Français
Monday 10th of August 2020
  710
  0
  0

Le Sermon de Fatimah al-Zahra (p)

la première section

Le Sermon de Fatimah al-Zahra (p)                                         

Préface - Sermon historique prononcé par la Dame de l'Islam, Fatimah Az-Zahra (Salut sur elle),Après la mort du prophète, une tempête inattendue vint secouer terriblement le monde de l'Islam. L'épicentre de ce séisme fut, d'abord le Califat mais l'orage finit par éclater surtout ce qui avait d'une manière ou d'une autre, une relation avec lui ; c'est ainsi que l'ordre de confiscation des terres de Fadak qui avait été cédées par le Prophète de l'Islam (Que la Paix soit Lui ) à sa fille Fatimah (Salut sur elle), témoignant de son importante bienveillance à son égard, fut donné par les autorités au pouvoir.

( Fadak était le nom d’un village de la région de Médine. Village considérablement développé dont certains des habitants étaient juifs et ne cessaient de comploter contre l’Islam, comme les autres juifs de Médine et de Khaybar d’ailleurs. Ce fut au cours de la septième année de l’Hégire, devant les combattants de l’Islam et que le pouvoir dominateur des juifs fut détruit, que les habitants de Fadak choisirent de se rendre et de faire la paix avec le prophète (SAAWS).

Le cher Prophète de l’Islam (SAAWS), (comme l’ont rapporté nombre d’historiens et de commentateurs, tant sunnites que chiites) offrit de son vivant les terres de Fadak à sa fille Fatimah (Salut sur elle). Mais après la mort du Prophète (SAAWS), les usurpateurs du Gouvernement Islamique, qui avaient compris d’une part, que l’existence de ce pouvoir économique qui était à la main de l’épouse d’Ali (AS) représentait un réelle danger pour le pouvoir politique et d’autre part, qui avaient décidé d’isolé à tous points de vue, les amis de l’Imam Ali (AS), prirent la décision de confisquer ces biens, prétendant ainsi veiller à leurs propres intérêts.)

L’histoire de Fadak, ainsi que les différentes évènement qui s’y rattachent, qui appartiennent à l’histoire du début de l’Islam et des année qui suivirent, sont des étapes des plus douloureuses, des plus tristes et des plus instructives se l’histoire du début de l’Islam, avec l’aide de Dieu, d’être étudiées séparément et avec précision.

Fatimah (AS) était consciente que cet abus et que la négligence de certains devant nombre des préceptes de l'Islam en cette relation allaient mener la société Islamique à l'égarement et à la méconnaissance des enseignements de l'Islam et de la sunnah du Prophète (SAAWS) et allaient la faire tendre vers un retour aux pratiques du temps de l'Ignorance ; elle savait aussi qu'une telle initiative n'avait pour but que de marginaliser I’Émir des Croyants Ali ibn Abi Talib (Salut à lui) et de dominer économiquement les amis dévoués d’Ali (Salut sur lui).

Ali (AS), quant à lui, ne resta pas sans défendre son droit devant les usurpateurs de Fadak et exigea, de toutes ses forces que ce droit usurpé lui soit rendu. Mais les autorités au pouvoir refusèrent de lui donner gain de cause affirmant que selon un certain hadith, faux bien sûr, dans lequel le prophète aurait dit :

" Nous, Prophètes, ne laissons, de notre propre part, aucun héritage.".

Il n'était autorisé à aucun droit. La Dame de l'Islam, "la Majesté des femmes du monde" (Salut sur elle), révoltée, se rendit alors à la mosquée accompagnée de quelques femmes de la Bani Hachem, afin de dire ce qu'il était devenu nécessaire de dire à la masse des musulmans, aux chefs Émigrés et aux Ansars, afin de faire une tentative ultime pour faire taire tous ceux qui ne savaient que donner des prétextes pour justifier cette surprenante usurpation et cette confiscation abusive ordonnée par le gouvernement de l'époque et aussi afin de faire distinguer et différencier, par tous et pour tous, le chemin suivi par les fidèles de l'Islam de celui suivi par les protecteurs des politiques abusives.

Indifférente de l'atmosphère particulière qui était liée suite à cette affaire, elle alla jusqu'au bout de son intention. Elle fit un discours des plus insinuants, discours qui promettait aussi d'être des plus conséquents, dans la mosquée du Prophète (Que lit paix soit lui) devant les Émigrés, prenant comme prétexte " I'usurpation de Fadak " pour dévoiler nombre de vérités. Ce Sermon allait être le coup ultime porté à ceux qui essayaient de détourner la souveraineté du Prophète (Que la paix soit sur lui) et le Gouvernement Islamique de sa direction principale et de faire tomber dans l'oubli vingt trois ans de ses activités.

Ce Sermon allait être une sonnette d'alarme pour tous ceux dont les cœurs battaient par amour de l’Islam et qui craignaient pour l'avenir de cette pure doctrine. Ce Sermon allait être un dangereux avertissement pour tous ceux qui ignoraient encore l'ampleur prise par le parti des hypocrites et l'influence que ces gens, exerçaient sur le système politique depuis la mort du Prophète de Dieu (Que la paix sur lui) et qui étaient négligents devant leurs manigances secrètes et mystérieuses. Ce Sermon allait être un cri de douleur en faveur de l'Émir des Croyants, Ali ibn Abi Talib (Salut à lui), successeur unique du Prophète Mohammed (Que la paix soit sur lui) et seule personne en effet capable de faire se rétablir la situation devant ceux des hommes politiques qui avaient nié les faits et avaient négligé de considérer les versets du Coran et les conseils rigoureux du Prophète de Dieu (Que la paix soit sur lui) a l'égard de Ali (Salut à lui). Ce Sermon allait être le moyen de reprendre le droit injustement usurpé dans le but de réveiller tous ceux dont les droits sont usurpés et qui préfèrent se taire et rester dans l'ombre plutôt que de manifester leur présence et leur colère.

Ce Sermon allait être un orage, violent et rude, qui allait semer le trouble partout et dont les conséquences resteraient visibles sur toute la longueur de l'histoire, à travers le temps et les siècles. Ce Sermon allait être une forte tempête sur la mer dont les vagues mugissantes allaient faire se réveiller les esprits endormis (même si ce n'était que pour un temps) et qui allait leur montrer le chemin droit qu'il leur fallait suivre.

Et enfin, ce Sermon allait s'abattre comme la foudre sur la tête des ennemis de l'islam et les prendre par surprise ! L'analyse en profondeur de la situation faite dans ce Sermon par la Dame de l'Islam témoigne de sa rigoureuse compréhension des problèmes les plus compliqués et les plus difficiles relatifs au " Monothéisme ", aux " Origines " et à la "Résurrection ".

Le commentaire fait par la chère fille du Prophète (Que la paix soit sur lui) dans ce Sermon sur les importants problèmes idéologiques, politiques et sociaux vient confirmer clairement l'idée que Fatimah (Salut sur elle) n'appartenait à aucune époque particulière. Les épopées spectaculaires qui ont coulé, telle une eau de la bouche et dans le langage de Fatimah (Salut sur elle) témoignent de la grandeur de cette dame dévouée et combattante qui s'était vouée au sacrifice, elle était un chef de file précieux pour touts ceux qui œuvraient et luttaient sur le chemin de Dieu, pour tous les dévoués à la cause divine.

Le ton ferme et déterminé de la Dame de l'Islam (Salut sur elle) dans ce Sermon qui ne manque pas de toucher, au plus profond de son être et de son âme l'individu, atteste qu'elle était en réalité, une oratrice éloquente, comme son époux, l'Émir des Croyants, Ali (Salut à lui), capable de faire inlassablement déclarations sur déclarations.

Ce Sermon, des plus insinuants, est digne des sermons d’Ali (Salut à lui) réunis dans le "Nahdj Al-Balaghâ" et leurs est comparable. Il est la preuve aussi que Zaynab (Salut a elle), fille de Fatimah (Salut sur elle), a hérité et de son père et de sa mère ce don de parler avec éloquence qu'elle mit au profit au Bazar de Koufa et au cours de l'assemblée organisée par Yazid, puisque les propos brûlants qu'elle y tint firent naître le frisson dans le dos des criminels de la Bani Omeyyade et réussirent à ébranler les bases du palais de leur gouvernement illégitime, elle parvint en effet à semer et à faire germer la graine de la Révolution dans les cœurs des habitants de Koufa et de Damas, contre ce gouvernement tyrannique et cruel.

Les analyses, des plus précises et des plus exactes faites par Fatimah (Salut sur elle) dans ce Sermon, relevant du domaine de la philosophie et relatives aux secrets des préceptes, son analyse de l'histoire politique de l'Islam et la comparaison qu'elle y fait entre la vie en Arabie au temps de l'Ignorance et la vie après l'apparition de l'Islam sont une leçon importante pour tous ceux qui marchent sur le chemin de Dieu car elle leur fait don, à eux, pour continuer la lutte de ses propres expériences et de tout ce qu'elle a appris sur le chemin de la Lutte. Plus important que tout encore, c'est que par ce Sermon Fatimah (Salut sur elle) établit clairement la position de la famille du Prophète (Que la paix soit sur lui) face au système dominant à l'époque et disculpe le saint seuil de l’Islam, et quand bien même le seul intérêt de ce discours superbe et riche en contenu était celui-là, cela suffirait amplement !

 


source : http://www.sibtayn.com/fr
  710
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

    Hamza ibn Abd al-Muttalib, martyr de la Bataille d’Uhod
    La Biographie de Zaynab (p)
    Les titres de Janabe Zaynab (ahs)
    Biographie de Salman al Farisi
    Zaynab Bint `Alî Ibn Abî Tâlib
    Imam Jafar Cadiq (P)
    Le saint coran Les gens de la maison du prophète (ahlé bayt)
    Aisha exposée par Cheikh Yassir al-Habib
    Ammar fils de Yassir
    Zaynab (p), la fille de l'infaillibilité

 
user comment