Français
Tuesday 19th of December 2017
code: 82097
L'imam Al-Askari (as): Une courte vie qui a prospéré par la foi

L'imam Al-Askari (as): Une courte vie qui a prospéré par la foi
Son Eminence, Sayyed Ali Fadlallah, a livré les deux sermons du vendredi à la mosquée d'Al-Imamayn al-Hassanayn à Haret-Hreik, le 4 Rabih Awwal 1433 H. /27 janvier 2012 A.D., en présence de personnalités religieuses, politiques et sociales, ainsi que d'une foule de croyants. En voici quelques extraits:

Le premier sermon
Dans le premier sermon, son Eminence, Sayyed Ali Fadlallah, a commémoré l'anniversaire de mort de l'Imam Al-Hassan Bin Ali Al-Askari (p). Il a souligné que l'Histoire n'a pas relaté de nombreux détails sur la vie de l'Imam (p), en raison de sa courte vie, cependant il a préparé l'étape de l'Imam Al-Mahdi (aj) et a affronté toutes sortes de pressions et d'oppression.

Il a pu également à travers ce court laps de temps (6 ans), vivre comme un imam et même de gagner le respect des personnes qui ont été les plus dures vis-à-vis des Gens de la Maison Prophétique (p).

Il était très sage et prudent dans sa lutte contre le pouvoir politique de son époque. Il était également prudent sur tout ce qui concernait les réseaux qu'il a créés avec ses compagnons et disciples.

Il leur donna de l'argent et les guida continuellement, il a cependant préféré les travaux clandestins et a appelé ses partisans à ne pas professer leur positions réelles, même s'ils étaient en prison. Cet état de fait a conduit à ce qu'on appelle la Taqiyyah (dissimulation). Cependant, Sayyed Fadlallah a fait remarquer que la taqiyyah n'est pas la règle, mais l'exception qui ne devrait être appliquée qu'en cas de nécessité. Ainsi, dire que les positions des Gens de la Maison Prophétique (p) ne sont pas dignes de confiance par taqiyyah n'est pas acceptable.

L'Imam (p) a également poursuivi la mission des Gens de la Maison Prophétique (p) pour préserver la pureté de l'islam. Il était préoccupé par l'éducation de ses compagnons afin de s'assurer qu'ils représentent l'école des Gens de la Maison Prophétique (p) et leurs opinions en matière de religion et la vie.

L'imam Al-Askari (p) était un savant unique, qui avait accompagné les progrès de son époque et a cherché à réformer tout écart qui pourrait avoir eu lieu. Il a supporté l'oppression et il a été emprisonné plusieurs fois, mais il ne se souciait pas des pressions qu'il considérait un fardeau qu'il devait porter pour l'amour du Message.

Il nous a donc a enseigné de ne jamais succomber aux pressions. Il nous a également appelé à rester calme et ne pas être provoqués dans n'importe quel dialogue, même avec nos ennemis, de sorte que la lutte reste au niveau idéologique et intellectuel, ainsi aucune violence ou fanatisme ne s'en suivra comme nous en voyons de nos jours.

Ensuite, le Sayyed, a confirmé que nous ne devons pas être provoqués, parce que nous sommes les défenseurs de la cause, même si l'autre personne est celle qui refuse le dialogue et recourt à la violence verbale. Il est de notre responsabilité de s'ouvrir à ceux dont les cœurs sont fermés, en plus de ceux dont les cœurs sont déjà ouverts.

L'Imamat d'Al-Askari (p) n'a pas duré longtemps, mais il a réussi dans l'accomplissement de deux rôles très importants: assurer la naissance de l'Imam Al-Mahdi (p) dans le secret et préparer l'Imam, qui le suivra, dans l'attente de la grande occultation.

Il nous a aussi légué les meilleures manières et la piété sublime. Il a dit dans son testament avant de mourir:

"Je vous recommande de craindre Allah, d'accomplir la salat et de payer la zakat, car aucune prière ne sera acceptée si l'on ne paye pas la zakat.

Je vous recommande également de demander pardon pour vos pêchers, de vous retenir dans la colère, de renforcer vos relations avec vos parents, d'aider vos amis, d'œuvrer pour répondre à leurs besoins, que ce soit en temps de difficulté ou d'aisance, d'avoir la patience envers les ignorants, d'avoir une bonne connaissance de votre religion, d'agir lentement et avec précaution dans toutes les affaires, de vous lier au Coran, d'avoir des valeurs morales élevées, d'enjoindre le bien et d'interdire le mal et d'éviter les abominations. Allah, à Lui la gloire, dit: " Il n'y a rien de bon dans beaucoup de leurs apartés, sauf si l'un d'eux ordonne une aumône, une action convenable ou une réconciliation entre les hommes. A celui qui agit ainsi pour plaire à Allah, Nous donnerons une récompense magnifique " (04:114). Vous devriez veiller aux prières de nuit, car en effet, c'est ce que recommande le Prophète (p), en disant: "O Ali! Tu dois effectuer la prière de la nuit, parce que celui qui rabaisse la prière de la nuit n'est pas de nous ", par conséquent, agissez conformément à mes recommandations et informez tous mes vrais disciples jusqu'à ce qu'ils les pratiquent"

Le second sermon
Dans le second sermon, le Sayyed a commenté la situation en Palestine. Il a remarqué la recrudescence de l'arrogance israélienne, en particulier avec l'arrestation du porte-parole du Parlement palestinien et la confiscation de nouvelles terres à Jérusalem ... Il a trouvé étrange que l'Autorité palestinienne n'ait pas arrêté les négociations avec l'ennemi sioniste, et a appelé les Palestiniens à renforcer leur unité.

En Syrie, les efforts pour porter le problème au Conseil de sécurité de l'ONU mettra la Syrie au bord du chaos et la plongera dans un conflit entre les puissances régionales et internationales. Le Sayyed a estimé que l'accroissement des sanctions occidentales contre l'Iran couplé aux menaces militaires est une nouvelle tentative pour pousser l'Iran à succomber aux conditions américaines humiliantes. Ainsi, le Sayyed a appelé le monde occidental à se rendre compte des impacts négatifs d'un tel comportement sur la paix et l'économie mondiale, cela nécessitera de trouver une solution qui garantira à l'Iran l'usage pacifique de l'énergie nucléaire.

Le Sayyed a également estimé qu'une énorme responsabilité repose sur les épaules des Etats arabes et musulmans, puisqu'en acceptant de telles pressions, il sera aisé aux forces arrogantes de les imposer à un autre pays lorsque cela sera nécessaire.

Quant au Bahreïn, le Sayyed a appelé les responsables à s'éloigner de la violence et à adopter le dialogue, rappelant à ceux qui prônent la liberté et les droits de l'homme que la cause de la liberté est la même partout.

Sur un autre plan, le Sayyed a appelé les Egyptiens à ne laisser aucune chance pour ceux qui incitent aux conflits, que ce soit entre musulmans et laïcs, ou entre musulmans et chrétiens.

Quant au Liban, il a considéré que le gouvernement actuel a déçu les Libanais, car il n'a pas travaillé en tant qu'équipe unie, mais en tant que parties divisées, chacun cherchant à promouvoir ses propres intérêts. Il a averti que cette manière n'est pas le moyen de construire un pays, surtout dans une telle agitation dans la région.

Il a terminé le sermon en rappelant aux responsables que la beauté de ce pays est un dépôt qu'ils doivent garder, au lieu de déformer son image dans le cœur de leurs concitoyens et des autres.

Le Bureau d'Information de son Eminence,

l'Autorité religieuse, l'Ayatollah Muhammad Hussein Fadlallah.

Beyrouth, Le 27/01/2012 Ap. J. C / 4 Rabih Awwal 1433 H

user comment
 

latest article

  Criteres Objectifs Appliques a la Discussion des Hadiths sur l`Imam al-Mahdi
  Quelques Interrogations
  L'évènement Islamique
  Du`a al-Ahd (pacte)
  Mondialisation et gouvernement mondial du al-Mahdi
  La Grande Occultation
  La Biographie d`al-Mahdi (AS)
  Biographie du Saint Prophète Muhammad (pslf)
  Biographie du Prophète Mohammad (saw)
  Le Gouvernement de l`Imam du Temps - Deuxieme Partie