Français
Wednesday 27th of January 2021
367
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

Mourir était « une bonne étape dans la carrière » de Charlie Hebdo

Mourir était « une bonne étape dans la carrière » de Charlie Hebdo

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Le fait tend à prouver le passé observer le monde du spectacle: " mort pourrait être une bonne étape dans la carrière d'un. " Cette déclaration décrit comment les artistes et autres célébrités sont souvent infructueuses sauvés de l'oubli après sa mort, avec des ventes de vieux disques et biographies qui bénéficient de la montée de l'intérêt public.

La même chose semble être vrai pour le pas très célèbre hebdomadaire politique français ci-dessus où 12 personnes, dont le groupe de rédacteurs en chef ont été tués la semaine dernière par des hommes armés prétendument prétendant être membres du réseau terroriste takfiri Al-Qaïda. (Le réseau a été initié et a généré initialement par l'intelligence militaire occidentale pour tous les types d'opérations secrètes, y compris un changement de régime dans les pays arabes et musulmans).

Le reste du personnel du magazine basé à Paris, a publié cette semaine une édition malgré le traumatisme subi il y a sept jours. Mais au lieu de l'habituel 60 000, la publication a marqué un nouveau record de ventes de 3.000.000 copies. Selon les rapports, dans certaines parties du magazine Paris solde out en quelques minutes après l'ouverture de la vente.

En dehors de la version normale française, éditions en ligne de la revue ont été traduits en plusieurs langues et le magazine a été inondé de nouveaux abonnements et les dons à travers le monde de valeur de plus de 1 million $.

En outre, les journaux français et d'autres médias internationaux ont reproduit la première page du magazine, bien que de nombreux médias importants, y compris les chaînes de US Nouvelles CNN et ABC, ainsi que le New York Times ont refusé de l'imprimer (plus tard, parlé) ce.

Ainsi, un magazine avec des problèmes financiers conduit à une minorité de lecteurs, dont beaucoup ventilateurs réactionnaires, Charlie Hebdo est devenu une source de sensation internationale.

Soulevé le pied sur les cadavres de leurs artistes décédés, le magazine appelle un chiffre d'affaires rentables et un auditoire mondial.

C'était une bonne étape dans votre carrière. Et sûrement cette conclusion cynique ne sera pas contestée par nos satiristes occidentaux, en raison de son engagement ferme alléguée à la liberté d'expression.

Quel a remporté l'oreille instigateur de revis tilla français est imméritée. Et ce est que ce magazine ne était pas le symbole de la liberté d'expression et de la satire politique intelligente que les gouvernements et médias occidentaux voudraient nous faire croire après les meurtres semaine dernière par deux hommes armés, qui étaient bien en effet services de sécurité français connus pour leurs liens avec le terrorisme.

Charlie Hebdo, peut être décrite plus précisément comme un magazine de premier plan pour l'incitation à la haine et la déshumanisation des musulmans en particulier. Ceux qui louent le revis tilla, disent que cet est un exemple de la satire ridiculisant indistinctement à toutes les organisations politiques et religieuses. Ce n'est pas vrai. Un examen du contenu des numéros ci-dessus montre que la publication ne est pas le héros courageux de la liberté d'expression que les millions de partisans de «Je suis Charlie » avec des larmes dans ses yeux voudraient nous faire croire, comme ils l'ont fait y croire même. Le magazine, par exemple, n'a jamais pris une position critique méritée sur le terrorisme sioniste parrainé par les pays occidentaux à l'aide de régime de Tel-Aviv contre des civils, droits de l'homme, des travailleurs humanitaires et des journalistes médicaux palestiniens.

Le magazine a utilisé le principe de la liberté d'expression comme une couverture cynique pour la promotion de la haine et, en particulier, d'encourager les préjugés contre la population musulmane en France et en Europe en général.

Musulmans sont devenus la communauté les plus vulnérables en Europe et dans le monde et sont chassés par les fans occidentaux tant dans les États et au sein des forces non étatiques. La semaine dernière, les communautés et les lieux sacrés des musulmans ont été attaqués par des foules en Allemagne et en France dans le milieu de l'environnement qui sont responsables haine Charlie Hebdo et ses bienfaiteurs de l'Etat.

Le fait que le gouvernement français a déclaré cette semaine qu'il est « en guerre contre le terrorisme, pas contre l'islam » montre simplement que les autorités françaises tentent de se soustraire à leur responsabilité. Tous les gouvernements occidentaux sont responsables de nourrir le climat désastreux de l'islamophobie et de propager les stéréotypes négatifs qui ont essayé de présenter les musulmans comme des «terroristes» au cours des dernières années. Il est absurde que ces gouvernements essaient maintenant de nier toute responsabilité, tout en continuant de bombarder les pays musulmans dans une «guerre contre le terrorisme» fictive contre les groupes extrémistes qu'ils ont créés à l'origine pour atteindre leurs objectifs impérialistes. Cette violence visant la communauté musulmane par les forces et les légions de détentions illégales policières occidentales sont ajoutés.

Le gouvernement français a non seulement permis à la haine magazine instigateur, Charlie Hebdo vomir hebdomadaire de son fanatisme antimusulman. Ce faisant, il a donné un sceau d'approbation officielle de l'Etat au contenu nauséabond de ces publications. Un privilège ne s'étend pas aux vues qui critiquent le sionisme, bien que ce dernier soit mérité et légitime selon les principes de la liberté d'expression.

Étonnamment, la semaine dernière, le petit journal Charlie Hebdo a été transformé en une sorte de porte-drapeau et l'éclairage de modèle démocratique occidental par les autorités françaises. Les noms des artistes décédés ont été cités avec honneur et chéri comme figures saintes. Narcissisme national cette fois lui-même et tout est surpassé à murmurer pour ce qui est arrivé avec un respect poignante.

Le public français et international sont manipulés comme jamais à se joindre à un dangereux des fins de campagne antimusulmans - et tout cela vient comme une telle belle vertu qui vous fait pleurer une salle de larmes.

La dernière édition de la page d'accueil du magazine français haineux autre caricature du Prophète Mohammad (paix soit sur lui et sa famille). Comme indiqué précédemment, plusieurs grands médias occidentaux ont refusé de réimprimer le couvercle, en disant humblement cette attitude peut être " interprétée comme une provocation. " Le mot défi ici est un euphémisme total.

Ce revis tilla a été empoisonné sociétés avec leur effort de fanatisme pour promouvoir la violence qui nuit principalement des Musulmans. Et maintenant, il a relancé une autre insulte contre les musulmans et de justifier comme une auto-affirmation.

Comme toujours, le monde musulman répond avec modération et de dignité au dernier comportement ignoble mené par ce qu'on appelle la liberté d'expression séculaire Ouest.

Tous les humanistes doivent trouver un moyen pacifique pour mettre fin à l'hostilité et parrainé par les États de l'Ouest violence. La violence et la mort sont une aubaine pour les fans et les auteurs du conflit. Pour eux, la mort, la violence et le terrorisme sont toujours un " bon pas dans la carrière de l'un. "

--------------

Né en 1963, Finian Cunningham a beaucoup écrit sur les affaires internationales, avec des articles publiés en plusieurs langues. Pour près de 20 ans, il a travaillé comme un éditeur et écrivain dans les médias traditionnels, y compris le miroir, Irish Times et Independent. Originaire de Belfast, en Irlande, désormais situé en Afrique orientale comme journaliste pigiste, lorsqu'elle est fondée sur l'expérience des témoins oculaires, est d'écrire un livre sur le Bahreïn et le printemps arabe.

L'auteur a été expulsé de Bahreïn en Juin 2011 en raison de ses articles critiques qui soulignaient les violations systématiques des droits humains par les forces du régime de Bahreïn. Il est chroniqueur pour PressTV politique internationale et stratégique Fondation Culture.

 


source : www.abna.ir
367
0
0% ( نفر 0 )
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Nécessité d’un travail d’interprétation à côté de la mémorisation et de la récitation
Critique de la « chiitophobie » des nouveaux prédicateurs musulmans !
A Paris,Plus de 600 manifestants en colère jeudi soir. Mariage juif à AlAqsa
Parution de la première exégèse du Coran en tatar
Médias russes reflètent poste du leader iranien au dialogue Iran-G5 + 1
Huit martyrs dans un attentat suicide à Bagdad
Le journaliste australien d'Al-Jazeera libéré
Tunisie: un million de signatures pour condamner la normalisation des relations avec Israël
Arabie Saoudite a lancé des bombes à fragmentation sur le Yémen
Enseignants et étudiants Yéménites protestent contre l'agression saoudienne

 
user comment