Français
Monday 20th of February 2017
code: 81328
La notion de Dieu dans l'Islam

La notion de Dieu dans l'Islam

Allah, Le Dieu Unique

On sait que, dans chaque langue, il existe un ou plusieurs termes utilisés pour se référer à Dieu et, dans certains cas, à d'autres divinités. Ce n'est pas le cas pour Allah. En effet, Allah est le nom arabe spécifique du Seul Dieu. Ce mot n'a ni pluriel, ni genre. Ceci montre son caractère unique, notamment lorsqu'on le compare avec le mot "dieu", qui peut s'exprimer au pluriel -des dieux-, ou au féminin - déesses-. Il convient de noter qu'Allah est le nom qui désigne dieu en araméen, qui était la langue de jésus, et qui est une langue sémitique, comme la langue l'arabe.

Le seul vrai Dieu est un reflet de la notion que l'islam associe à Dieu. Pour un Musulman, Allah est le Tout-Puissant, Créateur et Soutien de l'univers, Il ne ressemble à rien et rien ne peut lui ressembler. Le Prophète Muhammad fut questionné par ses contemporains à propos d'Allah; la réponse lui fut dictée par Dieu Lui-même sous la forme d'une courte sourate que l'on trouve dans le  Coran et qui est considérée comme l'essence-même de l'unité monothéiste. Cette sourate dit:
Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux
Dis: « Lui, Dieu est Un !
Dieu !... l'Impénétrable !
Il n'engendre pas; Il n'est pas engendré;
nul n'est égal à Lui ! »

 Allah, le Clément, le Miséricordieux

Certains non-musulmans prétendent que le Dieu de l'islam est différent de celui des chrétiens et des juifs et qu'Il est sévère et cruel, exigeant d'être pleinement obéi. Ils prétendent qu'Il n'est pas tendre ni bienveillant. Mais rien n'est plus faux que cette affirmation.
En effet, l'Islam nous enseigne qu'il n'existe qu'un seul Dieu pour tous les hommes et quelles que soient les langues qu'ils parlent. Comment donc les chrétiens et les juifs pourraient avoir un Dieu différent ?
Ensuite, il faut savoir que chacune des 114 sourates du Coran, à une exception près, commencent par le verset suivant: "Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux". Dans un des hadiths, le Prophète Muhammad nous a enseigné:

"Dieu est plus tendre et plus bienveillant qu'une mère envers son fils bien-aimé",

Cependant, Dieu est également Juste. C'est pourquoi les méchants et les pécheurs devront avoir leur part de châtiment, et les vertueux se verront accorder Ses dons et Sa grâce. En fait, la Clémence comme attribut divin se manifeste pleinement dans l'attribut de la Justice. Ceux qui souffrent tout au long de leur vie pour l'amour de Dieu et ceux qui oppriment et exploitent les autres ne doivent pas recevoir le même traitement de la part de leur Seigneur.

S'attendre à un traitement semblable reviendrait à nier la responsabilité de l'homme dans la vie future et, de ce fait, nier toute incitation à mener une vie morale et vertueuse en ce monde. Les versets coraniques ci-dessous sont clairs et sans ambiguïté à cet égard:
« Il y a auprès de leur Seigneur les jardins de Délice pour ceux qui le craignent.
Traiterons-nous ceux qui sont soumis à Dieu de la même manière que les criminels?
Qu'avez-vous? Que décidez-vous? » (68,34-36).
 Allah, Créateur de l'Univers, l'Eternel

La notion qui veut que Dieu se repose le septième jour, que Dieu ait combattu un de Ses soldats, que Dieu ait une attitude de conspiration et d'envie à l'égard de l'humanité, ou que Dieu se soit incarné dans un être humain, quel qu'il soit, ne peut être accepté d'un point de vue islamique.

Le Créateur doit avoir une nature différente de celle des choses qu'Il a créées, car s'Il était de même nature que celles-ci, Il serait d'essence temporelle, et donc Lui-même créé par quelqu'un d'autre. Il s'ensuit qu'il n'a point d'égal. Si le Créateur n'est pas d'essence temporelle, il faut alors qu'il soit éternel. Mais s'Il est éternel, Il n'a pu être engendré par aucun principe, et si rien n'a présidé à sa venue, rien en dehors de Lui n'est à l'origine de Son existence, ce qui signifie qu'il est son propre principe. Et si la continuité de Son existence ne dépend de rien en dehors de Lui, cette existence ne peut avoir aucune limite. Le Créateur est ainsi éternel et perpétuel: "Il est le commencement et la fin".

Il se suffit à Lui-même, il subsiste par Lui-même ou bien, pour employer le terme coranique, Il est "Al-Qayyum". Le Créateur ne crée par uniquement dans le sens de faire que les choses soient, mais Il les protège également et les enlève à la vie temporelle, et il est la cause ultime de tout ce qui leur advient.

« Dieu est le Créateur de toute chose.
Il est le gardien de tout ce qui existe.
Les clés des cieux de la terre Lui appartiennent ». (Coran 39,62-63).

« Nulle créature ne rampe sur terre,
sans que ce qui lui est nécessaire ne dépende de Dieu.
Il connaît sa demeure et son refuge ». (Coran 11,6).

Si le Créateur est éternel et perpétuel, Ses attributs doivent être, eux aussi, éternels et perpétuels. Il ne doit perdre aucun de Ses attributs, ni en acquérir d'autres. C'est ainsi que Ses attributs sont absolus. Peut-il exister plus d'un Créateur avec de tels attributs? Peut-il y avoir, par exemple, deux Créateurs d'une puissance absolue? Il suffit d'un moment de réflexion pour se rendre compte que cela n'est guère possible.

Le Coran résume cet argument dans les versets suivants:
« Dieu n'a auprès de Lui aucun fils,
et n'a aucune divinité à Ses côtés:
sinon, Chaque divinité aurait pris avec elle ce qu'elle avait créé,
et certaines d'entre elles se seraient élevées au-dessus des autres ». (Coran 23,91).
« Et pour quelle raison il y aurait sur la terre et dans les cieux autre chose que Lui?
S'il en était ainsi, la terre et les cieux iraient sûrement à leur perte ». (Coran 21,22).
 L'Unicité de Dieu et les représentations

L'islam rejette toute représentation de Dieu sous toute forme, quelle qu'elle soit (forme humaine ou autre), afin d'éviter l'idolâtrie et l'injustice. Il a créé tous les êtres humains égaux et ils peuvent se distinguer eux-mêmes et gagner Sa grâce par la vertu et la piété.

L'utilisation exclusive du nom d'Allah pour désigner Dieu reflète l'accent mis par l'islam sur la pureté de la croyance en Dieu, ce qui constitue l'essence du message de tous les envoyés de Dieu. C'est pour cela que l'islam considère le fait d'associer une divinité ou une personnalité, quelconque à Dieu comme un péché mortel que Dieu ne pourrait jamais pardonner, même s'Il peut pardonner tous les autres péchés.

Le Coran nous rappelle que la multitude des dieux prétendus tels sont de faux dieux,

Aux adorateurs des objets fabriqués par l'homme, il est demandé:

« Adorez-vous ce que vous avez façonné vous-mêmes ». (Coran 37,95).

« Avez-vous mis d'autres dieux à côté de Lui,
pour qu'ils vous protègent,
même s'ils n'ont pas le pouvoir de se protéger eux-mêmes ? » (Coran 13,16).

Aux adorateurs des êtres célestes, le Coran cite l'histoire d'Abraham:
« Quand la nuit s'étendit au-dessus de lui, il vit une étoile et dit: "voici mon Seigneur".
Mais il dit lorsqu'elle eut disparu: "Je n'aime pas ceux qui disparaissent".
Lorsqu'il vit la lune qui se levait, il dit: "Voici mon Seigneur".
Mais il dit lorsqu'elle eut disparu:
"Si mon Seigneur ne me dirige pas, je serais au nombre des égarés".
Lorsqu'il vit le soleil qui se levait, il dit: "Voici mon Seigneur ! C'est le plus grand".
Mais il dit lorsqu'il eut disparu: "Ô mon peuple ! Je désavoue ce que vous associez à Dieu.
Je tourne mon visage comme un vrai croyant, vers Celui qui a créé les cieux et la terre.
Je ne suis pas au nombre des polythéistes. »
 L'attitude du croyant

Pour être musulman, c'est-à-dire pour se soumettre à Dieu, il est nécessaire de croire à l'unicité de Dieu, en ce sens qu'Il est le seul Créateur, Sauveur, Nourricier, etc. Cependant cette croyance, appelée plus tard "Tawhid Ar-Rububbiyah", n'est guère suffisante. Nombreux étaient ceux qui savaient et croyaient que seul le Dieu Suprême pouvait être tout cela et pourtant cela ne suffisait pas à faire d'eux des Musulmans. A l'expression "Tawhid Ar-Rububbiyyah", il faudrait ajouter celle de "tawhid al'uluhiyyah", c'est-à-dire que Dieu seul méritant qu'on Lui rende un culte, il faut par conséquent s'abstenir de vénérer toute autre chose ou tout autre être.

Une fois acquise cette connaissance de l'existence d'un seul vrai Dieu, l'homme doit maintenir constante sa confiance en Lui, et doit éviter tout ce qui l'entraînerait à nier la vérité

Du moment que la foi est entrée dans le coeur d'une personne, elle va créer certains états d'esprit qui auront pour résultat certains actes. Si l'on considère comme un tout ces états d'esprit et ces actes, cela va constituer une preuve de la véritable foi. Le Prophète Mohammed a dit:

"La foi est ce qui demeure fermement dans le coeur et qui est prouvé par les actes".

D'ailleurs, ces états d'esprit sont le sentiment de gratitude envers Dieu, ce qui pourrait être considéré comme l'essence du culte (Ibada).

Le sentiment de gratitude est si important, qu'un non-croyant est appelé "kafir", ce qui veut dire: "celui qui nie la vérité" et aussi: "celui qui n'est pas reconnaissant".

Le croyant aime Dieu, et Lui est reconnaissant de toutes les bontés qu'Il lui a prodiguées. Cependant, étant conscient du fait que ses bonnes actions, qu'elles soient mentales ou physiques, sont loin de pouvoir se comparer aux faveurs de Dieu, il sera toujours anxieux de savoir si Dieu le punira ici, sur terre, ou dans l'au-delà. Par conséquent il va Le craindre, se soumettre à Lui et Le servir en toute humilité. Il n'est pas possible de se maintenir dans une telle attitude sans avoir, pratiquement sans cesse, la pensée de Dieu présente à l'esprit. La pensée de Dieu constitue ainsi la véritable force de la foi qui, sans cela, dépérirait et s'évanouirait.

Le Coran essaye de faire ressortir ce sentiment de gratitude par la répétition fréquente des attributs divins. La plupart des ces attributs apparaissent dans les versets ci-dessous:

« Il est Dieu ! il n'y a de dieu que Lui.
Celui qui connaît ce qui est caché et ce qui est apparent.
Il est Celui qui fait Miséricorde, le Miséricordieux.
Il est le Roi, le Saint, la Paix, Celui qui témoigne de sa propre véridicité,
le Vigilant, le Tout-Puissant, le Très Fort, le Très Grand.
Gloire à Dieu ! Il très éloigné de ceux qu'ils Lui associent.
Il est Dieu ! le Créateur,
Celui qui donne un commencement à toute chose, Celui qui façonne.
Les Noms les plus beaux Lui appartiennent.
Ce qui est dans les cieux et sur la terre célèbre ses louanges.
Il est le Tout-Puissant, le Sage ». (Coran 59,22-24).

« il n'y a de dieu que Lui: le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même.
Ni l'assoupissement, ni le sommeil n'ont de prise sur Lui.
Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre Lui appartient.
Qui intercédera auprès de Lui sans Sa permission?
Il sait ce qui se trouve devant les hommes et derrière eux
alors que ceux-ci n'embrassent de Sa science que ce qu'il veut.
Son trône s'étend sur les cieux et sur la terre:
leur maintien dans l'existence ne Lui est pas une charge.
Il est le Tout-Haut, l'inaccessible ». (Coran 2,255).

« Ô gens du Livre !
Ne dépassez pas la mesure dans votre religion,
ne dites sur Dieu que la vérité.
Oui, le Messie, jésus, fils de Marie, est le prophète de Dieu,
Sa Parole, qu'il a jeté en Marie, un Esprit émanant de Lui.
Croyez donc en Dieu et en Ses prophètes.
Ne dites pas "Trois".
Cessez de le faire, ce sera mieux pour vous.
Dieu est unique. Gloire à Lui ! Comment aurait-Il un fils ? » (Coran 4,171).


source : abna24
user comment
 

latest article

  Un garage 100% féminin au Maroc
  Dans quel but?
  La gloire de l’Islam
  Les troubles en Syrie sont-ils liés?
  Sénégal :deux organisations musulmanes appellent à la mobilisation contre Trump
  Les lois de l’univers
  La science de l’Ethique
  La purification de l’âme
  Les motifs de l’interdiction de la transcription du Hadith
  Lettre d’un père bienveillant aux jeunes filles (1)