien et trois sociétés pour aider le gouvernement de Damas dans sa lutte contre les terroristes.
 
Et le 6 mai dernier, le président Barack Obama a ordonné la poursuite des sanctions contre les individus et entités syriennes dans le cadre des actions de «urgence nationale» contre le gouvernement de Damas.

Pour sa part, l'UE a adopté le 6 Mars, étendre les sanctions contre les individus et entités qui soutiennent le président légitime de la Syrie.
 
Le 28 mai, l'UE a étendu les sanctions contre le gouvernement de Damas jusqu'au 1er Juin, ici 2016.

Pendant ce temps, le ministère des Affaires étrangères de la Syrie a dénoncé la décision du 31 mai du bloc européen de prolonger pour un an ses sanctions contre le pays arabe et considéré que la mesure montre que " l'UE est un complice majeur dans le complot ourdi Syrie (...) de frapper les vies des citoyens syriens par ces sanctions injustes ".

Les efforts de certains pays occidentaux et régionaux, dirigés par les États-Unis, continuent de mettre de l'huile sur le feu du conflit sans précédent en Syrie, la fourniture de divers types de soutien aux terroristes et l'adoption de nouvelles sanctions contre le gouvernement de ce pays a empiré le sort des civils dans ce pays arabe.

Dernière Juin, l'opposition Observatoire syrien pour les droits de l'homme (OSDH), a rapporté la mort de plus de 230 mille personnes après le début de la crise syrienne en 2011. Et a expliqué que ce chiffre de 108 086 était des civils, y compris 11 493 enfants et 7371 femmes.
 
Selon l’OSDH, Juillet dernier environ 1021 civils syriens, dont 231 étaient des enfants de moins de 8 ans et 159 étaient âgés entre 8 et 18 morts.


source : abna
41
0
0% (نفر 0)
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Le fusil d’assaut iranien Zolfaqar remplace le G3
Arabie saoudite attaques en une seule journée 100 fois le nord du Yémen
Orléans: Le maire UMP, Serge Grouard, s’oppose à la construction d’une école musulmane
5 villages libérés près d’Alep
Un lycée musulman pour filles loué pour ses résultats en Grande-Bretagne
Une représentation pour les sunnites d’Irak à Washington!
Attaque sioniste dans le sud de la Syrie?
Nouvelle manifestation à Madrid contre la fermeture du cimetière musulman de Grinon
Le Hamas a publié une nouvelle doctrine politique
Yémen: Al-Qaïda menace les Emirats de vengeance après son revers à Moukalla

 
user comment