Français
Sunday 28th of February 2021
99
0
نفر 0
0% این مطلب را پسندیده اند

Histoire vécue d'un Hajji

Histoire vécue d'un Hajji

L'aéroport de Quetta (Pakistan) est noir de monde et les avions ramenant les Houjjaj atterrissent les uns derrière les autres. Des groupes de Houjjaj arrivent et les parents ou amis venus les accueillir se bousculent pour aller présenter leurs félicitations avec joie et admiration aux tous nouveaux Hajji.

Dans un des groupes, un Hajji se sépare de son groupe pour éviter la foule et ses amis afin de rentrer discrètement chez lui sans vouloir se faire remarquer. Ses amis et parents le cherchent en vain, pendant que les autres Hajji se font servir collations en guise de bienvenue.

Les parents et amis de notre Hajji, ont conclu que, vu la foule et la bousculade, leur cher doit être parti à la maison sans se trouver les uns les autres, et ils ont donc décidé de rentrer à la maison.

Quand ils se retrouvent à la maison, ils le félicitent et manifestent leur joie en lui donnant le titre de « Hajji ». Celui-ci leur demande de ne pas l'appeler Hajji. Etonnés, ils lui en demandent la raison. Il raconte :

« Le 9 zilhajj tous les Houjjaj étaient dans la plaine de Arafat. J'ai du quitter notre tente pour aller chercher quelque chose qui m'était nécessaire. Je me suis un peu trop éloigné et ai perdu les repères de notre emplacement. J'ai essayé de retrouver mon groupe pendant de longues heures, mais en vain. Désemparé, j'ai commencé à prier et implorer Allah swt et Imamé Zamànà (as) pour m'aider à retrouver mon groupe. Après un long moment un beau « Sayed » s'approche de moi et me dit « viens ton groupe t'attend » et il me ramène près de notre tente en me tenant par la main.

Quand j'arrive devant notre tente, je lève le rideau et vois à l'intérieur des personnes ayant un visage de chien de couleurs différentes. Je referme aussitôt le rideau et entend des éclats de rire venant de l'intérieur. Je dis au « Seyed » que ce n'est pas notre tente. Mais celui-ci me confirme avec assurance que c'est bien ma tente et mon groupe. Alors je relève le rideau et vois cette fois-ci que ce sont bien les gens de mon groupe. Je me suis tourné pour remercier le « Seyed », mais il n'était plus là.

Entré à l'intérieur de la tente, j'ai demandé à mes amis s'ils avaient éclaté de rire quelques secondes auparavant. Ils m'ont dit qu'ils n'ont pu retenir leurs rires quand ils ont vu un « Seyed » accompagné d'un homme-chien. Que peut bien faire un chien à Arafat ?

J'ai alors compris que le « rayonnement spirituel » de ce « Seyed » était tel qu'en sa présence, nos visages spirituels (de chien) apparaissaient, et me demandais si je méritais le titre de « Hajji ».

Un autre hadith de notre 6è Imam Jaffar As Sadiq nous apprend également la vraie nature des Houjjaj quand il montre, par miracle, à son compagnon Abou Bassir qu'autour de la Kaabà des groupent d'animaux font la circumambulation parmi quelques rares êtres humains durant le Hajj.

Le futur Hajji est invité à méditer sur son intention profonde et pure quand il décide d'aller accomplir le Hajj.

1-Son intention est elle animée par le seul plaisir pour Son Seigneur ou bien pour son propre plaisir ? Est-il un vrai Hajji ou bien un touriste ou un accro du shopping ?

2-L'argent et les moyens utilisés pour accomplir le Hajj sont ils Pàk et Halàl ? A-t-il réglé ses dettes, le Khoums et autres devoirs matériels ?

A méditer profondément
Source : journal mensuel « ISSNA ASHERI - Mai 2004

 


source : www.sibtayn.com
99
0
0% (نفر 0)
 
نظر شما در مورد این مطلب ؟
 
امتیاز شما به این مطلب ؟
اشتراک گذاری در شبکه های اجتماعی:

latest article

Khedr : du prophète au guide personnel vers la "Source de la vie"
Actes du mois de Muharram
Les ancétres du Prophète
La Bataille de Siffin
Armaguedon
le Recit de la bataille de Badr
Le Martyre de Karbala
Les Stades De L'adolescence Et De L'étape Suivante
Le Prophète Moussã
Cheikh Abou Ja’far Mohammed Ibn Hassan Toussi (Cheikhoul Tâifa)

 
user comment