Français
Wednesday 20th of November 2019
  1515
  0
  0

Iran : maintenir ou retirer des troupes de Syrie n'est pas entre les mains des États-Unis

Le conseiller du chef de la révolution islamique iranienne pour les affaires internationales, Ali Akbar Velayati, condamne les déclarations contradictoires des États-Unis sur le maintien de ses troupes en Syrie et affirme que, grâce à la puissance de l'axe de la résistance, ils seront contraints de quitter le sol syrien.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : "Ce n'est pas entre les mains de ce pays (Etats-Unis) de maintenir ou de retirer ses troupes en Syrie. Aujourd'hui, tout le monde est convaincu que l'Axe de Résistance de l'Iran, du Liban et de la Syrie est le principal pouvoir de la région (du Moyen-Orient), et qu'aucun pays ne peut s'ingérer dans les affaires intérieures de (Syrie) " dit Velayati.

Se référant aux dernières déclarations du président américain Donald Trump sur le maintien de ses troupes en Syrie, le haut responsable iranien a déclaré que tout le monde est habitué aux déclarations "creuses", "contradictoires" et "infondées" "Du président républicain.

Velayati a ajouté que depuis plus de sept ans, l'Arabie saoudite, les Etats-Unis et le régime israélien ont tenté de renverser le gouvernement légitime de Damas, présidé par Bachar al-Asad, mais ils n'y sont pas parvenus.

La nouvelle décision de ne pas retirer les troupes américaines de la Syrie vient après, selon le site américain USNEW, Trump a demandé lundi, dans une conversation téléphonique, au roi saoudien, Salman bin Abdulaziz Al Saoud, 4 milliards de dollars à dépenser pour faire avancer les objectifs de Washington en Syrie, que Riad partage également.

Deux responsables américains, conscients de la conversation, ont déclaré que le magnat était convaincu que le monarque saoudien accepterait de donner une telle somme. Cependant, l'ambassade saoudienne à Washington (capitale des États-Unis) n'a pas commenté immédiatement.

La Syrie a dénoncé à plusieurs reprises la présence militaire illégale des Etats-Unis sur son territoire. Selon Damas, la « coalition contre l'EIIL (Daech, en arabe) » dirigée par Washington soutient constamment les terroristes et les groupes armés dans le but réel de saper la souveraineté syrienne et de prolonger la crise que traverse le pays.

Dans une autre partie de ses déclarations, Velayati a veillé à ce que l'Iran suive son propre chemin pour protéger son indépendance et son intégrité territoriale et soit du côté des pays de la région en première ligne de la Résistance. "Notre champ de défense a fait de nombreuses avancées et nous ne demandons pas la permission de défendre notre pays", a-t-il ajouté.

  1515
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

    L'Iran condamne le meurtre d'écoliers par la coalition saoudienne au Yémen
    Hudaydah: 35 mercenaires capturés
    Bahreïn refuse l'accès à l'assistance médicale au chef de l'opposition emprisonné"
    Le rêve d’Israël pour la mer Morte
    Américains sont invités au monde de la journée d’Al-Qods
    Réception de Netanyahu en France avec des marches et des manifestations
    si vous insistez sur l’occupation, le jour de la grande guerre ne tardera pas
    Casablanca : les Marocains ont organisé une manifestation pro-palestinienne
    Trouver une place pour les sionistes, les Palestiniens ont une patrie"
    Manifestations à Paris contre la barbarie d'Israël

 
user comment