Français
Tuesday 11th of December 2018
  1415
  0
  0

Hadithes (Behloul)



Refus de la nourriture du calife


Une fois, Hàroune a envoyé avec son servant un plateau plein de délicieux repas a Behloul. Quand ils l'a reçu, Behloul a donné la nourriture à un chien assis à proximité. En voyant cela, le servant a protesté, en disant que c’était un déshonneur au Calife et qu’il le rapporterait.

Behloul a demandé au servant de garder son calme en le signifiant que si le chien venait à savoir que la nourriture venait du Calife, il refuserait de la manger aussi !

Son refus de manger la nourriture venant du Calife démontrait son rejet de faveur complaisant, de peur que la nourriture influence son cœur de pencher du côté du tyran Hàroune.

En fait cette histoire est une leçon pour éviter de telles faveurs en public et de faveurs religieux pour que l'on ne soit pas distrait à abandonner les principes de justice et vérité.

Sur le trône du calife


Un jour Behloul est entré dans le palais de Haroune et a vu que le trône du Calife était libre alors qu'aucun de ses gardes ne le surveillait.

Immédiatement, il est allé s'asseoir sur le trône. Quand les hommes de la cour l’ont vu sur le trône ils l’ont forcé à descendre en le frappant.

Behloul a commencé à pleurer à haute voix et quand Haroune est entré dans la cour il lui a demandé la raison de ses pleurs. Les hommes de la cour ont expliqué ce qui s’était passé. Le Calife l’a réconforté et en même temps a réprimandé ses hommes pour le traitement infligé Behloul. Voyant cela Behloul réagit en disant: "je ne pleure pas pour ce qui m’est arrivé, mais je pleure pour vous le Calife. J’ai été battu et maltraité pour s’être simplement assis pendant quelques minutes sur votre trône. Quels mauvais traitements allez vous subir pour s’y être assis depuis si longtemps, parce qu’il appartient à quelqu’un d’autre alors que vous ne faites que l’usurper."

Haroune était l’un des rois fastueux et oppressif des Abassides (descendants de Abbas ibné Abdoul Mouttalib = Bani Abbas) qui ont usurpé le Califat des vice-gérants (vali) désignés par le Saint Prophète (saw) et par Allah (swt). L’incident ci-dessus a donné l’occasion et l’opportunité à Behloul de mettre en garde Haroune sur les souffrances et mauvais traitements qui l’attendaient après la mort.

Que Haroune ne pourrait échapper aux punitions pour l’oppression et l’usurpation des droits des gens de la Maison du Prophète. Que le Prophète de l’islam avait prédit l’arrivé des dirigeants oppressifs et la manière dont ils prendraient le pouvoir dans le Hadiçe suivant:

"En réalité les temps viendront sur le peuple où le pouvoir et la direction ne seront gagnés que par l’oppression et le sang (assassinat) ni la richesse que par l’usurpation et l’avarice."

Behloul consulté par un commerçant


Un commerçant de Bagdad est venu voir Behloul, l'interprétant comme sage. Il lui a demandé son conseil sur les articles à acheter susceptibles de produire de bons profits. Behloul a conseillé d’investir dans le coton et les dattes. Le commerçant a suivi ses conseils et il a réalisé un bon bénéfice dans un petit laps de temps. Après quelques temps le même commerçant est revenu vers Behloul en l’appelant par "le fou" et lui demanda des conseils similaires. Cette fois ci il l'a conseillé d’investir dans les oignonns et les melons. En conséquences le commerçant est allé stocker des oignons et des melons de bonnes qualités. Mais cette fois ci au lieu de réaliser des profits, la marchandise s’est abîmée et il a même dû détruire une partie et accusée une perte.

Le commerçant plutôt étonné d’accuser des pertes cette fois ci est revenu voir Behloul en lui demandant de lui expliquer les raisons de cette perte malgré ses conseils. En réponse Behloul a expliqué que la première fois le commerçant l’avait considéré comme sage alors il l’avait délivré des conseils selon son intelligence, mais la seconde fois il avait traité Behloul de fou donc les conseils qu’il avait reçus en tant que tel était dignent de ceux d’un fou. Evidement un commerçant sage est celui qui n’investit jamais dans des marchandises périssables. Quelle folie de la part du commerçant de consulter Behloul tout en le prenant pour un fou. Ainsi Behloul lui a donné une grande leçon.

En Islam la consultation est louable comme on peut le constater dans le Hadiçe suivant du Prophète (saw):

"La consultation est la protection contre le repentir et la sécurité contre la critique des gens. Celui qui cherche les conseils est aidé."

Sa sagesse hors paire


Un commerçant accompagné de son esclave voyageait en bateau vers Basrah. Par hasard Behloul voyageait dans le même bateau. L'esclave paniqué par les fortes perturbations de la rivière commença à pleurer. Behloul demanda la permission à son maître de vouloir le calmer par un moyen quelconque.

Quand la permission fut accordé, Behloul ordonna que l’esclave soit jeté à l’eau du fleuve, et on le fit. Lorsque l'esclave se noyait Behloul donna des instructions pour le sauver. Voyant cela, un autre esclave assit tranquillement dans un coin du bateau réagit calmement . Quand on demanda à Behloul la leçon d’un tel traitement à l’esclave, il expliqua que l’esclave n’avait aucune compréhension du bateau et de ses mouvements dans l’eau, quand il a été jeté du bateau, alors seulement il apprécie les conditions à bord.

La colère de Haroune sur Behloul


Haroune employait quelques agents secrets pour espionner et rapporter la véritable foi et croyance de Behloul. Les renseignements obtenus par le Calife étaient que Behloul fut un partisan d’AHLOUL BAYT et un ami intime de Moussé Kazime (as).

Haroune a convoqué Behloul pour l’accuser d’incitations a l’hostilité contre lui tout en se faisant passer pour un fou. Il a demandé ce que le Calife avait l’intention de faire de lui. Et la réponse fut: "Je te mettrais tout nu sur le dos d’un âne qui tournera à travers la ville puis je te tuerais".

Pendant qu’on préparait cette punition Jaffar Bermaki est arrivé. En voyant la situation de Behloul il interrogea ce dernier en lui demandant quel mal avait-il fait. behloul répondit que cela était dû car il disait la vérité. En entendant cela, ils ont tous éclaté de rire. Haroune ordonna qu’au lieu de sa punition Behloul soit présenté joliment avec de beaux vêtements mais ce dernier refusa. Il remit ses anciens vêtements et parti.
Le mérite de Behloul c’est qu’il soit toujours resté ferme sur les principes islamiques de justice et de fair-play et de refuser les faveurs matérielles des dirigeants injustes et oppresseurs de son époque.

Evaluation de Haroune


Une fois Behloul et Haroune sont par hasard allés tout les deux au Hammam (bain public). Haroune demanda à Behloul: "quelle aurait été ma valeur si j’avais été un esclave?" Behloul dit: "50 Dinars" Haroune d’une voix exaspérée fit remarquer: "Quel fou!Comment est-ce- possible rien que mes vêtements valeureux coûtent beaucoup plus que cela." Behloul réagit et dit: "La valeur que j’ai suggéré était pour vos vêtements; autrement vous en vous même n'avez aucune valeur."

Peut être ce que Behloul voulait souligner à Haroune c’est que s’il était esclave il n’aurait été capable de fournir aucun service à son maître à cause de son train de vie facile et puissant.Entant que tel il n’aurait été d’aucune valeur dans le marché de l’esclave.

Le calife ivrogne


Une fois Behloul est arrivé au palais de Haroune et l’a trouvé entrain de boire du vin. Pour couvrir son vice il posa cette question à Behloul: "Est-il-Haràme si on mange des raisins?" "Certainement pas" répondu Behloul. "Qu’en est-il si on boit de l’eau après avoir mangé des raisins" "Il n’y a pas de mal" dit Behloul. "Est ce qu’il y a de mal à ce que après avoir mangé des raisins et bu de l’eau de s'asseoir au soleil?" "Pas du tout" répondu Behloul.

Behloul comprit où le Calife voulait en venir, après avoir marqué une courte pause, il posa la question suivante au Calife: "Si un peu de terre était mis sur la tête de quelqu’un cela lui ferait-il mal?" Haroune répondit que non. "Si de l’eau est ajoutée sur cette terre, lui causerait-elle une douleur?" " Aucun mal non plus" dit Haroune "Si une brique était faite en mélangeant un peu de terre puis si après s'être séché, on le jetait fortement sur la tête, que se passerait-il" "Sa tête serait blessé et du sang en coulerait" répondit Haroune.

Behloul par la suite démontra que tel l’eau et la terre mélangés pouvait causer une sévère blessure sur la tête, de même l’eau et le raisin convertit en forme de vin pouvait causer un grave préjudice et misère à l’homme. D’où l’interdiction de boire du vin dans le Sharyate islamique.

Les conseils de Behloul à Hàroune


Un jour Haroune Al-Rashid à demandé des conseils à Behloul en matière d’administration de son Califat. Behloul a répondu: "suppose un instant que tu t’es perdu dans la jungle et que tu souffre intensément de soif alors que l’eau est introuvable. Si par chance quelqu’un vient et t’offre une tasse d’eau pour sauver ta vie, que lui offriras tu en retour." Haroune dit: "cent dinars en or." Behloul dit: "s’il n’est pas satisfait de cela et est retissant à l’accepter, alors?" Haroune répond: "je lui offrirai la moitié de mon royaume."

Ensuite Behloul demande: "suppose qu’après avoir étanché ta soif tu souffres d’une grave maladie, qu’offriras tu pour guérir?" Haroune réplique: "le reste de mon royaume."

Ensuite Behloul a conseillé: "ne soit pas arrogant sur ton royaume quand on sait que tu donneras autant pour une tasse d’eau et une guérison de ta maladie. Il suffit par sagesse de traiter ton peuple avec bonté et gentillesse."

  1415
تعداد بازدید
  0
تعداد نظرات
  0
امتیاز کاربران
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

      La Taqiyyah (Dissimulation de Protection)
      quel sont les documents attestant le hadith de Ghadir?
      Si vous les chiites dites la vérité que Mouawiya avait carrément une usine de fabrication de ...
      15 Ramadhan l'Anniversaire de la Naissance de l'Imam Al Hassan (as)
      Que signifie le terme Houjza dans le hadith de Mohammad ibn Hanafiya ?
      Hadiths sur l'Imam Husseini et le Jour de Achoura
      L'histoire et la philosophie du aza-e-Houssayn
      Le verset de Mawaddah, de Mubâhalah, de Salat
      Hadiths : les exhortations du prophète Issa
      Hadiths du Prophète (saw) concernant Ahl-ul-Bayt (as)

user comment