Français
Wednesday 17th of July 2019
  283
  0
  0

Quelles furent les circonstances et la date du décès de Marie et d’Assia (bénies soient-elles) et où furent-elles enterrées ?

Quelles furent les circonstances et la date du décès de Marie et d’Assia (bénies soient-elles) et où furent-elles enterrées ?

Quelles furent les circonstances et la date du décès de Marie et d'Assia (bénies soient-elles) et où furent-elles enterrées ?
Résumé de la réponse

Lorsque Pharaon apprit la croyance en Dieu de son épouse, lui ordonna, à plusieurs reprises, de renier sa foi et d'abandonner le culte de Moïse et son Dieu. Mais, l cette grande dame résista et refusa de se soumettre à la demande de Pharaon. Finalement, Pharaon ordonna de lui attacher les mains et les pieds avec les piquets en fer, de l'exposer au soleil brûlant et de mettre une grande pierre sur sa poitrine. C'est dans de telles circonstances qu'Assia mourut en martyr. Le tombeau d'Assia (béni soit-elle), se trouve en Egypte. 1[i] Nous n'avons rien trouvé, dans les sources historiques disponibles, quelque chose sur l'âge qu'elle avait lors de son décès. Contrairement à ce qu'il est écrit dans le livre saint, les sources islamiques précisent que Marie (bénie soit-elle), rendit l'âme, au vivant du vénéré Jésus (béni soit-il), à l'âge de 51 ou de 63 ans, et c'est le vénéré Jésus (béni soit-il), qui procéda, lui-même, au lavage(Ghusl), du corps de sa mère. 2[ii] Le tombeau de Marie (bénie soit-elle), se trouve dans la ville de Qods.

 

[i] Shahab ad-Din Abi 'Abd Allah Yaqut Hamawi, Mu'jam al-Buldan, t. 5, p.142, Dar Sader, Beyrouth, deuxième publication, 1995.

[ii] Kulayni, Al-Kafi, t.1, p.459, hadith 4, Publications islamiques, Téhéran, deuxième publication, 1983 ; Majlissi, Mohammad Baqer, Bihâr al-Anwar, t.43, p.206 ; Institut al-Wafa, Beyrouth, 1404 de l'hégire lunaire.


Réponse détaillée

Nous fournissons la réponse à cette question en deux parties

Marie (bénie soit-elle)

L'histoire de la vie de la vénérée Marie (bénie soit-elle), n'est pas très claire et l'on ne peut pas donner un avis sur les détails de sa vie. L'Evangile précise que la vénérée Marie (bénie soit-elle), fut témoin de la crucifixion de son fils, le vénéré Jésus (béni soit-il) 3[1] et qu'elle avait vécu, plusieurs années après lui. Contrairement à ce qu'il est écrit dans le livre saint, les sources islamiques précisent que Marie (bénie soit-elle), rendit l'âme, au vivant du vénéré Jésus (béni soit-il), à l'âge de 51 ou de 63 ans, et c'est le vénéré Jésus qui procéda, lui-même, au lavage du corps de sa mère. 4 [2] Le tombeau de Marie (bénie soit-elle), se trouve dans la ville de Qods. 5 [3] Il y a des divergences au sujet de l'âge du décès de la vénérée Marie (que la paix et la bénédiction de Dieu soit sur elle). Selon certains, elle décéda à l'âge de 51 ans 6[4] et selon certains autres, elle mourut à l'âge de 63 ans. 7[5] Mais, il n'existe pas une citation juste et authentique concernant les circonstances de son décès. 8 [6]

Assia (bénie soit-elle)

Assia (bénie soit-elle), lorsqu'elle vit, au jour de combat, le miracle du vénéré Moïse (béni soit-il), face aux magiciens, son cœur fut inondé, en profondeur, de la lumière de foi. Dès cet instant, il crut en Moïse (béni soit-il). Il cacha sa foi, pendant longtemps. Mais, lorsque Pharaon eut vent de la foi de sa femme en Dieu, la força, à plusieurs reprises, de renier sa foi et d'abandonner le culte de Moïse et son Dieu. Mais, cette grande dame résista et refusa de se soumettre à la demande de Pharaon. Finalement, Pharaon ordonna de lui attacher les mains et les pieds avec les piquets en fer, de l'exposer au soleil brûlant et de mettre une grande pierre sur sa poitrine. C'est dans de telles circonstances qu'Assia mourut en martyr. Aux derniers moments de sa vie et lorsqu'elle sentit la mort tout proche, Assia (béni soit-elle), fit cette prière : «Seigneur, construis-moi auprès de Toi une maison dans le Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de son œuvre; et sauve-moi des gens injustes». 9[7] Dieu répondit, favorablement, à son appel, exauça sa prière et la plaça dans le même rang que les meilleurs dames du monde, dont Marie (bénie soit-elle). 10 [8]Le tombeau d'Assia (béni soit-elle), se trouve en Egypte. 11[9] Nous n'avons rien trouve, dans les sources historiques disponibles, quelque chose sur l'âge qu'elle avait lors de son décès.

Pour plus d'information sur les certaines dimensions de la personnalité de la vénérée Marie et de la vénérée Assia (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur elles), vous pouvez vous référer aux index suivants :

« La maîtresse des femmes du monde, Fatima et Marie (bénies soient-elles), question 24128 (Site : fa13472).
La vénéré Zaynab et les meilleures femmes du monde », question 3718(Site : 4369).
« Le rang de la vénérée Marie (bénie soit-elle), question 6591(Site : 8306).

 

 

[1] L'Evangile de Jean, 25: 19.

[2] Al-Kafi, t.1, p.459, Hadith 4; Bihâr al-Anwar, t.43, p.206.

[3] Inb Al-Faqih Abu Abdullah Ahmad Ibn Mohammad Ibn Ishaq, Al-Baladan, Recherche : Al-Hadi, Yusud, p.146, Beyrouth, Alim Al-Kutub, 1996/1416.

[4] Ibn Athir, Al-Kamil Fi al-Tarikh, t.1, p.307, Dar Sader, Beyrouth, 1385 de l'hégire lunaire.

[5] Nasikh al-Tavarikh, volume sur le vénéré Jésus (béni soit-il), p.113, citation du logiciel Porseman.

[6] A tire d'exemple, ils ont dit : " Un jour, la vénérée Marie partit à la campagne. Epuisée, elle s'endormit au pied d'un mont et elle mourut. Dieu envoya les anges du Paradis pour faire le lavage ( le Ghusl), de son corps. Ils l'enveloppèrent d'un drap blanc. Jésus (béni soit-il), alla chercher sa mère. Il l'a vit, endormie et enveloppée d'un drap blanc. Il ne se permit pas de la réveiller. Pendant un certain, il marchait autour d'elle. Lorsque l'heure de la prière et de la rupture du jeûne arriva, il l'appela, doucement, mais, il n'entendit aucune réponse. Il s'approcha et l'appela à une haute voix, mais, il n'entendit aucune réponse. Il retira le drap et s'aperçut que sa mère est morte. Très ému et les yeux remplis d'armes, il prit sa mère, l'amena à al-Qods et l'y enterra. « Le récit des prophètes ou le récit du coran depuis Adam jusqu'au sceau des prophètes, Hussein Imad-Zadeh, Nashr-e Eslam, 2009 ; ce alors qu'une partie de cette citation contredit un hadith selon lequel le vénéré Jésus( béni soit-il), fit, lui-même, le lavage ( le Ghusl), du corps de sa mère.

[7] La sainte 66( l'Interdiction), le verset 11.

[8] Bihâr al-Anwar, t. 13, pp. 164 et 165, Al-Kamil Fi Al-Tarikh, pp. 183-185.

[9] Shahab ad-Din Abi 'Abd Allah Yaqut Hamawi, Mu'jam al-Buldan, t. 5, p.142,

 


source : www.islamquest.net
  283
  0
  0
امتیاز شما به این مطلب ؟

latest article

      La voix de la Palestine est entendue à l'ONU
      Balkanes : les USA allument la mèche anti-russe
      Samsung et LG refusent d'abandonner l'Iran à cause des pressions américaines
      L'Arabie Saoudite utilise des armes françaises contre le Yémen
      Le Lieder iranien appelle à lutter contre les facteurs qui compromettent la sécurité
      L'ONU condamne fermement l'exécution de 37 personnes en Arabie saoudite
      Le message du Jihad islamique à Israël
      Conférence internationale sur le thème «Hazrat Abu Talib (AS), partisan du Saint Prophète ...
      L'imam Khamenei appelle au plus grand effort pour aider les personnes touchées par les inondations ...
      "Nous sommes heureux que le grand satan soit en colère contre nous"

 
user comment