Français
Saturday 24th of February 2018
code: 82045

Cisjordanie: Banksy organise une « cérémonie d’excuses » pour la déclaration Balfour

: Dans une mise en scène surréaliste et sarcastique, une cinquantaine d’enfants palestiniens ont été reçus pour la prendre le thé par un acteur déguisé en reine d’Angleterre. Derrière eux, sur le mur de séparation israélien qui coupe la Cisjordanie, le mot « Sorry » a été gravé, en dessous de « Er » (Elizabeth Royal).

Ce jeudi marque le 100e anniversaire de la déclaration Balfour, lorsque le gouvernement britannique a déclaré qu’il considérait « favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif ».

Ce centenaire est célébré en Israël, où la déclaration Balfour est considérée comme un acte ayant préfiguré la création de l’Etat hébreu en 1948, et encouragé les Juifs à émigrer vers la terre de leurs ancêtres.

Pour les Palestiniens, en revanche, le texte marque le début d’une « catastrophe » qui a conduit à l’expulsion des centaines de milliers de Palestiniens lors de la guerre qui a abouti à la création de l’entité sioniste sur les territoires palestiniens de 1948, et s’est poursuivie par l’occupation de la Cisjordanie en 1967.

« Ce conflit a causé tant de souffrances de tous les côtés. Je ne pensais pas qu’il était approprié de +célébrer+ le rôle britannique dans ce conflit », a déclaré Banksy dans un communiqué.

« Les Britanniques n’ont pas bien géré les choses ici. Quand vous organisez un mariage, il est préférable de s’assurer que la mariée n’est pas déjà mariée », a-t-il ajouté.

Le gouvernement britannique a déclaré qu’il marquerait « avec fierté » l’anniversaire jeudi, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, invité à assister à un dîner à Londres avec son homologue britannique Theresa May. le chef du partie travaillsiet Jeremy Corbyn a refusé d’y participer, et dépêché la ministre des AE de son gouvernement de l’ombre.

Banksy a ouvert l’Hôtel Walled-Off près de Bethléem en mars, avec toutes les chambres donnant directement sur le mur de séparation israélien.

L’artiste qui protège de près son identité a été dit qu’il n’était pas présent mercredi pour la cérémonie d’excuses.

latest article

  L'Imam Khomeiny, le compagnon éternel' de l'histoire
  Biographie d'al-Ansari
  Hambourg reconnaît officiellement les fêtes musulmanes comme jours fériés
  L'Iran célèbre le 40ème anniversaire de la "Décennie de l'Aube"
  La biographie de Behloul
  Sheikh Mourtadha Ansàri
  Sheikh Moufîd
  Sheikh - out - tâ’ifa
  Les Compagnons
  Etats-Unis : l’empreinte croissante de l’islam

user comment