Français
Friday 22nd of January 2021
1803
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

Les droits de l’Homme, de l’illusion à la réalité

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : ......................................................... Les Etats-Unis, qui sont, prétendument, l'un des plus grands défenseurs des droits de l'Homme, dans le monde, et qui se servent des droits de l'Homme, pour s'ingérer dans les affaires intérieures des autres pays, surtout, ceux, d'ailleurs, qui s'opp
Les droits de l’Homme, de l’illusion à la réalité

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : .........................................................

Les Etats-Unis, qui sont, prétendument, l'un des plus grands défenseurs des droits de l'Homme, dans le monde, et qui se servent des droits de l'Homme, pour s'ingérer dans les affaires intérieures des autres pays, surtout, ceux, d'ailleurs, qui s'opposent à leur hégémonie, sont, cette fois-ci, confrontés à un défi sérieux, pour avoir violé les droits de leurs citoyens.
Malgré les promesses électorales d'Obama d'améliorer les droits des citoyens américains, la situation des droits de l'Homme, dans ce pays, s'est aggravée, depuis son arrivée au pouvoir.
La révélation de l'espionnage des citoyens de ce pays, par l'Agence de sécurité Nationale américaine, (NSA), via les écoutes téléphoniques, la surveillance des courriers électroniques et des réseaux sociaux, un espionnage, qui constitue une violation de l'espace privé des citoyens américains et des peuples du monde, a scandalisé ce pays.
De même, soutenir la colonisation poursuivie par le régime sioniste, s'ingérer dans les guerres dirigées contre les civils et les gens innocents, sous prétexte de lutter contre le terrorisme, attiser le feu du bellicisme, soutenir les agresseurs des territoires des autres pays, comme l'offensive de l'Arabie contre le Yémen, pratiquer des tortures cruelles, à l'encontre des prisonniers de la prison d'Abou Ghraïb et de Guantanamo, par l'armée américaine, ont révélé, plus que par le passé, au monde entier, le vrai visage de l'administration américaine
La violence systématique et le comportement inhumain de la police américaine envers les Noirs, dans ce pays, ainsi que la discrimination raciale, ont amené le peuple à descendre dans la rue.

.........................................................

L'Examen périodique universel, («Universal Periodic Reviews» UPR, en anglais), est un mécanisme central du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU.
Les vastes troubles de ces jours-ci, dans tous les Etats américains, interviennent simultanément à l'examen périodique universel, (EPU), de la situation des droits de l'Homme, aux Etats-Unis.
L'Examen périodique universel est un mécanisme Unique du Conseil des droits de l'Homme, (le Conseil), ayant pour but d'améliorer la situation des droits de l'Homme, dans chacun des 193 pays membres des Nations Unies. Par ce mécanisme, la situation des droits de l'Homme de tous les pays membres de l'ONU est examinée, tous les 4 ans et demi.
Chaque examen commence par une présentation, de la part du pays examiné, de son rapport national, ainsi que de ses réponses aux questions écrites. Ces questions sont envoyées par les Etats, 10 jours avant l'examen.
A la suite de cette présentation, s'engage un dialogue interactif, durant lequel les Etats membres prennent la parole, afin de poser des questions et faire des recommandations, sur la situation des droits de l'Homme, dans le pays. Lors de ce dialogue interactif, l'Etat examiné prend, régulièrement, la parole, pour répondre aux questions et commenter les recommandations.
A l'issue de cette réunion, vendredi 15 mai, l'Organisation des Nations Unies a émis un rapport sur la situation des droits de l'Homme, aux Etats-Unis
Le rapport du Conseil des droits de l'Homme, contenant 364 recommandations écrites, pour l'amélioration des droits de l'Homme, aux Etats-Unis, a été présenté à l'administration de ce pays.

.........................................................

Dans son rapport, le Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies a révélé des centaines de cas de violations flagrantes des droits de l'Homme, aux Etats-Unis, critiquant l'administration de ce pays, en ce qui concerne la situation des droits de l'Homme, dans ce pays.

Selon ce rapport, cette organisation a demandé à ce pays de cesser l'arrestation des familles migrantes et des enfants, d'enquêter sur les accusations de pratique de torture, confirmées par le récent rapport du Sénat américain, et d'indemniser les victimes.
Le chiffre élevé des exécutions fait l'objet d'une autre critique visant l'administration américaine. Bien que le nombre d'exécutions, dans ce pays, ait diminué, ces dernières années, cependant, il est très élevé, par rapport à celui des autres pays.
Ce rapport a fait de nombreuses recommandations à l'administration américaine, sur la lutte contre la répression policière et l'utilisation excessive de la force. Ce rapport a, également, recommandé de mettre fin à la discrimination raciale, à l'encontre de ses minorités et des migrants.

.........................................................

Les pays présents au Conseil des droits de l'Homme ont, de même, demandé aux Etats-Unis d'opter pour des mesures sérieuses, afin de mettre fin au trafic des migrants et à la violence sexuelle, à l'encontre les femmes américaines et de l'Alaska.
Selon "Human Rights Watch", lors du premier cycle de l'Examen périodique universel, (EPU), en 2010, les États-Unis ont accepté, en totalité ou en partie, 173 des 228 recommandations formulées. Cependant, l'administration américaine n'a pas respecté plusieurs de ces recommandations.
A titre d'exemple, les Etats-Unis ont accepté les recommandations relatives à l'adoption des conventions relatives aux droits de l'Homme, dont celle sur la dissipation de toutes les formes de discrimination, à l'encontre les femmes, et celle relative à l'enfant ; cependant, aucun de ces engagements relatifs aux droits de l'Homme n'ont été signés, ni adoptés.

.........................................................

Lors de la session du Conseil des droits de l'Homme, la question de la discrimination raciale et celle de la brutalité policière étaient au centre des critiques contre la situation des droits de l'Homme, aux Etats-Unis
"La mort tragique de Freddie Gray, à Baltimore, de Michael Brown, dans le Missouri, d'Eric Garner, à New York, de Times Rice, dans l'Ohio, et de Walter Scott, en Caroline du Sud, ont, depuis longtemps, suscité des critiques contre l'administration américaine et la justice, dans ce pays", a déclaré James Cadogan, le haut conseiller du Procureur général des Etats-Unis.

.........................................................

Le 12 mai 2015, "Human Rights Watch" a émis un rapport de 127 pages, intitulé «cruel : le recours à la force contre les prisonniers handicapés mentaux, dans les prisons américaines», mettant en exergue la violation des droits des prisonniers handicapés mentaux, dans les prisons américaines
Dans ce rapport, la maltraitance, la violence et le passage à tabac des prisonniers handicapés mentaux perpétrés par les autorités pénitentiaires américains sont critiqués.
Selon ce rapport, ces prisonniers faisaient, constamment, l'objet de violences, de la part des responsables de la prison. Les gardiens et le personnel de la prison ont, à maintes reprises, cassé des dents et la mâchoire de prisonniers handicapés mentaux. Parfois, les fractures étaient si graves qu'elles ont causé la mort de ces prisonniers.
"La situation des prisons américaines, pour les prisonniers handicapés mentaux, pourrait être dangereuse et même meurtrière", a affirmé Jamie Fellner, la haute conseillère de "Human Rights Watch".
Bien qu'il n'existe aucune information nationale, à ce propos, cependant, les enquêtes menées par "Human Rights Watch" montrent que plus de 5.100 prisonniers handicapés mentaux sont détenus, dans les prisons des Etats-Unis, et subissent les violences perpétrées par les gardiens et le personnel de la prison.

.........................................................

"Dans plusieurs secteurs, dont la sécurité nationale, la justice civique, les droits économiques et sociaux et la politique envers les migrants, les Etats-Unis ont des antécédents noirs, par rapport aux autres pays libres démocratiques", a déclaré, Jamil Dawar, le Directeur de l'Union américaine pour les libertés civiles (American Civil Liberties Union, ACLU)
Selon le rapport des Nations Unies, les Etats-Unis ont un long chemin à parcourir, avant d'être en conformité avec leurs engagements et devoirs envers les droits de l'Homme.
"Le monde a posé des questions difficiles à un pays, qui se présente comme le héros des droits de l'Homme, dans le monde", a précisé Jamil Dawar.
Actuellement, la délégation américaine répondra à ces questions. C'est la dernière occasion, pour l'administration américaine, de conférer de la légitimité aux politiques des droits de l'Homme du président américain.
L'administration américaine a, jusqu'à septembre, pour répondre aux recommandations du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies.


source : abna
1803
0
0% (نفر 0)
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Forces yéménites prennent une base militaire dans le sud de l'Arabie saoudite
Libye: plus de 40 morts dans un raid us contre Daesh
Un musulman est blessé après une attaque à son domicile aux Etats-Unis
Nouvelle-Zélande: Lancement de prêts immobiliers sans intérêts
Campagne de perquisitions et d’arrestations sionistes à al-Qods
Une source militaire a déclaré à Sana que l’armée syrienne avait neutralisé un nombre de ...
États-Unis et Royaume-Uni pour espionner nucléaire dialogue Iran-Sextet
Leader Iranienne : Ennemie a créé un front de détruire la Révolution
Percée remarquable de l’armée irakienne à Ramadi
Jérusalem, al-Qods en marche… (Yahia Gouasmi)

 
user comment